Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

Gagner avec la manière, comme à l'EURO

L'attitude positive et les buts étaient au cœur de toutes les discussions cette semaine lors de la Conférence des sélectionneurs d'équipes nationales.

Zlatan Ibrahimović a marqué une superbe volée contre la France
Zlatan Ibrahimović a marqué une superbe volée contre la France ©AFP/Getty Images

Le football était le grand vainqueur de l'UEFA EURO 2012, grâce à du très beau jeu sur le terrain, une attitude positive de la part des sélectionneurs et des joueurs, ainsi que de nombreux buts spectaculaires inscrits devant des supporters survoltés.

Les sélectionneurs et directeurs techniques des associations membres de l'UEFA ont loué la qualité du jeu pratiqué et identifié les points forts d'un point de vue technique et tactique du dernier EURO dans la cadre de la 10e Conférence des sélectionneurs d'équipes nationales de l'UEFA à Varsovie cette semaine.

Après trois jours de discussions, le directeur technique de l'UEFA Andy Roxburgh, le sélectionneur espagnol et vainqueur du dernier Euro Vicente del Bosque, et le charismatique entraîneur polonais Jerzy Engel ont pu une fois de plus répéter à quel point l'UEFA EURO 2012 reflétait la grande qualité des sélections européenne.

Alors que les défenses étaient plus organisées que jamais, Roxburgh insistait que la plus grande satisfaction de cet EURO était la mentalité offensive des équipes engagées et leur volonté de marquer. "Le jeu pratiqué à l'EURO était tout sauf ennuyeux, c'était l'inverse ; les quatre meilleures équipes (Espagne, Italie, Allemagne et Portugal) ont pris le jeu en main, elles voulaient se créer des occasions."

"Les défenses sont mieux organisées que dans le passé, mais les équipes vont trouver des solutions face à cela. Par exemple, 22 buts ont été inscrits de la tête, ce qui était très surprenant. Des solutions ont été trouvées en passant par les ailes. L'art de la contre-attaque éclaire est aussi devenu très important, il n'y a aucune raison d’être pessimiste."

"Le football sera toujours un sport spectaculaire et passionnant, ce qui est très important aujourd'hui à cause de l'importance des chaînes de télévision et des exigences du téléspectateur. Il ne faut pas juste gagner, mais gagner avec la manière. C'est la seule façon de pouvoir remporter des trophées."

L'Espagne de del Bosque a remporté à Kyiv sa troisième grande compétition de suite, après l'UEFA EURO 2008 et la Coupe du Monde de la FIFA 2010. "C'est vrai que la tendance du moment, c'est de vouloir garder le ballon, de prendre les choses en main et d'être positif", a dit le sélectionneur de la Roja.

Il a ajouté, au micro d'UEFA.com lors de la conférence : "Le plus important, ce sont les joueurs. Ils doivent savoir jouer au football, avoir faim de victoire, savoir jouer en équipe, ils doivent avoir du talent et le prouver sans cesse sur le terrain. Avec cela, notre formation sur le terrain est secondaire, nous pouvons même évoluer sans véritable n°9."

Le comportement des joueurs envers les arbitres était également source de satisfaction. "L'arbitrage était excellent durant l'EURO, les 4e et 5e arbitres y étaient pour beaucoup. Le comportement des sélectionneurs envers les arbitres était également très positif, ils ont fait preuve de beaucoup de classe", a dit Roxburgh.

La conférence était une excellente occasion pour les sélectionneurs d'échanger des idées et d'étudier la direction dans laquelle le football va évoluer par la suite. "Un événement unique et à ne pas manquer" selon Engel.

"Je pense que ces conférences sont toujours très importantes" a confié le très expérimenté sélectionneur anglais Roy Hodgson à UEFA.com. " C'est l'occasion de rencontrer vos collègues, d'écouter leurs points de vue, non seulement sur le dernier tournoi, mais aussi sur la direction dans laquelle se dirige le football."

Haut