Déclaration commune de la FIFA, l’AFC, l’UEFA, la Bundesliga, La Liga, la Lega Serie A, la LFP et la Premier League concernant la publication d’un rapport d’enquête sur les activités de beoutQ

L’UEFA et les détenteurs de droits de différentes compétitions footballistiques ont publié collectivement une déclaration suite à la publication d’un rapport indépendant par MarkMonitor sur les activités de beoutQ.

©Getty Images

En tant que détenteurs de droits d’événements sportifs suivis dans le monde entier et dont les droits de propriété intellectuelle ont été violés d’une manière systématique et étendue par le diffuseur pirate connu sous le nom de beoutQ, nous avons mandaté un leader du domaine, MarkMonitor, pour qu’il mène l’enquête et produise une analyse technique détaillée et indépendante des activités de beoutQ.

Ce rapport confirme sans le moindre doute que la chaîne pirate beoutQ a transmis des contenus en utilisant des infrastructures satellites détenues et exploitées par Arabsat. Nous, détenteurs de droits, publions aujourd’hui le contenu de ce rapport dans son intégralité sur nos sites web afin de présenter les faits de l'affaire en toute transparence et de montrer l’importance majeure que nous accordons à cette question.

Comme communiqué précédemment, nos tentatives de dépôt d’une plainte officielle pour violation des droits d’auteur contre beoutQ en Arabie saoudite ont été vaines, et, si nous avons reçu des rapports établissant que les transmissions de beoutQ sont actuellement interrompues, nous en appelons néanmoins à Arabsat et à d’autres fournisseurs de satellites pour qu’ils cessent (et, à l’avenir, qu’ils s’abstiennent) d’offrir une plateforme pour le piratage, portant ainsi préjudice non seulement aux bénéficiaires de licence légitimes, aux supporters et aux joueurs, mais également au sport qu’ils piratent. Supprimer les accès de beoutQ aux services de transmission constituerait une étape majeure dans la lutte contre ce diffuseur pirate. Individuellement et collectivement, nous nous engageons tous à mettre fin au piratage du sport international.

Le rapport complet de MarkMonitor peut être consulté ici.

Haut