UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le point sur le modèle de distribution financière de l’EURO féminin de l’UEFA 2022

La décision du Comité exécutif de l’UEFA, approuvée le 22 septembre dernier, doublera le montant total des primes proposées et récompensera pour la première fois les clubs pour la mise à disposition de leurs joueuses.

Le montant des primes a doublé depuis la dernière édition, en 2017.
Le montant des primes a doublé depuis la dernière édition, en 2017. UEFA via Getty Images

L’EURO féminin de l’UEFA 2022 établira de nouveaux standards dans les compétitions pour équipes nationales féminines : l’été prochain, le tournoi, qui aura lieu en Angleterre, sera en effet doté du tout premier programme de distribution aux clubs et doublera le montant des primes proposées.

Ces six derniers mois, l’UEFA a apporté des modifications importantes aux modèles de distribution financière de sa compétition phare pour équipes nationales féminines et de l’UEFA Women’s Champions League de cette saison. Tous ces changements soulignent la détermination de l’instance dirigeante à atteindre trois objectifs ambitieux de sa stratégie sur cinq ans pour le football féminin, « Time for Action » :

  • doubler la portée et la valeur de l’EURO féminin de l’UEFA et de l’UEFA Women’s Champions League ;
  • doubler le nombre de femmes et de filles jouant au football dans les associations membres de l’UEFA, pour atteindre 2,5 millions de pratiquantes ;
  • changer la perception du football féminin dans toute l’Europe.

Examinons en détail ce que ces changements impliquent pour les associations nationales et les clubs, et de quelle manière ils serviront le développement du football féminin à long terme.

Qu’est-ce que le programme de distribution aux clubs et comment fonctionnera-t-il dans le cadre de l’EURO féminin ?

Depuis 2008, l’UEFA propose des versements aux clubs qui mettent à disposition des joueurs pour l’EURO masculin, en reconnaissance de leur contribution à rendre ce tournoi possible.

Par sa récente décision, l’instance dirigeante du football européen a approuvé des plans visant à introduire un programme similaire de distribution aux clubs dans le cadre de l’EURO féminin, reconnaissant le rôle des clubs qui mettent des joueuses à disposition dans le succès de la phase finale. Le programme de distribution aux clubs sera doté d’un montant substantiel de EUR 4,5 millions.

Comment seront alloués les fonds du programme de distribution aux clubs ?

©Getty Images

Des versements seront alloués uniquement aux clubs européens dont des joueuses auront été sélectionnées dans les équipes nationales prenant part à l’EURO féminin de l’UEFA 2022. Le montant total versé sera calculé sur la base du nombre de jours de mise à disposition d’une joueuse pour la phase finale, soit dix jours de préparation, le nombre total de jours de présence d’une joueuse au tournoi et une journée de déplacement.

Les clubs éligibles seront rétribués à hauteur de EUR 500 par joueuse et par jour, et le paiement sera effectué en octobre-décembre 2022. Pour chacune de ses joueuses prenant part à l’EURO féminin de l’UEFA, chaque club percevra un montant minimal garanti de EUR 10 000.

De quelle manière l’UEFA s’assurera-t-elle que la mise en place du programme de distribution aux clubs contribue au développement du football féminin à long terme ?

Le programme de distribution aux clubs est une composante essentielle du cercle vertueux du développement du jeu féminin. Tout en indemnisant les clubs pour l’absence de leurs joueuses mobilisées en sélection nationale, l’UEFA encourage les clubs à réinvestir les fonds redistribués au profit du sport.

En quoi le montant total des primes de l’EURO féminin de l’UEFA 2022 établit-il de nouveaux standards pour le football féminin ?

Le montant total des primes s’élèvera à EUR 16 millions, la plus importante somme jamais proposée, qui représente le double des EUR 8 millions disponibles lors de l’édition précédente de l’EURO féminin, en 2017.

Cette augmentation de l’enveloppe globale a été rendue possible par deux décisions de l’UEFA : d’une part, la séparation des accords commerciaux pour ses compétitions masculines et féminines, d’autre part, une hausse des investissements globaux de l’UEFA dans la compétition.

Comment les primes seront-elles distribuées ?

Dans le cadre de l’EURO féminin, les primes seront allouées selon deux piliers : une prime de participation (60 %) et une prime de résultat (40 %).

  • Le montant destiné à la prime de participation, qui représente 60 % du montant total disponible de EUR 16 millions, soit EUR 9,6 millions, sera divisé à parts égales aux seize associations nationales participantes, quelles que soient leurs performances durant le tournoi.
  • La prime de résultat, qui correspond donc à 40 % du montant total, soit les EUR 6,4 millions restants, sera attribuée en fonction des résultats des équipes pendant la phase de groupe et de leurs performances lors de la phase à élimination directe. Ce deuxième critère représentera quasiment les deux tiers du volet « résultat ».

Ventilation détaillée : la distribution, par l’UEFA, des primes aux équipes nationales lors de l’EURO féminin de l’UEFA 2022.

• Les seize équipes percevront un montant minimum garanti de EUR 600 000, le double du montant alloué à ce titre pour l’EURO féminin de l’UEFA 2017.

• Pour la première fois de l’histoire des compétitions pour équipes nationales féminines de l’UEFA, des primes basées sur les performances seront mises en place lors de la phase de groupe : EUR 100 000 pour une victoire et EUR 50 000 pour un match nul.

• Les équipes qui parviennent aux quarts de finale recevront EUR 205 000 supplémentaires. Les demi-finalistes percevront en sus EUR 320 000.

• L’équipe championne de l’EURO féminin de l’UEFA 2022 touchera EUR 660 000 ; l'équipe finaliste perdante, EUR 420 000. Les primes sont cumulatives : si l’équipe championne remporte également tous ses matches de groupe, elle recevra un total de EUR 2 085 000.

Que cherche à faire l’UEFA avec cette distribution de primes ?

L’UEFA distribuera les primes de l’EURO féminin de l’UEFA 2022 le plus largement possible parmi les équipes participantes afin de prioriser le développement du football féminin dans toute l’Europe.

À titre d’exemple, pour la phase de groupe, la prime de participation garantit un versement minimal à toutes les équipes participantes qui représente le double de ce qui avait été proposé pour cette phase lors de l’édition 2017. De plus, l’UEFA introduit, pour la première fois, une prime de résultat pour tous les matches de la phase de groupe (voir « Prime de résultat » ci-dessus). Les équipes nationales qui remportent tous leurs matches de groupe peuvent gagner EUR 900 000, soit trois fois plus que ce qui était possible auparavant.

Pour chaque match de la phase de groupe, le nouveau modèle offre aux équipes des avantages sportifs et financiers supplémentaires, ce qui contribuera à élever le niveau en matière tant de compétition que de divertissement, l’été prochain en Angleterre.

Comment se situe le nouveau modèle de distribution par rapport aux autres compétitions sportives féminines ?

Proportionnellement aux recettes et aux coûts totaux du tournoi, les versements pour l’EURO féminin de l’UEFA 2022 seront équivalents, voire supérieurs, à ce qui est proposé dans le cadre d’autres compétitions pour équipes nationales féminines. De ce fait, le nouveau modèle de distribution se situe parmi les premiers programmes de primes dans le monde pour les sports d’équipe.

Tout cela concourt à une situation avantageuse sur toute la ligne pour le développement du football féminin européen.