Terim, former pour coacher

"Si nous voulons révolutionner les choses, le plus important est l'entraînement", a déclaré Fatih Terim aux les aspirants à la Licence Pro.

Fatih Terim donne ses conseils aux aspirants dans une conversation avec le responsable de la formation du football Frank Ludolph
Fatih Terim donne ses conseils aux aspirants dans une conversation avec le responsable de la formation du football Frank Ludolph ©UEFA.com

Fatih Terim a partagé son expérience avec les aspirants à la Licence Pro UEFA à Nyon, en soulignant que la clé de la "révolution" dans le coaching est l'éducation.

Directeur du football de la Fédération turque de football (TFF), sélectionneur national, Terim a assisté au 18e rassemblement des aspirants au siège suisse de l'UEFA, avec des jeunes entraîneurs venus de Norvège, Slovaquie, Slovénie et Espagne.

"Si nous voulons commencer une révolution, le facteur le plus important est l'entraînement", a déclaré Terim. "Par conséquent, il est très important que les entraîneurs sont formés correctement. Plus important encore, les entraîneurs qui sont censés former ces entraîneurs doivent recevoir eux-mêmes une bonne formation."

"J'ai jugé que nous avions besoin (en Turquie) de techniciens familiers avec l'éducation. Ils ont besoin d'être patients et d'être experts dans leur domaine pour que nos jeunes soient formés correctement. Nos entraîneurs ont besoin de posséder beaucoup de connaissances et d'évoluer dans une structure moderne et réévaluée en permanence."

L'Empereur a débuté sa carrière d'entraîneur à 32 ans au MKE Ankaragücü et a dit aux étudiants de l'importance d'apprendre tous les jours grâce aux autres entraîneurs et de sa propre expérience en tant que cadres parallèles de référence.

"J'ai assisté à tous les cours qui étaient disponibles. Depuis plusieurs années, je n'ai jamais pensé que je pourrai devenir entraîneur sans me former moi-même."

"Dans ma dernière année à Galatasaray (en tant que joueur), un très important entraîneur allemand est venu travailler avec nous, Jupp Derwall. Il m'a montré le chemin à suivre pour devenir un entraîneur. Je me suis entraîné avec lui et aussi avec les entraîneurs britanniques qui ont travaillé à Galatasaray, comme Malcolm Allison, Arthur Cox et Brian Birch. Je suis quelqu'un qui essaie d'obtenir le meilleur dans tout ce qu'il fait."

Ses conseils et ses mots qui sont comme une inspiration pour introduire la quatrième saison des Cours de Licence Pro et d'échanges d'étudiants, qui soutiennent le niveau élevé des qualifications pour les entraîneurs à travers l'Europe.