UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
À compter du 25 janvier, UEFA.com ne prend plus en charge Internet Explorer.
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Une campagne du DFB remercie un million et demi de bénévoles travaillant dans le football de base

Une étude du DFB sur le rendement social de l’investissement montre que les bénévoles qui travaillent dans les 24 500 clubs amateurs du pays génèrent EUR 2,18 milliards de retombées/d’économies.

La Fédération allemande de football (DFB) a lancé une campagne numérique mercredi pour mettre en lumière la contribution cachée de plus d’un million et demi de bénévoles qui travaillent dans le football de base en Allemagne.

Cette campagne intitulée « Le travail des bénévoles est inestimable » (#ehrenamtistunbezahlbar), qui est lancée à la veille de la Journée internationale des bénévoles du 5 décembre, verra des banderoles de remerciement affichées lors de tous les matches des championnats nationaux masculin et féminin lors des deux prochains week-ends : 4-6 décembre et 11-13 décembre.

Cette campagne intervient après la publication d’une nouvelle étude importante du DFB révélant que le travail des bénévoles dans les clubs de football amateur en Allemagne génère EUR 2,18 milliards d’économies.

Le président du DFB, Fritz Keller (deuxième à droite), lors du lancement de la campagne numérique
Le président du DFB, Fritz Keller (deuxième à droite), lors du lancement de la campagne numériqueGetty Images for DFB

« Ce chiffre impressionnant souligne bien le travail extraordinaire fourni par les bénévoles, pas seulement pour le football, mais aussi pour la société dans son ensemble. Nous voudrions vous remercier du fond du cœur », a déclaré Fritz Keller, président du DFB.

Des retombées pour l’économie, la société et la santé

L’étude du DFB estime également que les 24 500 clubs amateurs du pays génèrent un total de EUR 13,9 milliards chaque année en économies et retombées en faveur de l’économie, de la société et de la santé.

En plus de la contribution directe des bénévoles, le chiffre final inclut les économies en nature réalisées grâce à l’impact social positif qu’a le football sur les communautés locales, de l’éducation des jeunes enfants et la création d’emplois (équivalent à EUR 386 millions) à la baisse de la criminalité (EUR 33,8 millions), en passant par la réduction des risques de maladies comme le diabète de type II et les maladies cardiovasculaires (baisse de EUR 5,6 milliards des coûts liés à la santé).

« L’impact des bénévoles sur le football amateur est inestimable », a déclaré Karl-Erik Nilsson, premier vice-président de l’UEFA, mercredi en conférence de presse. « Ensemble, ils amènent de la camaraderie, de la passion et de la compétitivité. Ils constituent les forces vives de tout sport amateur. »

Un modèle de rendement social de l’investissement

Le DFB a basé ses recherches sur le modèle de rendement social de l’investissement (RSI) du programme Grow de l’UEFA, une analyse coûts/bénéfices qui permet aux gouvernements et aux associations nationales d’évaluer les retombées sociales du sport de masse le plus populaire en Europe.

À ce jour, ce modèle montre que 8,6 millions de joueurs amateurs licenciés dans 25 pays d’Europe (dont l’Allemagne) génèrent des retombées de EUR 39,4 milliards par an au total.

« Les répercussions économiques positives du football amateur sont immenses, a ajouté M. Nilsson. L’étude du DFB montre qu’en Allemagne seulement, celui-ci génère des retombées trois fois plus grandes que les recettes provenant des 18 clubs jouant en Bundesliga. »

Prise en compte des finances publiques

Karl-Erik Nilsson, vice-président de l’UEFA, était présent lors du lancement
Karl-Erik Nilsson, vice-président de l’UEFA, était présent lors du lancementGetty Images for DFB

En démontrant la valeur économique du football amateur, l’UEFA encourage les associations à utiliser son modèle de rendement social de l’investissement pour donner des arguments concrets à leurs gouvernements en faveur de l’ajout d’une ligne fixe dans les budgets nationaux pour financer le football de base.

« Ce modèle aide les fédérations nationales et régionales, ainsi que les clubs locaux, à prouver que tout investissement dans le football de base sera bénéfique pour la communauté et la société dans son ensemble, a rappelé M. Nilsson. C’est un argument fort pour obtenir des financements. »

À la suite du calcul fait par la Fédération polonaise de football (PZPN) sur la valeur sociale et économique du football amateur, le gouvernement s’est engagé à investir EUR 10 millions dans le football chaque année. L’Association écossaise de football (SFA) renvoie à son rapport sur le rendement social de l’investissement comme un élément clé dans le développement de relations plus fortes avec les ministères chargés de l’éducation, des communautés et des finances publiques.

Avis d’experts

Conçu avec le soutien de neuf universités européennes, ce modèle s’appuie sur les données de participation au football de 25 associations membres de l’UEFA ainsi que sur plus de 100 rapports de recherche examinés par des pairs dans différentes disciplines, comme la santé, l’éducation, l’emploi, la sociologie et le sport. L’Union européenne, le Conseil de l’Europe, l’Organisation mondiale de la santé et les Nations unies ont tous vérifié la validité de cette approche.

« Des données fiables et des recherches examinées par des pairs sont les pierres angulaires de notre approche », a déclaré le Pr Pamela Wicker, membre du panel consultatif qui contrôle le développement et la mise en œuvre du modèle de rendement social de l’investissement du programme Grow de l’UEFA.

« Nous menons actuellement de nouvelles recherches dans neuf pays, dont l’Allemagne, afin de mesurer de manière optimale les retombées du travail des bénévoles pour tout le monde, pas seulement les clubs de football », a ajouté le Pr Wicker. « Cela implique de se pencher plus précisément sur les compétences transférables, le développement personnel et les améliorations en matière de bien-être. »

Informations

Programme des bénévoles du DFB
Créé en 1997, le programme des bénévoles du DFB (Aktion Ehrenamt) aide depuis de longues années les clubs amateurs à recruter et former des bénévoles. Chaque année, le DFB s’associe avec la Ligue allemande de football (DFL) pour organiser la campagne « Danke ans Ehrenamt » (Merci à vous, bénévoles) en soutien à la Journée internationale des bénévoles. Pour en savoir plus : www.dfb.de/ehrenamt

Programme Grow de l’UEFA
Le programme Grow de l’UEFA propose une série de services de développement stratégique pour aider les 55 associations nationales européennes à réaliser leur potentiel de croissance, sur le terrain et en dehors.

Pour en savoir plus : Fiche explicative.