Des légendes du ballon rond obtiennent le Master de l’UEFA

D’anciens footballeurs internationaux, tels que Youri Djorkaeff, Maxwell et Luis García, ont obtenu le diplôme du Master exécutif de l’UEFA pour les joueurs internationaux (MIP), une formation qui vise à doter les anciens footballeurs des compétences nécessaires à leur reconversion professionnelle.

Le MIP de l'UEFA
Le MIP de l'UEFA ©UEFA.com

Près de deux ans de travail assidu ont porté leurs fruits pour un groupe d’anciens joueurs d’élite, dont Gilberto Silva, Dimitris Papadopoulos et Patrick Mboma, reconnus pour leurs prouesses dans une salle de cours et on plus sur le terrain.

Ce trio figure parmi les 21 anciens footballeurs internationaux qui ont réussi le Master de l'UEFA pour les joueurs internationaux (UEFA MIP).

L'UEFA MIP vise à doter les footballeurs des compétences nécessaires à leur reconversion professionnelle.
L'UEFA MIP vise à doter les footballeurs des compétences nécessaires à leur reconversion professionnelle.©UEFA.com

« C’était difficile, car on n’avait pas l’habitude », a déclaré Stiliyan Petrov, l’ancien milieu de terrain qui a évolué au sein du Celtic, d’Aston Villa et de l’équipe de Bulgarie. « Quand nous étions plus jeunes, aller à l’école faisait partie de notre éducation et de notre développement. Mais après le football, nous sommes à la croisée des chemins : que faire après ? Comment rester dans le domaine du football ? Certains d’entre nous ont décidé de suivre cette voie. 

» C’était difficile, ces deux dernières années ont été longues, mais aujourd’hui, à l’obtention du diplôme, nous sommes très satisfaits. Nous avons travaillé très dur en tant que groupe, et aussi individuellement, et nous nous réjouissons à l’idée d’aller de l'avant et de poursuivre notre travail dans le football en occupant d’autres fonctions.

« Cette formation m’a beaucoup apporté »

Dmitry Bulykin travaille actuellement en qualité de conseiller du président au Lokomotiv Moscou.
Dmitry Bulykin travaille actuellement en qualité de conseiller du président au Lokomotiv Moscou.©UEFA.com

Depuis le début du cours il y a deux ans, les anciens joueurs ont participé à sept sessions d’une semaine organisées dans de grandes villes à travers le monde. Pour brosser un panorama complet, chaque session s'est penchée sur un aspect différent de l’administration et de la gouvernance des organisations dans le domaine du football. Les joueurs qui ne travaillaient pas encore au sein d’une organisation sportive ont dû effectuer en plus un stage de trois mois afin d’acquérir une expérience pratique avant l’obtention du diplôme. 

Dmitry Bulykin, ancien international de l’équipe de Russie qui a passé plusieurs saisons en Allemagne et aux Pays-Bas et qui travaille actuellement en qualité de conseiller du président au Lokomotiv Moscou, estime que cette formation lui a donné un excellent aperçu de la vie hors du terrain et lui est d’une utilité considérable dans sa fonction actuelle.

« Cela m’a énormément aidé, a-t-il indiqué. J’ai peu à peu compris de nombreux aspects liés à la gestion du club, à sa structure et à son budget. Pendant la formation, nous avons examiné et comparé les budgets de Barcelone, du Real Madrid et d’Arsenal. Cet exercice permet de comprendre ce que cela signifie vraiment de gérer un budget au sein d’un club. On peut alors l'examiner, l’évaluer et en faire une analyse préliminaire.

» Cette formation m’a beaucoup apporté. Elle aide à comprendre différents aspects du football, pas seulement sur le terrain, mais aussi en matière de management du sport. »

« Le vécu personnel est essentiel »

Annike Krahn estime que les anciennes joueuses et les anciens joueurs de football devraient être intégrés aux processus de décision dans ce sport.
Annike Krahn estime que les anciennes joueuses et les anciens joueurs de football devraient être intégrés aux processus de décision dans ce sport.©UEFA.com

Les modules de la formation ont été conçus pour doter les anciens internationaux d’un large éventail de compétences jugées essentielles pour entamer une deuxième carrière dans les meilleures conditions. Les étudiants examinent ainsi les compétences requises pour occuper une fonction managériale, le marketing et la communication stratégiques, et la gestion d’un stade et des opérations sur site. Ils découvrent également le mode de fonctionnement des ligues et des clubs en Amérique du Nord. 

Annike Krahn, ancienne joueuse internationale de l’équipe d’Allemagne, estime que l’UEFA MIP constitue pour les anciens joueurs une excellente formation sur des aspects importants du football et insiste sur le fait que les joueurs et les joueuses de football doivent être intégrées aux processus de décision dans ce sport.

« Toute footballeuse qui a apprécié sa carrière et qui souhaite rester dans ce domaine devrait aspirer à occuper un poste exigeant dans le football féminin, car, à mon avis, personne ne connaît mieux ce secteur que celles qui ont personnellement évolué dans ce système, explique Annike Krahn. Le fait que d’anciennes footballeuses occupent des postes de premier plan contribuera sans aucun doute à l’évolution du football féminin. »

« Je pense de façon beaucoup plus stratégique »

Le joueur de légende brésilien Kaká s'est récemment inscrit à la troisième édition du programme.
Le joueur de légende brésilien Kaká s'est récemment inscrit à la troisième édition du programme.©UEFA.com

L’ancien défenseur de Birmingham City Michael Johnson a passé deux années riches en événements depuis le début du programme de master. En 2018, il a été nommé entraîneur principal de l’équipe du Guyana et a conduit ce pays de 800 000 habitants à la phase finale de la CONCACAF Gold Cup pour la première fois de son histoire. 

Après ce succès avec l’équipe du Guyana, il a endossé la fonction d’entraîneur de l’équipe d’Angleterre des M21. Il explique que ce master lui a donné l'assurance nécessaire pour penser de manière plus stratégique, ce qui lui a permis d’avoir une plus grande influence dans ses discussions avec des administrateurs seniors au sein d’organisations de football.

« Je pense de façon plus stratégique maintenant, notamment sur la manière de gagner en influence dans les hautes sphères, a-t-il précisé. Auparavant, je n’étais qu’entraîneur sur le terrain, mais maintenant je discute avec des personnes influentes, qui occupent des postes de présidence ou de direction générale, sur la manière de concevoir une stratégie, sur la définition d’une vision et sur les développements possibles. »

« Il faut être capable de dépasser ses erreurs »

L’objectif principal de cette formation est de fournir aux joueurs internationaux de haut niveau des outils leur permettant de convertir leurs talents sportifs en solides compétences en gestion, qui bénéficieront également au football.

Afin de célébrer leur diplôme, les étudiants de la deuxième édition de l'UEFA MIP ont joué contre ceux de la troisième édition.
Afin de célébrer leur diplôme, les étudiants de la deuxième édition de l'UEFA MIP ont joué contre ceux de la troisième édition.©UEFA.com

Les diplômés reçoivent un master of advanced studies octroyé par le Centre de droit et d’économie du sport de l’Université de Limoges (France), en collaboration avec le Birkbeck College de l’Université de Londres. La formation est organisée en partenariat avec l’Association des clubs européens et FIFPro. 

L’ancien milieu de terrain espagnol Gaizka Mendieta connaît déjà des débuts prometteurs dans sa deuxième carrière, puisqu’il s’investit avec succès dans la restauration à Londres, tout en s’adonnant à son activité de DJ pendant son temps libre.

Cependant, même avec cette réussite, il est ravi d’avoir acquis de nouvelles compétences précieuses grâce au Master de l’UEFA, qui l’aideront à continuer de progresser.

« Ce master est d’une grande aide quand il s’agit d’identifier des situations qu’on a vécues pendant quinze ou vingt ans de carrière et de voir comment elles peuvent s’appliquer dans le marché du travail, tant dans le secteur du football qu’en dehors », a expliqué Gaizka Mendieta.

Didier Drogba, Júlio César et Andrey Arshavin se sont tous les trois inscrits à la dernière édition du programme.
Didier Drogba, Júlio César et Andrey Arshavin se sont tous les trois inscrits à la dernière édition du programme.©UEFA.com

« C’est une question de leadership, d’esprit d’équipe et de sacrifice. Il faut être déterminé et capable de dépasser ses erreurs. C’est essentiel, et il faut des années pour l’apprendre. Si nous avons appris tout cela dans nos carrières de footballeur, cette formation nous permet de comprendre qu’on a ces aptitudes en nous et d’apprendre à les révéler et à les utiliser." 

« Je veux montrer l'exemple »

Trente joueurs commencent à présent leur parcours au sein de ce master de l’UEFA, dont Didier Drogba, Kaká et Gerardo Torrado. L’ancien gardien brésilien Júlio César, qui a remporté l’UEFA Champions League en 2010 avec l’Inter Milan, s’est également inscrit à la formation sur la recommandation de Maxwell, son ancien coéquipier en club et en équipe nationale. Mais ce n'est pas la seule raison qui l’a poussé à suivre des études :

« J’ai un fils de 17 ans et une fille de 13 ans, et j’ai envie d’être un exemple pour eux, a-t-il expliqué. Ils savent que leur père a fait un beau parcours en tant que joueur. Mais la fin de cette carrière suscite beaucoup de doute. C'est effrayant de se retrouver un beau jour à la maison, à juste regarder la télévision sur le canapé. Ce n'est pas ce que je veux faire. Je veux montrer l’exemple à mes enfants, et c'est une des raisons qui me poussent à suivre cette formation. »

Haut