UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L’UEFA annonce un soutien accru en faveur de projets de développement du football européen

L’instance dirigeante décide d’augmenter de plus de 20 % les recettes de l’EURO redistribuées à ses 55 associations membres à compter de 2025.

L’UEFA a souligné ce mercredi son engagement en faveur de la sauvegarde du football européen en ces temps de crise économique par la décision d’augmenter de manière significative les futurs financements accordés aux projets de développement menés par ses associations membres.

S’adressant au 46e Congrès de l’instance dirigeante européenne, à Vienne, le secrétaire général de l’UEFA, Theodore Theodoridis, a annoncé qu’un montant supplémentaire de EUR 160 millions (+21 %) sera accordé au sixième cycle du programme de développement HatTrick de l’UEFA, une formule couronnée de succès.

Tous les quatre ans, HatTrick distribue des recettes provenant de la phase finale du Championnat d’Europe de football à l’ensemble des 55 associations membres de l’UEFA en vue d’un investissement dans des projets axés sur le développement et les infrastructures.

« Ainsi, nous pourrons investir davantage dans le développement du football par l’intermédiaire de nos associations membres », a déclaré Theodore Theodoridis.

M. Čeferin : « C’est le football qui gagne »

« Quand l’UEFA promet aujourd’hui, solennellement, d’augmenter pour le cycle à venir ses versements de solidarité pour ses associations membres, via notamment le programme HatTrick, et d’augmenter également les revenus pour les clubs participants et non participants à ses compétitions, malgré les crises à répétition qui secouent le monde économique et l’économie du football, alors c’est le football qui gagne », a ajouté le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, dans son discours au Congrès.

Le plus large programme de solidarité dans le sport

Considéré comme l’un des plus importants programmes de solidarité dans le sport, HatTrick profite à tous les niveaux de la pyramide du football : de la construction de nouveaux terrains d’entraînement pour les équipes nationales à l’organisation de cours pour les entraîneurs et les arbitres, en passant par la promotion du football de base et du football féminin.

Le secrétaire général de l’UEFA a donné un aperçu des fonds supplémentaires disponibles pour investissement dans des projets de développement.
Le secrétaire général de l’UEFA a donné un aperçu des fonds supplémentaires disponibles pour investissement dans des projets de développement.

L’annonce de mercredi, approuvée par le Comité exécutif et par la Commission des finances de l’UEFA, signifie que les associations de football européennes recevront chacune EUR 17 millions au cours du prochain cycle.

« Nous sommes convaincus qu’un plus large investissement dans le football, et en particulier dans le football féminin, bénéficiera en fin de compte à l’ensemble du jeu », a expliqué David Gill, trésorier de l’UEFA et président de la Commission des finances.

Assurer l’avenir du football

En avril 2020, l’UEFA a levé les conditions régissant la distribution des fonds HatTrick afin de permettre aux associations d’investir jusqu’à 30 % de leur dotation totale durant le cycle 2020-24 – soit l’équivalent de EUR 4,3 millions chacune – dans des activités frappées par la pandémie. De nombreuses associations de football ont eu recours à cette aide pour assurer l’avenir immédiat de leur football national.

« Quand l’UEFA non seulement honore tous ses versements de solidarité dans un contexte de crise économique inédite pour notre organisation, mais qu’en plus elle parvient à effectuer ces paiements en avance pour soulager les fédérations et clubs en difficulté, alors c’est le football qui gagne », a ajouté M. Čeferin.

Dans l’intérêt du jeu

Au total, l’UEFA réinvestit plus de 97 % de ses recettes dans le football, consacrant moins de 3 % du total à ses frais de gouvernance.

Les deux tiers environ de ses recettes sont distribuées aux plus de 200 clubs qui disputent les compétitions interclubs masculines de l’UEFA. En outre, au cours du cycle 2020-24, EUR 1,2 milliard sera investi dans le développement du football. Ce montant permettra de couvrir les coûts des treize compétitions de l’UEFA axées sur la croissance du football masculin et féminin, et de financer le programme HatTrick.