UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Coup de projecteur sur le chemin de l’égalité des genres

« Une véritable égalité dans le football sera impossible sans un changement de culture ». Tel est l’un des messages clés d’une étude soutenue par l’UEFA en matière d’égalité des genres dans la gouvernance du football, mis en lumière dans la dernière édition d’UEFA Direct.

 La Française Stéphanie Frappart a été chargée d’arbitrer des matches interclubs de compétitions masculines majeures, notamment la rencontre de la phase de groupe de l’UEFA Europa League qui a mis aux prises le Grenade CF et l’AC Omonia Nicosie en novembre dernier.
La Française Stéphanie Frappart a été chargée d’arbitrer des matches interclubs de compétitions masculines majeures, notamment la rencontre de la phase de groupe de l’UEFA Europa League qui a mis aux prises le Grenade CF et l’AC Omonia Nicosie en novembre dernier. Getty Images

Lisez l’article dans le n° 193 d’UEFA Direct

Le magazine officiel de l’UEFA se penche sur les conclusions de l’étude Understanding the role of men in facilitating gender equity in football governance (Comprendre le rôle des hommes dans la réalisation de l'égalité des genres au sein de la gouvernance du football), qui démontrent que « soutenir les femmes dans le football » et « promouvoir le football féminin » sont deux choses différentes.

Cette étude est l’un des six projets de recherche retenus par le jury du Programme de bourses de recherche de l’UEFA pour la saison 2019/20. Elle a été dirigée par Donna de Haan, professeure associée à l’Université des sciences appliquées de La Haye (Pays-Bas), et Leanne Norman, professeure à l’Université Leeds Beckett (Angleterre).

Ses conclusions sont basées sur des entretiens menés avec 34 membres du personnel (24 hommes et dix femmes) de sept associations nationales jusqu’à février 2020. « Les gens n’arrivaient pas à faire la différence entre une femme jouant au football et une femme exerçant un travail dans le football », explique Mme de Haan, laissant entendre que l’égalité dans le sport est toujours considérée davantage comme un luxe que comme une nécessité. »

« Le fait d’employer une femme dans son service financier ne devrait pas être associé au succès de son équipe nationale féminine. Il doit vraiment s’agir de la culture », ajoute Mme de Haan. « Dire "Nous apprécions les femmes dans le football" ne suffit pas si on ne les voit pas à des postes décisionnels. Je pense que dans la société, l’égalité est indispensable. Ce n’est pas un luxe. Le sport doit jouer un rôle dans ce mouvement, qui est certes lancé mais nécessitera [l’action] des personnes exerçant des fonctions dans la direction, la politique et la gouvernance. »

Programme de bourses de recherche de l’UEFA

Le Programme de bourses de recherche de l’UEFA est une prestigieuse source de financement pour des universitaires travaillant en partenariat avec des associations nationales en vue de réaliser des recherches qui améliorent la prise de décisions stratégiques dans le football européen. Son jury est composé de membres de la communauté du football européen et de représentant(e)s reconnu(e)s du monde académique.

En savoir plus sur ce programme