Décès de Jacques Ferran, le pionnier de la Coupe des clubs champions européens

Jacques Ferran, le journaliste français qui a joué un rôle essentiel dans le lancement de la Coupe des clubs champions européens, dans les années 1950, est décédé à l’âge de 98 ans.

Jacques Ferran, posant fièrement avec la Coupe des clubs champions européens.
Jacques Ferran, posant fièrement avec la Coupe des clubs champions européens. ©Presse Sports

Le célèbre et respecté journaliste français Jacques Ferran – l’un des instigateurs de la Coupe des clubs champions européens, qui deviendra plus tard l’UEFA Champions League – est décédé à l’âge de 98 ans.

Rédacteur éloquent et inspiré à L'Équipe et à France Football de 1948 à 1985, Jacques Ferran était l’une des figures de proue, aux côtés du directeur de la rubrique football de L'Équipe, Jacques de Ryswick, et du journaliste sportif Gabriel Hanot, de la campagne lancée au milieu des années 1950 pour la création d’une compétition réunissant les clubs champions européens.

Le projet de règlement de la Coupe des clubs champions européens, rédigé par le journaliste de L'Équipe Jacques Ferran.
Le projet de règlement de la Coupe des clubs champions européens, rédigé par le journaliste de L'Équipe Jacques Ferran.©Getty Images for UEFA

Le projet lancé par les trois hommes a remporté un succès immédiat, et Jacques Ferran a été chargé de rédiger un projet de règlement, à la fin de l’année 1954. Jacques Ferran et Gabriel Hanot se sont alors tournés vers l’UEFA – fondée la même année – pour qu’elle les aide dans leur projet, et ils ont présenté leur idée aux associations nationales européennes lors du premier Congrès de l’UEFA, à Vienne, en mars 1955. L’UEFA a reconnu l’élan considérable à l’origine de cette campagne, et, en mai 1955, la toute jeune instance a été confirmée comme organisatrice de la Coupe des clubs champions européens.

La nouvelle compétition interclubs a rapidement pris forme et trouvé son public. Le premier match de la Coupe des clubs champions européens s’est joué à Lisbonne, le 4 septembre 1955, entre le Sporting Clube de Portugal et le FK Partizan (alors club yougoslave), et s’est soldé par un nul 3-3. La première finale de cette compétition a été remportée par le Real Madrid face au Stade de Reims 4-3 au Parc des Princes, à Paris, le 13 juin 1956.

Le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, a rendu un hommage sincère à ce grand homme : « Jacques Ferran était plus qu’un simple journaliste de talent, qui a écrit sur le football avec passion et sincérité pendant tant d’années.

» C’était un pionnier, une personnalité qui a eu un impact décisif sur la riche histoire du football et qui a contribué de manière décisive à la naissance de la plus illustre compétition interclubs européenne. L’UEFA lui doit beaucoup, et il aura toujours une place importante dans nos cœurs.

Jacques Ferran était un brillant écrivain et un amateur de football visionnaire.
Jacques Ferran était un brillant écrivain et un amateur de football visionnaire.©Presse Sports

» Toutes nos pensées accompagnent sa famille. »

Décrit par L'Équipe comme « le plus grand » dans l’article qui lui rend hommage, Jacques Ferran, qui est né à Montpellier et a grandi dans le Sud de la France, était connu pour être une excellente plume.

« Rien n’est, à mes yeux, plus original et plus significatif dans toute l’histoire du sport moderne que la naissance, à L’Équipe, en 1954-1955, de la Coupe d’Europe des clubs, qu’on peut considérer comme la compétition la plus importante après les Jeux olympiques et la Coupe du monde de football », a écrit Jacques Ferran dans L'Équipe raconte L'Équipe, 70 ans de passion, un ouvrage publié en 2015.

Le lancement de la Coupe des clubs champions européens n’a pas été le seul moment de gloire footballistique de Jacques Ferran. En effet, quelques mois plus tard, il faisait aussi partie de l’équipe qui a lancé le Ballon d’Or. Depuis sa première édition en 1956, qui avait été remportée par l’ailier anglais Stanley Matthews, ce trophée individuel a fasciné les supporters et a été remporté par les plus grandes stars du ballon rond. « Pouviez-vous imaginer, à l'époque, que ce trophée prendrait une place aussi considérable dans le milieu du foot ? », avait-on demandé à Jacques Ferran dans une récente interview. « Absolument pas, avait-il répondu, mais pourquoi l'aurait-on imaginé ? Tout ce que nous voulions faire, c'était quelque chose qui aiderait France Football à se développer, à se vendre. »

Enseignant de français et bridgeur international, Jacques Ferran s’est également efforcé d’enrichir la langue française, dirigeant notamment la Commission ministérielle de terminologie sportive pendant dix ans. Grand amateur de théâtre, il a vu sa fille cadette Pascale devenir une réalisatrice renommée en France.

Quatre ans après avoir pris sa retraite du journalisme, Jacques Ferran a été nommé Chevalier de la Légion d’honneur, l’une des distinctions françaises les plus prestigieuses.

Pour lire toute l’histoire derrière la Coupe des clubs champions européens, cliquez ici.

Pour lire l’interview de Jacques Ferran parue dans UEFA Direct en mai 2016, cliquez ici.

Haut