L’UEFA obtient de la Haute Cour irlandaise un arrêt permettant de mettre fin au streaming illégal de matches

L’UEFA est encouragée dans sa lutte contre le piratage sur Internet par un arrêt de la Haute Cour de justice de la République d’Irlande qui ordonne le blocage du streaming illégal des matches de compétitions de l’UEFA dans le pays.

AFP/Getty Images

L’engagement de l’UEFA à lutter contre le piratage audiovisuel et à protéger ses partenaires de diffusion ont été soutenus par un arrêt de la Haute Cour de justice, qui ordonne à une série de fournisseurs de services Internet du pays de bloquer l’accès aux adresses IP des serveurs qui sont utilisés pour diffuser illégalement des matches de compétitions de l’UEFA.

Cet arrêt s’adresse aux principaux fournisseurs de services Internet irlandais. L’EURO de l’UEFA, l’UEFA Nations League, l’UEFA Champions League et l’UEFA Europa League font partie des compétitions diffusées illégalement en streaming sur lesquelles porte cet arrêt.

« Nous sommes heureux de la décision prise par la Haute Cour irlandaise », a déclaré Seong Sin Han, Chief Counsel de l’UEFA, de l’unité Services juridiques commerciaux et technologiques. « Cette mesure s’appuie sur l’ordre de blocage similaire appliqué au Royaume-Uni depuis plusieurs années.

» Les deux arrêts sont en vigueur et constituent des outils qui seront très utiles à l’UEFA dans la lutte contre le piratage audiovisuel, car ils placent la capacité de mettre fin au streaming illégal fermement entre les mains des détenteurs de droits. La protection de notre propriété intellectuelle contre le piratage sur Internet est l’une des priorités de notre organisation, et l’UEFA coopère activement et développe des relations avec les principales plateformes numériques afin de perturber l’écosystème de piratage et de protéger ses partenaires de diffusion. »

L’UEFA prend le piratage très au sérieux et met actuellement sur pied un programme étendu de lutte contre ce fléau, basé sur les dernières technologies disponibles. En outre, l’UEFA s’associe à ses partenaires de diffusion, aux acteurs d’Internet et aux autres parties prenantes concernées pour lutter plus efficacement contre ce problème.

Les recettes générées par les droits médias sont en effet vitales pour le bien-être du football, tant professionnel qu’amateur, et en particulier pour le développement du football et les investissements dans le football de base dans toute l’Europe. Depuis l’UEFA EURO 2004, l’UEFA a distribué EUR 2,6 milliards à ses associations membres par l’intermédiaire de son programme HatTrick, la vaste majorité des fonds provenant de cette source de recettes.

Afin de garantir aux générations futures les meilleures conditions possibles pour jouer au football, les fonds du programme HatTrick sont utilisés pour soutenir le football de base dans les 55 associations membres de l’UEFA, EUR 44 millions étant réservés à cet effet sur les quatre prochaines années.