UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Un nouveau mandat pour Le Graët en France

Noël Le Graët a été réélu pour un quatrième mandat à la présidence de la Fédération Française de Football (FFF).

Le président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët.
Le président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët. Icon Sport via Getty Images

Noël Le Graët a été confirmé dans ses fonctions ce samedi pour un nouveau mandat de quatre ans lors de l'assemblée générale de la FFF, qui a rassemblé les délégués par visioconférence.

Sa première élection à la tête de la FFF remonte au 18 juin 2011. Durant sa présidence, la France a organisé avec succès l’UEFA EURO 2016, et l’équipe nationale a remporté la Coupe du monde de la FIFA, en Russie, en 2018.

Outre les résultats sportifs, les mandats de Noël Le Graët, qui a été réélu en 2012 et en 2017 à la présidence de l’instance dirigeante du football français, ont mis l'accent sur le football féminin, la formation et la gestion financière, ce qui a permis à la FFF d’augmenter son budget de manière significative.

Un tournant décisif

« Je suis content d’être réélu, a déclaré Noël Le Graët dans son discours à l’assemblée générale, qui a aussi porté sur la pandémie et sur ce qu’il a décrit comme « les jours et semaines décisifs à venir ». Le président de la FFF a exprimé en particulier son espoir que le football amateur français puisse reprendre aussi vite que possible.

Au cours de sa carrière, Noël Le Graët a dirigé l’EA Guingamp (1972-91 et 2002-11), menant le club du statut amateur en septième division française au statut professionnel en Ligue 1. Après avoir été commercial puis concessionnaire, il crée en 1986 une société agroalimentaire qui emploie aujourd’hui plus de 800 personnes. Il est également maire de Guingamp pendant treize ans (1995-2008).

En mai 2019, Noël Le Graët est nommé membre européen du Conseil de la FIFA. Président de la Ligue française de football professionnel de 1991 à 2000, il est à l'origine de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), un organe chargé de contrôler la santé financière des clubs français.