UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Un Comité exécutif positif à Nyon

Lors de sa première réunion de 2012 à Nyon,le Comité exécutif de l'UEFA a abordé plusieurs questions et pris des décisions importantes.

La Comité exécutif de l'UEFA s'est réuni mercredi à Nyon
La Comité exécutif de l'UEFA s'est réuni mercredi à Nyon ©UEFA.com

Le Comité exécutif de l'UEFA a débuté l'année 2012 avec un ordre du jour chargé et des débats animés lors de sa première réunion de l'année à Nyon mardi.

Le Comité exécutif, sous la conduite de Michel Platini, président de l'UEFA, a été informé de l'avancée des discussions avec l'Association des clubs européens (ECA) suite à une réunion organisée le 23 janvier. Les discussions se poursuivront en vue de la signature d'un nouveau protocole d’accord entre l'UEFA et l'ECA.

L'UEFA, en tant qu'instance dirigeante du football en Europe, et l'ECA, qui représente aujourd'hui 201 clubs issus des 53 associations nationales membres de l'UEFA, ont signé le protocole existant après la création de l'ECA en janvier 2008. D'après ce protocole de 2008, entre autres, l'UEFA reconnaît l'ECA comme l'unique entité représentant les intérêts des clubs au niveau européen. De son côté, l'ECA reconnaît l'UEFA comme l'instance dirigeante du football au niveau européen.

Gianni Infantino, secrétaire général de l'UEFA, a expliqué que le modèle de gouvernance actuellement en place aidait à la coopération entre l'UEFA et les clubs européens. "Nous avons le Conseil stratégique du football professionnel (PFSC) qui regroupe non seulement les clubs (ECA), mais aussi les championnats (Championnats européens de football professionnel), et le syndicat des joueurs (Division Europe de FIFPro)", a-t-il expliqué à UEFA.com. Le PFSC, au sein duquel l'UEFA est représentée par quatre vice-présidents, identifie les solutions pour améliorer la collaboration entre les différents acteurs du football européen.

"En ce qui concerne les clubs", a-t-il ajouté, "il est crucial, bien entendu, que par l'intermédiaire du PFSC, de la Commission des compétitions de clubs de l'UEFA, et du Comité exécutif, que nous puissions prendre les bonnes décisions, et que ce processus décisionnaire soit structuré de manière à ce que les clubs aient la parole. Et je pense que les clubs apprécient cela."

Le Comité exécutif s'est également vu présenter un compte-rendu de la situation de sûreté et sécurité concernant les matches impliquant des équipes de Serbie et de Croatie en compétitions européennes, et ce suite à une visite de ces deux pays par le président de l'UEFA Michel Platini afin de rencontrer les Premiers Ministres concernés en février 2011. M. Platini avait rappelé l'importance d'agir contre la violence dans le football.

Le Comité exécutif a noté des progrès dans les deux cas, mais a également approuvé un contrôle accru de la part de l'administration de l'UEFA et de ses partenaires de l'Union européenne (EU) et du Conseil de l'Europe. "Nous allons continuer à coopérer avec les gouvernements", a indiqué M. Infantino. "Et nous sommes convaincus que les mesures nécessaires sont prises dans ces deux pays."