Les VAR prêts pour la phase finale de l'UEFA Nations League

Pour la première fois dans une compétition des nations de l'UEFA, des arbitres assistants vidéo (VAR) entreront en fonction lors de la phase finale de l'UEFA Nations League, au Portugal. Les sélectionneurs engagés ont été informés et invités à livrer leur opinion sur l'apport des VAR.

©Sportsfile

Après des tests techniques fructueux et une formation, des arbitres assistants vidéo (VAR) sont entrés en fonction lors des matches à élimination directe de l’UEFA Champions League et lors de la finale de l’UEFA Europa League qui débute le 5 juin avec l’Angleterre, le Portugal, la Suisse et les Pays-Bas.

Réunion UEFA sur les VAR en UEFA Nations League, en avril
Réunion UEFA sur les VAR en UEFA Nations League, en avril©UEFA

Afin que les sélectionneurs se familiarisent avec l’assistance vidéo, l’UEFA a organisé une réunion d’information avec les techniciens des demi-finalistes en avril, au cours de laquelle Roberto Rosetti, le responsable en chef de l’arbitrage de l’UEFA, leur a délivré les instructions détaillées sur le fonctionnement du système.

Ronald Koeman, sélectionneur des Pays-Bas : « Le système des VAR est une bonne idée pour rendre le football plus juste et la plupart des erreurs sont corrigées. C’est évidemment une bonne chose. Nous devons comprendre cependant que les discussions ne cesseront pas, puisqu’il y a souvent plusieurs interprétations possibles à une action. Je suis favorable aux VAR pour les cas les plus importants, évidents, plutôt que pour chercher la moindre erreur potentielle ».

Angleterre, Portugal, Suisse et Pays-Bas visent le titre !
Angleterre, Portugal, Suisse et Pays-Bas visent le titre !©Sportsfile

Vladimir Petković, sélectionneur de la Suisse : « Je suis très content de l’introduction des VAR. Si nous avons les moyens techniques de pouvoir soutenir les arbitres dans leur travail, nous devons faire tout notre possible pour les utiliser. Il est cependant important qu’au final la décision soit celle d’un homme, non d’une machine ».

Fernando Santos, sélectionneur du Portugal : « Je crois que l’introduction des VAR en UEFA Nations League est un pas en avant pour tous ceux qui aiment le football et le fair-play. L’assistance vidéo est fantastique pour les arbitres, les joueurs, les coaches et doit être étendue à toutes les compétitions de l’UEFA ».

Gareth Southgate, sélectionneur de l’Angleterre : « Nous avons eu une bonne réunion à Porto eu des retours positifs des VAR durant la Coupe du Monde. Mon sentiment est que, à l’échelle internationale ou locale, les décisions importantes ont été bonnes. Le but de l’utilisation de l’assistance vidéo est d’aider les arbitres et je pense que ce fut le cas. Vous n’aurez jamais un système garanti à 100% sans erreur, mais les décisions clés et évidentes ont été rectifiées. Pour moi, c’est un signe positif ».

Guide rapide de l’utilisation des VAR durant l’UEFA Nations League

L’équipe des VAR passera en revue les erreurs claires et manifestes dans quatre situations pouvant bouleverser le cours d’un match
L’équipe des VAR passera en revue les erreurs claires et manifestes dans quatre situations pouvant bouleverser le cours d’un match©Getty Images
  • Une équipe des VAR – composée d’un arbitre assistant vidéo, d’un adjoint à l’arbitre assistant vidéo et de deux opérateurs vidéo – sera basée dans chaque stade et participera au processus décisionnel de l’arbitre.
  • L’équipe VAR interviendra en cas d’erreur claire et manifeste de l’arbitre lors des quatre situations bien précises suivantes pouvant changer le cours du match :

a. But

b. Penalty/incident dans la surface de réparation

c. Carton rouge direct

d. Erreur sur l’identité d’un joueur

  • L’équipe VAR contrôlera toutes les situations pouvant changer le cours du match, mais n’interviendra qu’en cas d’erreur manifeste. L’arbitre peut interrompre le jeu pendant qu’une décision est analysée.
  • Si l’analyse vidéo indique clairement une erreur manifeste dans une situation pouvant changer le cours du match, les VAR peuvent demander à l’arbitre de procéder à une analyse vidéo au bord du terrain. La décision finale revenant toujours à l’arbitre.

Les quatre situations

L’UEFA a mis en place ses VAR pour la première fois lors des tours à élimination directe de l’UEFA Champions League
L’UEFA a mis en place ses VAR pour la première fois lors des tours à élimination directe de l’UEFA Champions League©UEFA.com
  • Les VAR peuvent également prendre en compte toute infraction qui aurait eu lieu durant l’action ayant conduit à l’incident (pendant la phase du jeu).
  • Pour les décisions « factuelles » (p. ex. hors-jeu, faute située dans ou hors de la surface de réparation), les VAR peuvent simplement informer l’arbitre de ces faits, et il n’est pas nécessaire de procéder à une analyse vidéo au bord du terrain. Dans tous les cas, c’est l’arbitre qui prend la décision finale.
  • L’analyse vidéo au bord du terrain sera communiquée dans le stade soit au moyen des écrans géants, soit au micro.
  • En raison de la présence de l’équipe VAR, il n’y aura pas d’arbitres assistants supplémentaires.

 

Pour lire l’interview complète de Roberto Rosetti, responsable en chef de l’arbitrage de l’UEFA, au sujet de l’introduction du VAR, veuillez cliquer ici.

La procédure relative au recours aux VAR a été définie par l’International Football Association Board (IFAB), qui édicte également les Lois du Jeu. La procédure prévue par l’IFAB concernant l’assistance vidéo à l’arbitrage peut être consultée ici.

Haut