UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L’UEFA et la communauté du football soutiennent le Plan européen pour vaincre le cancer

Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée mondiale contre le cancer, Aleksander Čeferin, président de l’UEFA, a affiché le soutien de l’instance dirigeante du football européen à la lutte contre cette maladie.

©UEFA.com

Aleksander Čeferin, président de l’UEFA, a célébré la Journée mondiale de lutte contre le cancer, ce jeudi, en affichant le soutien de l’organisation aux efforts européens pour vaincre cette maladie.

M. Čeferin et l’ambassadeur de l’UEFA Éric Abidal ont participé à une table ronde en ligne aux côtés de Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne, et de Manfred Weber, député et président du Groupe du Parti populaire européen (Groupe PPE).

Au cours de sa carrière de joueur, Éric Abidal, légende du Barça et de l’Équipe de France, a remporté la bataille contre un cancer du foie. Après avoir créé la Fondation Abidal, qui travaille aujourd’hui en étroite collaboration avec la Fondation UEFA pour l’enfance, il est devenu l’ambassadeur de l’UEFA sur la question du cancer.

« En tant que président de l’UEFA et de la Fondation UEFA pour l’enfance, je vous assure de notre soutien plein et entier dans cette bataille capitale, a déclaré M. Čeferin. L’UEFA travaille en partenariat avec les autorités européennes et nationales, la société civile et les parties prenantes concernées. Nous tenons à être un exemple de ce qu’une organisation sportive peut entreprendre pour promouvoir des changements positifs et atteindre des objectifs de politique publique. »

La table ronde à laquelle M. Čeferin a participé a été organisée dans le cadre de la conférence du Groupe PPE « L’Europe unie contre le cancer ». Elle coïncide avec le lancement, par la Commission européenne, du Plan européen pour vaincre le cancer. En plus d’évoquer les priorités de la politique européenne en matière de lutte contre cette maladie, la conférence comprenait des débats et des discussions au sujet des prochaines étapes de ce combat et de l’avenir de la recherche contre le cancer et des traitements.

La Journée mondiale contre le cancer est célébrée chaque année depuis 2000. Elle a pour buts de sensibiliser chacune et chacun à la lutte contre cette maladie et de renforcer les connaissances sur cette dernière.

À l’occasion d’un discours aux participants à la conférence en ligne, M. Čeferin a relevé trois domaines spécifiques de la lutte contre le cancer dans lesquels le travail de l’UEFA représente une contribution vitale.

1. Un travail d’équipe à l’échelle européenne

« Pour vaincre le cancer, nous devons rassembler l’Europe et former une équipe soudée, a-t-il déclaré. Le football dispose d’une longue expérience de mobilisation sur des campagnes européennes de santé publique.

» S’agissant de la communication, la portée et l’influence du football sont sans égales. À l’UEFA, nous estimons donc qu’il est de notre devoir d’utiliser la puissance du jeu pour servir les intérêts publics. Ainsi, que ce soit pour soutenir le Pacte vert, les campagnes de vaccination, la lutte contre la discrimination ou celle contre le cancer, l’UEFA et l’Union européenne jouent dans la même équipe, sur la base de visions et de valeurs communes. »

2. Un mode de vie sain et actif

©UEFA

Aux côtés de la Fédération mondiale du cœur et de la Commission européenne, l’UEFA a lancé le programme Eat For Goals.

M. Čeferin a évoqué ce programme, qui est un projet commun pour lutter contre l’obésité chez les enfants et promouvoir un mode de vie sain.

« Avec l’aide de la Fédération mondiale du cœur et de la Commission européenne, nous avons mis au point une application et rédigé un livre pour montrer aux jeunes comment préparer les mêmes repas sains que certaines de leurs idoles du football. Notre objectif était de les encourager à manger sainement et à adopter un mode de vie actif. C’est un parfait exemple d’une action commune, qui est le fruit d’un partenariat de longue date avec la Semaine européenne du sport et la campagne #GetActive.

» Nous devons continuer d’éduquer nos enfants et de leur donner les moyens d’adopter un mode de vie sain et actif, et également aider les gens à conserver ce mode de vie tout au long de leur existence. En effet, personne ne doit être laissé pour compte, abandonné ou exclu. Tout le monde a le droit de faire du sport, et ce indépendamment de l’âge, de l’origine ethnique, du genre, du domicile, de la situation financière et de la position sociale. Cette notion est au cœur de la mission de l’UEFA, et de celle des "syndicats" en matière de santé et d’égalité que l’UE cherche à mettre en place. »

3. Apporter de l’espoir

« C’est quand des défis s’imposent à nous – et aussi dans les moments tragiques et effrayants que nous vivons avec le COVID-19, et que vivent aussi les personnes et les familles qui se battent contre le cancer – que nous, citoyens et sociétés, sommes les plus inspirés, faisons preuve de persévérance et répandons la joie, a expliqué M. Čeferin. C’est un privilège pour moi de pouvoir observer, dans la communauté du football, les actes inspirants de celles et ceux qui luttent pour vaincre le cancer à l’échelle individuelle ou collective.

» Que ce soit par l’intermédiaire de joueurs comme Éric, qui travaillent dans le cadre de fondations ou de projets, ou de clubs communautaires ou d’organisations de supporters qui soutiennent localement des œuvres caritatives et des patients atteints de cancer, le football réunit les gens pour construire l’espoir et la solidarité. »

L’engagement de l’UEFA dans la lutte contre le cancer

M. Čeferin a réaffirmé l’engagement de l’UEFA et de la communauté du football dans la lutte contre le cancer, en soulignant que l’instance dirigeante du football européen et la Commission européenne sont sur la même longueur d’onde.

« Les mots ne nous aideront pas à vaincre le cancer, a-t-il ajouté. Mais un travail d’équipe solide et des actions concrètes, oui. Si je suis ici aujourd’hui, c’est pour prendre des engagements avec vous au nom du football européen, comme un coéquipier pour terrasser cette maladie.

» En effet, le vice-président Schinas et moi-même avons convenu de faire de la victoire sur le cancer une des priorités de santé publique du nouvel accord de partenariat entre l’UEFA et la Commission européenne, sur lequel nous planchons actuellement. Si nous faisons cela, si nous luttons ensemble, l’Europe peut triompher sur le cancer, et elle triomphera. Je peux vous garantir que l’UEFA reste votre ami et partenaire engagé dans cette quête. »

L’Europe contre le cancer : quelques citations

Éric Abidal a vaincu le cancer pendant sa carrière de joueur.
Éric Abidal a vaincu le cancer pendant sa carrière de joueur.©UEFA.com

Éric Abidal : « En 2013, ma femme et moi-même avons décidé de créer la Fondation Abidal, à partir de l’expérience que nous avions vécue à titre personnel. Nous avons essayé de mettre nos connaissances au profit de la recherche et d’offrir un soutien psychologique aux familles, qui souffrent aussi, aux côtés des patients. C’est un honneur pour moi que de pouvoir soutenir cette cause importante avec l’UEFA, une cause en faveur de laquelle nous travaillons au sein de notre fondation.

» Il est très difficile d’apprendre qu’on a un cancer. Nous ne nous rendons pas compte de ce que cela veut dire, jusqu’au jour où cela nous tombe dessus. Nous livrons alors un combat qui nous force à réfléchir à tout, encore et encore, et à revoir nos priorités. Nous essayons de partager notre expérience avec d’autres patients, et nous nous soutenons les uns les autres pour trouver la force de sortir de cette situation très difficile. »

Apprenez-en plus sur la Fondation Abidal

Manfred Weber, député et président du Groupe PPE : « Le cancer risque de devenir la première cause de mortalité en Europe. L’année dernière, 1,3 million d’Européens sont décédés des suites d’un cancer, et les experts disent que ce nombre augmentera ces prochaines années. C’est pourquoi le Groupe PPE en a fait l’une des grandes priorités de l’Union européenne.

» Si nous associons nos budgets, nos recherches et notre énergie, nous pouvons sauver des vies et améliorer de nombreuses autres. Pour atteindre notre objectif, nous avons besoin de l’engagement de la société civile. Pour cette raison, nous sommes très heureux de l’annonce faite par l’UEFA de s’allier à l’UE dans un but commun : vaincre le cancer en Europe. »

Margaritis Schinas, vice-président de la Commission européenne : « Quelque 40 % des cancers en Europe sont imputables au mode de vie, et pourtant, nous n’investissons que 3 % de notre budget pour la santé dans cette question.

» Aujourd’hui, dans notre action, nous tirons parti des forces de l’Europe : fixer un objectif ambitieux, des cibles atteignables et des délais réalistes, allouer des sommes importantes, réunir 4 milliards d’euros provenant de différents instruments, favoriser l’innovation et, ce qui est peut-être plus important encore, rassembler toutes les parties pertinentes dans le cadre de partenariats durables. Aujourd’hui, nous posons les premiers pavés d’une route de l’espoir, celui de venir un jour à bout de cette maladie.

» Le soutien que l’UEFA apporte à cette campagne fait honneur à notre solide partenariat, ou à notre équipe soudée, comme le dirait le président Čeferin. Je me réjouis que nous travaillions ensemble, et aussi avec Éric Abidal, grand ambassadeur de cette cause, pour garantir que l’Europe et le football européen s’unissent contre le cancer et promeuvent fortement un mode de vie sain et actif sur tout le continent. »