Des enfants d’Europe contribuent au design du ballon de la Super Coupe 2020

Dix-huit dessins d’enfants provenant de dix projets de la Fondation UEFA pour

l’enfance sont intégrés au design du ballon spécialement conçu pour la rencontre

annuelle entre les vainqueurs de l’UEFA Champions League et de l’UEFA Europa

League.

Le ballon de la Super Coupe de l'UEFA 2020
Le ballon de la Super Coupe de l'UEFA 2020 ©Getty Images

Lorsque le FC Bayern Munich et le Séville FC s’affronteront à l’occasion de la Super Coupe de l’UEFA, jeudi, à la Puskás Aréna, à Budapest, le ballon du match sera orné des dessins de dix-huit enfants.

Les enfants de toute l’Europe ont été encouragés à dessiner ce que le football représente pour eux dans le cadre d’un concours organisé par la Fondation UEFA pour l’enfance, en collaboration avec dix organisations partenaires. Les dessins ont été réalisés par dix-huit enfants de milieux différents provenant de dix organisations européennes qui collaborent avec la Fondation UEFA pour l’enfance.

Le président de l'UEFA Aleksander Čeferin a choisi les dessins reproduits sur le ballon
Le président de l'UEFA Aleksander Čeferin a choisi les dessins reproduits sur le ballon

Les vainqueurs ont été sélectionnés parmi un total de 200 participations par le président du Conseil de Fondation et président de l’UEFA, Aleksander Čeferin. Des enfants de neuf pays d’Europe (Allemagne, Espagne, Hongrie, Lituanie, Pays-Bas, Portugal, République tchèque, Slovénie et Suisse) verront leurs dessins sur ce ballon au design unique.

Quelques-uns des dessins sélectionnés pour figurer sur le ballon de la Super Coupe sont présentés ci-dessous.

République tchèque : fair-play football

Le dessin de Marcus sera présent sur le ballon de la Super Coupe de l'UEFA 2020
Le dessin de Marcus sera présent sur le ballon de la Super Coupe de l'UEFA 2020

Dans leurs dessins, Lea et Marcus montrent que le football est pour tout le monde. Ils jouent au football dans le cadre du programme Fotbal Pro Rozvoj (Football et développement) en République tchèque. Lea explique de la façon suivante le football qu’ils pratiquent :

« Le fair-play football se joue en trois parties. Dans la première, on se met d’accord sur les règles. Par exemple, les buts marqués par un enfant en fauteuil roulant comptent double. »

Le football leur a appris que tout le monde peut participer au jeu. Lea a dessiné une personne en fauteuil roulant avec d’autres enfants, montrant ainsi que tous peuvent jouer ensemble.

« Le fair-play football est pour tout le monde, et c’est ce que je voulais montrer. Il n’y a pas de limites, à part peut-être dans la tête des gens. Si vous voulez jouer, vous pouvez jouer. »

Marcus apprécie l’esprit d’équipe dans le football. Voici comment il décrit leurs tournois de fair-play football :

« On est fair-play la plupart du temps, mais parfois, il y a des fautes, ou on n’est pas d’accord. Mais le plus important, c’est de jouer ensemble et de marquer de beaux buts. »

Oscar (à gauche) et Mika (à droite) viennent des Pays-Bas
Oscar (à gauche) et Mika (à droite) viennent des Pays-Bas

Pays-Bas : aider les enfants à réaliser leurs rêves

Les dessins de Mika (droite) et d’Oscar (gauche), qui sont tous deux originaires de s'Hertogenbosch (Bois-le-Duc), aux Pays-Bas, apparaîtront sur le ballon. Ils font partie de Talent Group (Groupe de talents), un projet mené par la Fondation Ruud van Nistelrooy pour aider les enfants dans leur développement personnel.

Mika : « À la fondation, j'ai passé de bons moments et j'ai appris à m'améliorer en jouant au football. Le dessin représente une mascotte qui présente le trophée à l'équipe gagnante. Pour moi, le football ne signifie pas que gagner, mais aussi le plaisir que l'on a pendant le match. »

Oscar : « Le football joue, depuis huit ans, un rôle important dans ma vie. Avec mes amis, nous gagnons et parfois nous perdons aussi - c'est ce qu'il y a de bien avec le football ! »

Portugal : le football représente l’amitié et l’unité

Sara a participé à l’initiative de Ludotempo « Brincar de Rua », au Portugal, qui permet aux enfants de faire du sport dans un environnement sûr.

« Jouer au football avec mes amis est mon activité préférée. Pour moi, le football représente l’amitié et l’unité. C’est ce que j’ai essayé de montrer dans mon dessin. C’est un terrain de football, avec des cœurs et des filles qui se donnent la main. »

Espagne : le football met tout le monde sur un pied d’égalité

Daniela, Patricia et Yolanda, originaires d'Espagne, présentent leurs dessins
Daniela, Patricia et Yolanda, originaires d'Espagne, présentent leurs dessins

En Espagne, Daniela, Yolanda et Patricia, qui participent toutes aux entraînements de football du réseau Red Deporte, verront leurs dessins figurer sur le ballon du match. Le programme Red Deporte encourage les jeunes issus de groupes locaux marginalisés à aller à l’école et à améliorer leurs performances scolaires. Dans son dessin, Daniela (à gauche ci-dessous) a illustré la notion d’égalité :

« Le message, c’est qu’on peut tous jouer au football et apprécier ce sport de la même manière, partout dans le monde, qu’on soit blanc, noir, une fille ou un garçon, ou qu’on ait un handicap. On a le droit de jouer sans subir d’insultes racistes et sans être insultée parce qu’on est une fille et qu'on a mal joué. Respect. »

Patricia a illustré l’unité, dans la victoire comme dans la défaite.

« Grâce à mon dessin, je veux dire au monde entier que le football met tout le monde sur un pied d’égalité. On doit tous faire équipe pour gagner, mais aussi savoir perdre. »

Yolanda (à droite ci-dessous) a illustré l'aspect divertissement du football :

« C’est l’amitié qui compte, et surtout s’entraider pour jouer ensemble. Ce sont les victoires et la joie. J’ai toujours du plaisir à jouer au football. Je joue avec mes amis pendant les pauses. C’est un sport qui se joue à beaucoup, et j’apprécie les efforts de chacun, même si certaines personnes jouent mieux que d’autres. »

Suisse : je passe d'excellents moments sur le terrain

Malcolm est membre d’Autisme Genève et a rejoint le projet « La vie en bleu ». En participant à des événements, en organisant des actions et en diffusant des informations, Autisme Genève cherche à nouer le dialogue avec le public et à l’inviter à découvrir ce que signifie vivre avec un trouble du spectre de l’autisme.

Malcolm adore le football. Ce sport l’aide à communiquer avec les autres enfants. Lorsqu’il n’est pas dehors en train de jouer au football, Malcolm adore dessiner.

Mia et Fabio, originaires de Suisse, avec leur création
Mia et Fabio, originaires de Suisse, avec leur créationUEFA via Getty Images

« Grâce à ce concours, j’ai pu combiner le football et le dessin, mes deux passions. Si je veux être seul, je reste à la maison et je dessine, mais si je veux passer du temps avec mes amis, je vais jouer au football dehors. Je passe d'excellents moments sur le terrain. Avec mes amis, on court, on joue et on s’amuse ! »

Parmi les autres gagnants de Suisse, on compte aussi Mia et Fabio, membres de PluSport, qui propose des activités sportives aux enfants en situation de handicap. Mia et Fabio jouent au sein d’une des équipes de football de PluSport.

Leurs dessins montrent que tout le monde peut jouer au football, peu importe qui l’on est.

Le président de l’UEFA et président du Conseil de Fondation, Aleksander Čeferin, est enchanté par cette initiative :

« Je suis sûr que les enfants seront très heureux de voir leurs dessins sur le ballon de la Super Coupe et de savoir que des stars du football marqueront des buts avec ce ballon. Il a été inspirant de voir tous ces beaux dessins et d’entendre l’histoire de ces enfants. J’espère que la joie qu’ils ressentent en voyant leur dessin sur le ballon d’un match si important les motivera non seulement pour jouer au football, mais également pour réaliser leurs rêves. »

Pour en savoir plus sur les autres dessins sélectionnés, rendez-vous sur le site Web de la Fondation UEFA pour l’enfance (dessins des enfants d’Allemagne, de Hongrie, de Lituanie et de Slovénie).