Le plus beau football du monde

Dans la dernière édition d’UEFA Direct, le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, annonce le lancement de la nouvelle UEFA Nations League et explique que cette compétition reflétera les qualités exceptionnelles du football européen.

Le Français Kylian Mbappé affronte la défense croate lors de la finale de la Coupe du monde de la FIFA.
Le Français Kylian Mbappé affronte la défense croate lors de la finale de la Coupe du monde de la FIFA. ©Getty Images

Le monde du football ne cesse jamais de tourner. Si les matches se terminent au dernier coup de sifflet de l’arbitre, le football, lui, ne s’arrête pas. Le 26 juin, alors que la planète football avait les yeux rivés sur les matches de groupes de la Coupe du monde, l’édition 2018/19 de la Ligue des champions démarrait déjà.

Le rendez-vous mondial en Russie a une nouvelle fois mis en évidence deux choses : premièrement, la force et la puissance du football européen. Grâce au succès de la France, les équipes européennes ont maintenant remporté les quatre dernières Coupes du monde. Et le magnifique parcours de la Croatie jusqu’en finale signifie que trois des quatre dernières finales ont été entièrement européennes. L’Europe a ainsi fourni treize des seize demi-finalistes des quatre dernières éditions. Huit équipes européennes ont été demi-finalistes de la Coupe du monde au XXIe siècle et treize, quart-de-finalistes. Il n’y a pas seulement des clubs prestigieux en Europe mais également une mine de joueurs talentueux, d’entraîneurs visionnaires et d’équipes nationales compétitives.

Paul Pogba marque pour la France lors de la finale de la Coupe du monde de la FIFA contre la Croatie.
Paul Pogba marque pour la France lors de la finale de la Coupe du monde de la FIFA contre la Croatie.©Getty Images

Le deuxième élément révélé par la Coupe du monde est l’énorme popularité du football des équipes nationales. L’UEFA en a toujours été consciente, comme du fait qu’il mérite davantage qu’une vitrine estivale tous les deux ans. Les supporters réalisent que la plupart des matches amicaux ne présentent pas un football compétitif et attrayant. La relation entre le football interclubs et le football pour équipes nationales a donc besoin d’un nouvel équilibre. 

Ce sont ces considérations qui ont donné lieu à la Ligue des nations, qui débutera le 6 septembre et opposera notamment, durant la première semaine, la France à l’Allemagne, l’Angleterre à l’Espagne et l’Espagne à la Croatie. Les quatre vainqueurs de la Ligue A disputeront la phase finale de la Ligue des nations l’été prochain.

Si, jusqu’à présent, chaque année paire comportait une Coupe du monde ou un EURO, chaque année impaire couronnera désormais un vainqueur de la Ligue des nations. Qui dit football dit compétition : dès lors, comme pour le football interclubs, il y aura une équipe nationale championne à la fin de chaque saison.

Pour les pays du milieu du classement et pour les nations plus petites, la Ligue des nations offrira une occasion supplémentaire de se qualifier pour l’EURO, et des équipes qui ont eu de la peine face à des sélections beaucoup mieux placées qu’elles au classement auront dorénavant la chance de disputer des matches plus équilibrés.

Grâce à la Ligue des nations, l’UEFA continuera d’offrir à ses associations membres des matches passionnants, une compétition intense et équilibrée, des possibilités de progression, et le plus beau football du monde.

 

Haut