Le président de la RFS à l'UEFA

Président de l'Union russe de football, Nikolai Tolstykh s'est rendu à la Maison du football européen, en Suisse, pour rencontrer son homologue de l'UEFA.

Nikolai Tolstykh (à gauche) et le président de l'UEFA Michel Platini
Nikolai Tolstykh (à gauche) et le président de l'UEFA Michel Platini ©UEFA

Le nouveau président de l'Union russe de football, Nikolai Tolstykh, a effectué une visite à la Maison du football européen, siège de l'UEFA, à Nyon (Suisse).

M. Tolstykh, qui a été élu en septembre 2012, a rencontré Michel Platini, le président de l'UEFA et de hauts responsables de l'instance dirigeante du football européen pour des discussions sur la situation du football en Russie, ainsi que la relation entre l'association russe et l'UEFA sur fond du soutien apporté par l'UEFA à la RFS par le biais programmes d'assistance tels que HatTrick et le Programme de développement du football féminin (WFDP).

La RFS est née en février 1992 pour remplacer l'ancienne Fédération de football de l'URSS (FFUSSR). Le pays a pris part à sa première grande phase finale lors de l'EURO '96 en Angleterre, et Guus Hiddink l'emmena en demi-finales de l'UEFA EURO 2008 en Autriche et en Suisse. La Russie est déjà en train de se préparer pour l'organisation de la Coupe du Monde de la FIFA, en 2018.

"Tout d'abord, je tiens à remercier Michel Platini pour son invitation à visiter l'UEFA", a déclaré M. Tolstykh, lui-même un joueur du FC Dinamo Moskva entre 1974 et 1983, "et pour l'opportunité offerte d'échanger avec les responsables des différents services de l'UEFA, où j'ai eu la possibilité de discuter de différents aspects du développement du football européen, et de partager mes visions et mes projets pour la mise en oeuvre du programme de développement du football dans la Fédération de Russie."

"Pour nous, la question de la coopération avec l'UEFA est de la plus haute importance", a-t-il ajouté, "et nous sommes reconnaissants envers l'UEFA et son président pour l'aide apportée dans des domaines tels que les programmes éducatifs, les infrastructures de football, l'organisation des compétitions, les jeunes et les enfants." M. Tolstykh a fait du football de base l'une de ses priorités.

"Le développement des infrastructures dans notre pays est très urgent", a-t-il ajouté. "Cela comprend la construction de terrains de football et de mini-terrains, dans le but de développer le football de base de différentes régions."

"Des efforts considérables sont à faire pour attirer la jeune génération. Nous espérons y parvenir de façon spectaculaire grâce à la promotion du football, et des travaux d'infrastructure qui permettront au plus grand nombre de jouer au football dans des conditions satisfaisantes."

La Coupe du Monde 2018 est encore loin mais elle est évidemment une priorité sur l'agenda de M. Tolstykh et de son association. "Nous remplissons tous nos engagements", a-t-il assuré. "Nous avons mis sur pied le Comité d'organisation et nous avons confirmé et approuvé sa feuille de route. Nous avons également mis sur pied le Comité organisateur local dans les villes où les matches auront lieu." La Coupe du Monde FIFA 2018 se déroulera à Moscou, Saint-Pétersbourg, Kaliningrad, Nijni-Novgorod, Kazan, Samara, Saransk, Volgograd, Rostov-sur-le-Don, Sotchi et Iékaterinbourg.

Nikolai Tolstykh, passionné de football, a-t-il un rêve pour l'avenir ? "Voir la Russie parmi les nations leaders du football dans le monde", répond-il. Un rêve qui peut devenir réalité pour un si grand pays, dans six ans.

Haut