Promouvoir la diversité via le football

Le président de l'UEFA Michel Platini s'est exprimé lors de la Conférence sur le Respect de la diversité organisée à Rome.

Lors de son discours adressé aux délégués présents à la Conférence de l'UEFA sur le Respect de la diversité organisée à Rome, le président de l'UEFA, Michel Platini, a souligné le rôle que doit tenir le football en tant que modèle de diversité et d'éducation tout en précisant que des sanctions devaient être appliquées en cas de non-respect des règles.

M. Platini a également évoqué la campagne RESPECT à l'occasion de cette conférence organisée conjointement par l'UEFA, le réseau) FARE et la FIFPro (le syndicat mondial des joueurs), et accueillie par la Fédération italienne de football (FIGC).

"Le football est un exemple extraordinaire de mixité sociale et de toutes les diversités. ", a déclaré M. Platini. "Du plus humble match de banlieue à la finale de la Ligue des Champions, la diversité reflet de la globalisation, éclate au grand jour avec tous les défis qu’elle pose  et toutes les opportunités qu’elle offre.

"Ceci est une manière douce de dire ce que l’on pourrait exprimer plus brutalement pour être mieux compris : l’Europe du foot de papa, mâle, machiste et blanche c’est fini et dieu merci cela ne reviendra pas !

"Le football est extrêmement populaire, il alimente les passions de centaines de millions de jeunes, il occupe leurs rêves et souvent incarne leurs espoirs de réussite professionnelle. Cette extraordinaire popularité engendre aussi, bien sûr, des responsabilités qui vont bien au-delà du sport. Le football se doit, du fait même de sa visibilité, de véhiculer des valeurs qui soient capables de contribuer à rendre la société plus tolérante de la diversité. Et pour cela, il se doit d’être exemplaire.

"Ceux qui gouvernent notre sport se doivent de protéger les joueurs, sur ce qui est leur lieu de travail, de toute forme de discrimination. Et ceci, simplement parce qu’ils ou elles, en tant qu’êtres humains ont le droit au respect. RESPECT, c’est du reste le nom de la campagne que j’ai lancée il y a six ans pour tacler, puisqu’on est dans le football, les maux qui souvent affligent notre sport et au cœur de nos préoccupations se trouve, bien évidemment, la discrimination."

Plus de 200 délégués représentant les associations membres de l'UEFA, les championnats, les clubs, les organisations politiques et gouvernementales, les organisations non gouvernementales (ONG) et de groupes de minorité ont rejoint des experts et des représentants des médias dans la capitale italienne. Cet événement étalé sur deux jours comprend également l'évaluation de bonnes pratiques et des ateliers.

"Le football accueille, inclut et intègre", a conclu M. Platini.  "Il n’exclut personne, il ne discrimine contre personne, il ne persécute personne, il est un facteur de progrès pour la société, tel est mon credo et tel est mon programme !"

Haut