Lutter contre trois fléaux du football

Après la réunion du Comité exécutif de l'UEFA, le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino a expliqué vouloir "lutter contre les fléaux de notre sport".

Lutter contre trois fléaux du football
Lutter contre trois fléaux du football ©UEFA.com

Les décisions prises par le Comité exécutif de l'UEFA à Londres entrent dans le cadre de la campagne globale de l'instance européenne pour combattre les influences négatives menaçant le football.

Le comité, conduit par le Président de l'UEFA Michel Platini, a introduit des sanctions plus strictes à l'encontre des comportements racistes à travers la dernière édition du Règlement disciplinaire de l'UEFA, qui est entrée en vigueur début juin, et l'UEFA commencera à effectuer des analyses sanguines dans les compétitions de l'UEFA à partir de la saison prochaine.

Le secrétaire général de l'UEFA Gianni Infantino a confié à UEFA.com : "Je crois que cela fait partie d'un processus, nous sommes toujours à la recherche de l'excellence et nous sommes désireux de faire tout ce que nous pouvons pour lutter contre les fléaux de notre sport. Le trucage de matches en est un, le racisme en est un autre, le dopage en est encore un."

Le nouveau règlement disciplinaire comprend des sanctions plus strictes contre les comportements racistes : une suspension minimale de dix matches pour les joueurs ou les officiels, fermeture partielle du stade pour une première infraction et match à huis-clos assorti d'une amende de 50 000 euros pour une deuxième infraction. Le XXXVIIe Congrès ordinaire de l'UEFA à Londres a vu également la présentation d'une résolution renforçant la lutte contre le racisme, les discriminations et l'intolérance.

"L'UEFA a l'expérience des dix dernières années", a expliqué M. Infantino. "Nous avons eu plus de 120 cas de racisme et nous avons vu que, malheureusement, les sanctions qui ont été prises n'ont pas suffi à éradiquer ce racisme."

"Le Comité exécutif a discuté de ce sujet et pensé que nous devons agir et pas seulement parler de la lutte contre le racisme et de tolérance zéro. C'est pourquoi il est très important d'envoyer un message fort, très fort même. Ce message dit que d’un côté nous devons nous améliorer dans nos campagnes de sensibilisation, dans nos campagnes d'éducation, mais de l'autre côté, nous renforçons nos sanctions contre le racisme."

Sur le front de la lutte contre le dopage, des analyses sanguines seront effectuées dans les compétitions de l'UEFA en plus des analyses d'urine habituelles. Jusqu'à maintenant, des analyses sanguines ont uniquement été effectuées lors de la phase finale du Championnat d'Europe de l'UEFA.

M. Infantino a ajouté : "En analysant les résultats des analyses sanguines effectuées lors de l'UEFA EURO 2012, nous avons pensé mettre en œuvre des analyses de sang aussi pour nos compétitions de clubs afin de donner de l’ampleur à notre programme antidopage, ce qui est déjà très, très exigeant. Il le sera encore plus avec l’augmentation du nombre de tests sanguins."

Quant au trucage de matches, des pouvoirs supplémentaires ont été conférés aux instances disciplinaires de l'UEFA, leur permettant d'agir si une association membre de l'UEFA ne punit pas, ou punit de manière inappropriée, des infractions touchant à l'essence du football. Les infractions ciblées concernent notamment le trucage de matches, la corruption et le dopage.

Le Comité exécutif de l'UEFA a également supprimé toute période de limitation pour les infractions de corruption et trucage de matches, ce qui permettra une action disciplinaire quelle que soit la date de l'infraction.

Deux forteresses du football accueilleront les finales de l'UEFA Champions League et de l'UEFA Europa League en 2015, respectivement Berlin et Varsovie, suite à une autre décision du Comité exécutif à Londres.

Le stade National de Varsovie
Le stade National de Varsovie©Sportsfile

"Ce sont deux grandes villes de football", a annoncé M. Infantino. "Le stade Olympique de Berlin, a accueilli la finale de la Coupe du Monde (de la FIFA) en 2006 et chaque année, les Allemands y disputent la finale de leur coupe, c'est un lieu magnifique. Les stades allemands sont excellents, ce sera une grande fête du football européen. Nous avons une finale 100 % allemande en Angleterre, peut-être aurons nous une finale 100 % anglaise en Allemagne, dans deux ans, mais certainement une grande fête pour le football."

"(Le stade National) à Varsovie a accueilli le match d'ouverture de l'UEFA EURO 2012. C’est une très belle ville, au centre de l'Europe, très accessible avec un beau et fantastique stade. Nous sommes impatients de revenir et l'une des idées lorsque vous faites de beaux stades, c'est de revenir après dans ces villes pour y disputer des finales des compétitions de clubs."