L'EURO dominera l'année du football européen

L'année 2012, année de l'EURO, sera grandiose pour l'UEFA qui continue à travailler avec un seul objectif en tête : le football européen.

Le stade olympique de Kyiv accueillera la finale de l'UEFA EURO 2012 le 1er juillet
Le stade olympique de Kyiv accueillera la finale de l'UEFA EURO 2012 le 1er juillet ©Olexandr Zadiraka

Tous les quatre ans, le monde entier tourne son attention vers les meilleures équipes nationales d'Europe et certains des plus grands joueurs qui s'affrontent en phase finale du Championnat d'Europe de l'UEFA. L'année 2012 est une de ces années.

Du 8 juin au 1er juillet, les projecteurs seront braqués sur l'UEFA EURO 2012 en Pologne et en Ukraine, pendant que 16 équipes s'affrontent pour arracher le titre européen tant convoité au cours d'un tournoi qui laissera des souvenirs de matches mémorables, buts inoubliables, l'émergence d'une star ou deux, une vague d'émotions pour les milliers de fans suivant leurs équipes dans les stades, ainsi que pour les millions d'amateurs de football assistant aux rencontres à la télé et d'autres plateformes multimédia dans le monde entier.

La Pologne et l'Ukraine travaillent d'arrache-pied pour offrir un EURO mémorable. La décision de 2007 du Comité exécutif de l'UEFA d'organiser la compétition en Europe de l'Est a été largement justifiée alors que les coorganisateurs apportent les dernières touches à leurs préparatifs. Ce dur labeur portera ses fruits non seulement pendant la compétition mais également à long terme puisque les deux pays mettent en place des infrastructures exceptionnelles pour l'avenir.

"L'avantage pour ces deux pays", déclarait le président de l'UEFA Michel Platini après la réunion du mois de décembre du Comité exécutif de l'UEFA à Venise, "c'est qu'ils effectuent un bond en avant qualitatif de 30 ans dans le futur, car ils font évoluer leurs moyens de communication, leurs routes, leurs autoroutes et leurs aéroports. Ils ont investi énormément."

"L'EURO ne durera que trois semaines", poursuivait M. Platini, "mais toutes ces infrastructures resteront en place pendant des décennies. C'est quelque chose de merveilleux pour les deux pays et si les joueurs jouent bien, ce sera merveilleux aussi pour le football."

Après un tirage au sort alléchant à Kyiv en décembre, tous les ingrédients sont réunis pour un tournoi intéressant. Cependant, une fois la joie de la finale du 1er juillet à Kyiv dissipée, le temps continuera à s'écouler. Et il faudra déjà se tourner vers l'UEFA EURO 2016 en France.

En dehors du strass et des paillettes de l'UEFA EURO 2012, l'UEFA va poursuivre sa mission et ses objectifs avec son attention habituelle envers le bien-être du football européen. Des mesures de fair-play financier, conçues pour protéger la stabilité du football de clubs européen, sont en train d'être mises en place. Les clubs seront notamment dans l'obligation, sur une certaine période, d'équilibrer leurs livres de compte. Par exemple, les clubs ne pourront sans cesse dépenser plus d'argent qu'ils ne gagnent.

La nature même du football est menacée par le trucage des matches, la corruption et les paris illégaux. "La lutte contre le trucage de matches et la corruption est sans aucun doute la priorité n°1 de l'UEFA, du président de l'UEFA et du Comité exécutif de l'UEFA pour les années à venir", affirmait récemment le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino. "Il est de notre devoir de protéger le football, et il est de notre responsabilité de faire tout ce que nous pouvons pour combattre la corruption, ce véritable cancer que nous devons éradiquer du football."

"Il est évident que si les supporteurs et les enfants ont l'impression que le résultat d'un match est connu avant le début du match, alors cela affecte clairement l'âme du football ou de tout autre sport", ajoutait-il. "Pour être en mesure de lutter efficacement contre les matches truqués, nous sommes engagés à faire tout ce que nous pouvons. Mais nous avons aussi besoin de l'aide des forces de l'ordre et des autorités. Nous devons travailler main dans la main, nous devons agir vigoureusement et d'une manière unie."

L'UEFA va poursuivre ses activités grâce, en particulier, à la surveillance constante de milliers de matches à l'aide de son système de détection des fraudes sur les paris et avec l'aide des responsables de l'intégrité des associations membres de l'UEFA, qui communiqueront avec les autorités nationales et l'UEFA pour essayer de déraciner et de punir les groupes organisés et les particuliers qui mettent en danger la bonne santé du football.

L'année 2012 sera également une année formidable pour l'instance dirigeante du football européen. Les phases finales de tournois de jeunes permettront de découvrir les stars de demain tandis que l'UEFA commence à intensifier le développement du football féminin. L'année 2012 sera l'occasion de voir les associations nationales et leurs clubs, avec les encouragements de l'UEFA, proposer de nombreux projets et idées qui, nous l'espérons, permettront à un nombre de plus en plus important de femmes et de filles de participer au football en tant que joueuses, arbitres, entraîneurs ou simples spectatrices.

Le football de base demeure un élément fondamental de la philosophie de l'UEFA, selon laquelle une base saine assainit les autres branches de l'arbre du football. La troisième journée du football de base de l'UEFA, le 16 mai prochain, rendra hommage au football amateur de différentes manières au sein des 53 associations nationales.

Comme c'est le cas depuis leur avènement en 1954, les associations nationales resteront le pilier sur lequel repose le travail de l'UEFA. Elles pourront grandir et progresser grâce au programme d'aide HatTrick, s'échangeront leur savoir-faire pour le bien du football européen par l'intermédiaire du programme KISS et le Groupe d'études, et se rassembleront à Istanbul au mois de mars à l'occasion du XXXVIe Congrès ordinaire de l'UEFA pour aider l'UEFA à définir le cours du football européen pour la période à suivre.

Le cœur social et humanitaire de l'UEFA va continuer à battre fort en 2012. Le Respect sera d'actualité dans divers projets de la phase finale de l'EURO, pour s'adresser à certains des problèmes sociaux clés de l'Europe et sensibiliser le public, en plus de changer positivement la vie des personnes en Pologne et en Ukraine. La violence et le racisme seront soumis à une politique de "tolérance zéro". Une organisation ou une cause méritante recevra un chèque d'1 million € de la part de l'UEFA. Le travail de responsabilité sociale de l'UEFA insiste, entre autres, sur le pouvoir que le football a pour unifier les gens, apaiser les tensions et apporter une joie immense aux enfants.

À l'aube d'une nouvelle année fascinante, l'UEFA demeure l'un des acteurs clés du football européen et, conformément à ses valeurs, fera toujours passer le football d'abord en 2012.

Haut