L’Arménie pleure Alyosha Abrahamyan, le héros de la cage d’Ararat

Alyosha Abrahamyan, le gardien arménien phare du FC Ararat, club qui a connu plusieurs succès à l’échelle nationale en URSS dans les années 1970, est décédé à l’âge de 72 ans.

Alyosha Abrahamyan est devenu entraîneur de gardiens après sa carrière de joueur.
Alyosha Abrahamyan est devenu entraîneur de gardiens après sa carrière de joueur. ©Hakber

Le gardien arménien de légende Alyosha Abrahamyan est décédé à l’âge de 72 ans.

Il a fait partie de l’équipe du FC Ararat (à Erevan), qui a remporté le championnat d'URSS en 1973 et est le seul club arménien à avoir décroché le titre soviétique.

Né le 28 août 1945 à Léninakan (actuelle Gyumri), Alyosha Abrahamyan a fait ses débuts au milieu des années 1960 dans sa ville natale, dans les rangs du FC Shirak.

Il s’est ensuite rendu à Erevan, où son frère – qui décèdera plus tard dans un accident de voiture – et lui ont fait partie de l’équipe qui a fini deuxième du championnat de première division soviétique en 1971. Connu comme l’un des meilleurs gardiens de l’URSS, il a joué un rôle capital dans le superbe doublé coupe et championnat signé en 1973 par le FC Ararat.

Deux ans plus tard, il a contribué à un nouveau succès d’Ararat en coupe. La saison 1974/75 a vu le club, inspiré par les prouesses de son gardien, atteindre les quarts de finale de la Coupe des clubs champions européens, avant de s’incliner face au Bayern Munich.

Alyosha Abrahamyan a mis fin à sa carrière de footballeur en 1978 et s’est immédiatement reconverti dans l’entraînement. Il a été longtemps entraîneurs de gardiens pour le FC Ararat, pour le FC Banants et pour le FC Mika.

Haut