UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

UEFA Women’s Champions League : rôle capital du modèle de distribution financière en vue de pérenniser le football européen

L’UEFA a approuvé un nouveau modèle de distribution financière pour le cycle 2021-25 de l’UEFA Women’s Champions League. Cet article explique dans quelle mesure ce modèle sera l’un des instruments d’un avenir durable pour l’ensemble du football féminin.

 Lyon brandit le trophée de l’UEFA Women’s Champions League en 2020.
Lyon brandit le trophée de l’UEFA Women’s Champions League en 2020. Getty Images

Pourquoi le nouveau modèle de distribution financière élaboré pour l’UEFA Women’s Champions League est-il aussi important dans l’évolution à long terme du football féminin ?

Introduit pour le cycle 2021-25 de la compétition, le modèle de distribution financière de l’UEFA contribuera à pérenniser le football féminin en Europe de la manière suivante :

  • augmentation significative du montant des primes pour tous les clubs disputant la compétition ;
  • pour la première fois, versements de solidarité envers tous les clubs de première division des associations membres de l’UEFA qui inscrivent des équipes à la Women’s Champions League. Ces paiements doivent être réinvestis à des fins de développement.

Combien l’UEFA pense-t-elle que la Women’s Champions League pourrait redistribuer aux clubs professionnels européens ?

Dès le début de la saison 2021/22, l’UEFA prévoit que la principale compétition interclubs féminine au monde redistribuera au total EUR 24 millions, à savoir plus de quatre fois le montant actuel, soit comme primes aux clubs participants, soit comme versements de solidarité aux clubs non participants.

  • Chaque club qui se qualifiera pour la compétition bénéficiera des primes supérieures à disposition, quel que soit le tour qu’il atteindra. Par exemple, selon les premières estimations, tout club participant à la phase de groupe recevra au minimum EUR 400 000, c’est-à-dire environ cinq fois plus qu’actuellement lors des huitièmes de finale. Le vainqueur pourra gagner jusqu’à EUR 1,4 million.
  • Les versements de solidarité devraient s’élever à près d’un quart (23 %, soit environ EUR 5,6 millions) du total disponible pour redistribution. Les montants distribués à chaque championnat national seront calculés selon la meilleure performance des clubs représentant leur championnat dans la Women’s Champions League.

Comment l’UEFA financera-t-elle ces montants plus élevés ?

Regardez les cinq plus beaux buts de la saison 2019/20 de l’UEFA Women’s Champions League.
Regardez les cinq plus beaux buts de la saison 2019/20 de l’UEFA Women’s Champions League.

En 2019, l’UEFA a annoncé qu’elle apporterait des changements importants dans la Women’s Champions League afin d’améliorer sa visibilité, de renforcer l’équilibre de la compétition et d’accroître son intérêt pour les sponsors, les diffuseurs et, surtout, le grand public.

Parmi les nombreuses innovations, les droits de sponsoring et les droits médias de la compétition ont été centralisés à partir de la phase de groupe. Cette décision génère d’ores et déjà une hausse importante des recettes à redistribuer.

Grâce au soutien de l’Association des clubs européens (ECA) et des équipes masculines des clubs, le nouveau modèle de distribution financière peut aussi compter sur la première subvention croisée des compétitions interclubs masculines en faveur du football féminin.

Dès le début de la saison 2021/22 du football européen, en juillet, les investissements de l’UEFA et les ventes de billets pour la finale de la Women’s Champions League viendront grossir le montant total disponible pour distribution.

Quand l’UEFA a-t-elle introduit le nouveau modèle de distribution financière ?

Le Comité exécutif de l’UEFA a accepté le nouveau modèle de distribution financière lors de sa séance du 19 avril 2021 à Montreux, quand il a approuvé le nouveau cadre réglementaire de l’UEFA Women’s Champions League.

Ce modèle, qui entrera en vigueur le 1er mai 2021, a été conçu par un groupe de travail affecté spécifiquement au cadre réglementaire de l’UEFA Women’s Champions League, composé de représentants des clubs européens, des ligues, des associations nationales et de l’UEFA et supervisé par la Commission du football féminin de l’UEFA.

De quelles autres façons le nouveau cadre réglementaire de la Women’s Champions League favorisera-t-il le développement du football professionnel féminin ?

L’UEFA a pris d’autres mesures afin d’adapter le règlement de la compétition pour mieux protéger les joueuses professionnelles, en plus d’encourager le développement des talents européens.

  • Bien-être : le règlement protégera désormais les joueuses enceintes et celles qui deviennent maman. Dès le début de la saison 2021/22, les clubs participants auront la possibilité de modifier leur effectif à tout moment de la saison afin de remplacer de façon temporaire les joueuses qui sont enceintes ou doivent partir en congé maternité, et de réintégrer celles qui en reviennent.
  • Développement des joueuses : le développement de jeunes joueuses talentueuses joue désormais un rôle central dans le règlement de la compétition. La mise en place d’une liste B permettra en effet aux clubs de compléter leur effectif en y intégrant de jeunes joueuses qui répondent à des critères spécifiques. De plus, à compter de la saison 2022/23, l’UEFA prévoit de mettre en place une règle des « joueuses formées localement » pour entretenir la croissance des talents formés localement en Europe.

Comment la compétition remaniée définira-t-elle de nouveaux standards pour le football professionnel féminin ?

L’assistance vidéo à l’arbitrage, qui n’était déployée qu’en finale, sera désormais utilisée dans tous les matches de la phase à élimination directe.

Quel sera exactement le changement de formule de l’UEFA Women’s Champions League pour la saison 2021/22 ?

La nouvelle formule de la Women’s Champions League en détail.
La nouvelle formule de la Women’s Champions League en détail.

La nouvelle formule remplacera les huitièmes de finale actuels par une phase de groupe, précédée d’une phase de qualification divisée en une voie des champions et une voie de la ligue.

En savoir plus sur la nouvelle formule de l’UWCL

Pourquoi l’UEFA a-t-elle remanié la formule de la Women’s Champions League pour le cycle 2021-25 ?

Rehausser le profil des compétitions féminines de l’UEFA et accroître leur visibilité et leur valeur commerciale sont deux objectifs clés de la Stratégie de l’UEFA en matière de football féminin 2019-24 « Time for Action ».

Cette formule remaniée assurera davantage de matches compétitifs et garantira la participation d’au moins dix associations nationales à la phase de groupe. En outre, les finales de la compétition seront organisées dans des sites européens prestigieux, à commencer par le Juventus Stadium, en 2022 à Turin.

La centralisation du marketing et de la couverture télévisuelle augmenteront par ailleurs de manière significative la valeur et la visibilité globales de la Women’s Champions League, définissant ainsi de nouveaux standards pour le football interclubs féminin à l’échelle internationale.

Lisez l’interview de Nadine Kessler sur la nouvelle formule.