UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le vice-président de la Commission européenne accueille favorablement l’accord relatif à la formule des compétitions interclubs de l’UEFA après 2024

Pour Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne, le football européen est un « exemple de réussite » en matière de modèle sportif.

110522 UEFA Congress VP Schinas
110522 UEFA Congress VP Schinas

Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne (CE), a accueilli favorablement la décision de l’UEFA d’accorder l’accès à ses compétitions interclubs après 2024 uniquement sur la base d’une compétition ouverte et du mérite sportif.

Lors du 46e Congrès de l’UEFA à Vienne, M. Schinas s’est exprimé en ces termes : « Cet accord renforce l’engagement commun de la famille du football européen en faveur des valeurs sur lesquelles se fonde notre mode de vie européen, ainsi que le modèle de société que nous défendons. »

Après une étroite consultation avec différentes parties prenantes du football, notamment l’Association des clubs européens, European Leagues et Football Supporters Europe (FSE), le Comité exécutif de l’UEFA a accepté mardi de ne pas attribuer, dès la saison 2024/25, deux places en Champions League sur la base du classement par coefficients des clubs, un indicateur des performances passées d’un club dans les compétitions européennes.

« Le football européen doit rester ouvert, fondé sur le mérite sportif, et doit servir les intérêts de la société dans son ensemble », a rappelé M. Schinas, qui a décrit le football européen comme « l’un des meilleurs exemples de réussite » parmi les modèles sportifs européens.

Solidarité et développement durable

Ce modèle forme la pierre angulaire de la plupart des institutions, organisations et instances dirigeantes sportives en Europe. Il fonctionne sur le principe que les recettes générées dans le cadre des compétitions professionnelles sont réinvesties à tous les niveaux, du sport d’élite aux clubs locaux.

« Les associations nationales savent que vous êtes là pour mettre la priorité sur la solidarité et le développement durable, a continué Margaritis Schinas. Le football représente bien plus que des bénéfices et du divertissement. En tant qu’instance dirigeante [du football européen], vous jouez un rôle essentiel pour garantir que le football d’élite remporte un succès suffisant pour soutenir tous les autres niveaux : les compétitions moins rentables, le sport amateur et les projets de développement. »

Le vice-président a également mis en avant l’importante contribution du football à l’ensemble de la société au-delà du terrain – un principe fondamental du modèle sportif européen – que ce soit par le biais de l’éducation, de l’innovation, du développement durable ou de la suppression des barrières.

« Nous comptons également sur vous pour exploiter le pouvoir du football pour faire le bien dans nos communautés, nos sociétés et nos vies dans toute l’Europe, pour développer le jeu à tous les niveaux et ce, pour tous les peuples et dans toutes nos régions », a confié M. Schinas.

Protéger le modèle sportif européen

Le vice-président a réitéré l’engagement de la Commission européenne à collaborer avec l’UEFA, ses partenaires des associations nationales et les États membres de l’Union européenne (UE) pour protéger et promouvoir le modèle sportif européen.

« Les autorités publiques européennes, aussi bien au niveau de l’UE que des capitales, reconnaissent notre responsabilité de vous soutenir dans votre importante mission. Cela signifie répondre clairement aux menaces à l’encontre de notre modèle », a-t-il en outre ajouté, faisant référence à la récente campagne de FSE #WinItOnThePitch (gagner sur le terrain).

Cette initiative citoyenne européenne nécessite un million de signatures de la part de citoyens européens vivant au minimum dans sept États membres de l’UE pour que la Commission élabore une loi visant à protéger les principes du modèle sportif européen.

Le football européen a besoin de votre soutien !

Signez l’initiative sur winitonthepitch.eu

« Cette initiative appelle l’Europe à transformer l’indignation provoquée par la "Super League" en un plan d’action clair, pratique et à long terme à déployer au niveau européen pour protéger cette vision ouverte et sociale du sport », a conclu M. Schinas.

Enfin, le vice-président a confirmé l’intention de la Commission de renouveler son accord de partenariat avec l’UEFA, qui engage les deux organisations à préserver ensemble le modèle de football ouvert et à défendre les priorités européennes telles que l’inclusion sociale, le changement climatique et la lutte contre toutes les formes de discrimination.