« Du cœur à l’ouvrage »

Oleksandr Fomichov utilise le « pouvoir du football » pour améliorer la vie des gens, dans le véritable esprit de la campagne de l'UEFA #EqualGame.

Oleksandr utilise le pouvoir du football pour améliorer la vie de ceux qui l’entourent.
Originaire de Donetsk, Oleksandr Fomichov vit à présent à Ivano-Frankivsk.
Originaire de Donetsk, Oleksandr Fomichov vit à présent à Ivano-Frankivsk.©UEFA.com

Chaque mois, dans le cadre de sa campagne #EqualGame, l'UEFA dresse le portrait d’une personne provenant de l'une de ses 55 associations membres. Cette personne illustre comment le football favorise l'inclusion, l'accessibilité et la diversité ; son histoire montre que le handicap, la religion, l’orientation sexuelle, l'origine ethnique et le milieu social ne constituent un frein ni à la pratique du football, ni à l’intérêt pour ce sport.

« Je suis entraîneur, mais le football est aujourd’hui plus qu’un jeu pour moi », déclare Oleksandr Fomichov, qui utilise « le pouvoir du football » pour améliorer la vie des gens dans sa communauté. « Le football est un moyen de formation, une philosophie et un phénomène.

Juriste et hommes d’affaires de profession, cet homme de 32 ans originaire de Donetsk a quitté sa ville de l’est de l’Ukraine suite au soulèvement de 2014. Il a laissé derrière lui son affaire et certains membres de sa famille. Oleksandr Fomichov est néanmoins parvenu à se construire une nouvelle vie à Ivano-Frankivsk, dans l’ouest de l’Ukraine.

Il travaille aujourd’hui pour l’organisation caritative League of Tolerance, dont le but est d’enseigner à chacun des valeurs communes et de promouvoir l’inclusion, en offrant un nouveau point de vue sur la vie et en induisant un changement positif.

Dressant un parallèle irréfutable, il explique : « Les terrains de football sont le reflet de la société. Nous utilisons le football pour montrer que tout le monde devrait être intégré au jeu et que, de la même manière, nous devrions tous être intégrés à la société.

Oleksandr Fomichov pense que le football devrait être accessible à tous.
Oleksandr Fomichov pense que le football devrait être accessible à tous.©UEFA.com

Je vois comment les personnes évoluent lorsqu’elles commencent à travailler ensemble : elles oublient les stéréotypes et les préjugés, observe-t-il. Elles se rencontrent et veulent simplement en savoir plus les unes sur les autres. Elles deviennent amies, puis elles modifient leur propre vie et intègrent d’autres personnes dans leurs hobbies. »

En 2016, Oleksandr Fomichov a remarqué qu’un certain nombre d’organisations en Ukraine viennent en aide aux personnes déplacées à l’intérieur du pays. Il a alors décidé d’entreprendre quelque chose de similaire dans sa région natale. C’est ainsi qu’est née la League of Tolerance.

« Nous sommes toujours à la recherche de nouvelles idées, confie-t-il. Nous sommes toujours prêts à améliorer nos projets, et nous voulons provoquer une réaction dans le cœur des gens. »

En plus de promouvoir l’inclusion, le programme apporte aussi de nombreux avantages au football, en contribuant à proposer des séances d’entraînement de qualité aux personnes impliquées.

« La première année, nous avons organisé huit séances d’entraînement et "produit" 97 entraîneurs, commente-t-il. Ces entraîneurs sont diplômés de nos programmes, et chacun d’entre eux contribue au bien-être de la communauté dans laquelle il vit... »

Oleksandr Fomichov a également remarqué que le football était un « phénomène » capable d’inciter les enfants à recevoir une éducation. Il estime que toute matière scolaire peut être liée au football, ce qui rend l’apprentissage plus intéressant pour les jeunes.

Oleksandr Fomichov dirige une organisation caritative appelée League of Tolerance, qui vient en aide aux personnes par le football.
Oleksandr Fomichov dirige une organisation caritative appelée League of Tolerance, qui vient en aide aux personnes par le football.©UEFA.com

Les mêmes critères s’appliquent sur le terrain de football. Pour lui, il est capital « que chacun soit inclus et que personne ne soit exclu », ces règles s’appliquant non seulement au football, mais également à l’ensemble de la société.

« Dans la vie, si nous montrons que nous sommes tous égaux et que nous sommes tous inclus, la vie sociale devient plus radieuse et nous aide à tous nous ouvrir », explique-t-il.

L’un des plus grands sportifs ukrainiens de tous les temps partage cette philosophie. Il s’agit de Vitali Klitschko, ancien multiple champion du monde poids lourds de boxe, qui considère que chacun a le droit d’atteindre les objectifs qu’il s'est fixé.

« Tout le monde peut jouer au football. Nous devons transmettre à chaque individu le message que rien n’est impossible. Tout est possible si vous avez la volonté et la passion et si vous comprenez que vous pouvez atteindre de nouveaux objectifs », affirme Vitali Klitschko, qui est aujourd’hui le maire de Kiev.

« Le plus intéressant et le plus important est que tout le monde a un rêve. Il est important d’avoir des rêves, mais il est encore plus important de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour les réaliser. »

Oleksandr Fomichov estime que le football est un sport international qui n'a rien à voir avec la politique ni avec la religion.
Oleksandr Fomichov estime que le football est un sport international qui n'a rien à voir avec la politique ni avec la religion.©UEFA.com

La passion d’Oleksandr Fomichov pour le football transparaît dans tout ce qu’il entreprend. Bon footballeur dans sa jeunesse, il montre aujourd’hui, grâce à son rôle d’entraîneur, que le sport a le pouvoir unique de promouvoir l’inclusion.

« Nous accueillons des gens de toute l’Ukraine, quelle que soit leur situation : certains souffrent peut-être de handicaps, certains sont peut-être issus de minorités ethniques, d’autres sont peut-être des déplacés internes, déclare-t-il. Grâce à notre travail, nous pouvons rassembler tous ces groupes et montrer que, sur un terrain d'entraînement, les gens communiquent et réalisent qu’ils ne sont finalement pas si différents les uns des autres. »
Andriy Shevchenko, l’un des plus grands footballeurs ukrainiens de tous les temps, estime, lui aussi, que toute personne devrait avoir le droit de jouer au football. Il ajoute qu’il est extrêmement important de faire preuve de « respect envers tous ».

« Le football est un sport international. Il n’a rien à voir avec la politique ni avec la religion. Ce sport est accessible à tous et il doit être pur, non seulement dans les compétitions d’élite mais aussi chez les enfants », déclare Andriy Shevchenko, l’actuel entraîneur principal de l’équipe nationale d’Ukraine.

Sans aucune prétention, Oleksandr Fomichov met tout son cœur dans ce qu’il croit fermement être dans l’intérêt d’un avenir meilleur pour sa communauté et pour son pays.

« Avoir confiance dans les gens est le plus important facteur de développement de chaque pays et du monde dans son ensemble, ajoute-t-il. Nous pouvons bâtir une société durable en faisant appel au pouvoir rassembleur du football. »

Haut