L’histoire de l’UEFA

Formée à Bâle le 15 juin 1954, l'UEFA est devenue la gardienne du football en Europe en collaborant étroitement avec ses associations membres pour promouvoir, protéger et développer le sport à tous les niveaux.

La Maison du football européen, siège de l'UEFA, à Nyon, en Suisse
La Maison du football européen, siège de l'UEFA, à Nyon, en Suisse ©UEFA.com

Vue d'ensemble

L'Union des Associations Européennes de Football (UEFA) a été fondée le 15 juin 1954 à Bâle, en Suisse, afin de concrétiser la vision avant-gardiste d'une poignée de hauts dirigeants du football de l'époque.

Depuis, l'instance dirigeante du football européen – l'une des six confédérations continentales de la FIFA, l'instance dirigeante du football mondial – est devenue la pierre angulaire du football sur le Vieux Continent. Elle collabore avec les associations nationales d'Europe et d'autres parties prenantes, et agit en leur nom afin d'assurer la promotion du football et de renforcer la position de ce dernier en tant que sport le plus populaire au monde.

Les principes qui ont présidé à la création de l'UEFA au début des années 1950 étaient la promotion et le développement de l'unité et de la solidarité au sein de la communauté du football européen. Aujourd'hui, plus de six décennies plus tard, si sa mission est restée à peu près la même, l'UEFA est également devenue la « gardienne » du football en Europe, travaillant en étroite collaboration avec ses 55 associations membres, d’autres parties prenantes et des partenaires afin de promouvoir, protéger et cultiver le sport à tous les niveaux, de l'élite et ses stars aux millions de joueurs pratiquant cette discipline à titre de loisir.

La Maison du football européen, à Nyon
La Maison du football européen, à Nyon©UEFA.com

En 1960, l'UEFA n'employait que trois personnes à temps plein. Ce chiffre n'a cessé de croître au fil des ans, l'organisation s'adaptant ainsi à l'évolution des circonstances. Depuis la fin du mois de décembre 2018, 622 personnes – administrateurs, avocats, assistants, formateurs, spécialistes médias et ICT, et traducteurs – sont employées en contrat à durée déterminée ou indéterminée, sur le campus administratif de l'UEFA à Nyon, sur les rives du lac Léman, en Suisse occidentale. L'instance est établie dans cette ville depuis 1995, après avoir connu ses premiers souffles à Paris et s’être déplacée à Berne, la capitale de la Suisse, où l'UEFA est restée pendant plus de trois décennies à partir de 1960.

Au fil des décennies, l'UEFA a évolué d'une instance principalement administrative à une organisation sportive dynamique en phase avec les vastes exigences du football moderne. L'UEFA est une autorité sportive qui ne dispose pas des pouvoirs d'un gouvernement; elle représente les associations nationales de football européennes, et ne peut agir qu'en conformité avec les souhaits de celles-ci.

Au moment de sa fondation, l'UEFA regroupait 31 associations nationales. Leur nombre s'est accru progressivement jusqu'au début des années 1990, période où les changements politiques en Europe orientale et l’éclatement de l'URSS ont abouti à la création rapide de nouveaux États et, par conséquent, à de nouvelles associations de football. D’autres associations ont depuis rejoint les rangs de l’UEFA, qui compte aujourd'hui 55 associations membres.

1954–1980

L'Union des Associations Européennes de Football (UEFA) a été fondée à Bâle, en Suisse, le 15 juin 1954. Depuis cette date, l'instance dirigeante du football européen – une des six confédérations continentales de l'instance dirigeante du football mondial, la FIFA – est devenue la pierre angulaire du football en Europe. Elle agit au nom des associations nationales de football d'Europe et travaille étroitement en collaboration avec ces dernières et d'autres parties prenantes pour le football, dans l’objectif de promouvoir le football et de renforcer la position de ce dernier en tant que sport le plus populaire au monde.

Le président de l'UEFA, Ebbe Schwartz, remet la Coupe des clubs champions européens au Real Madrid, en 1960.
Le président de l'UEFA, Ebbe Schwartz, remet la Coupe des clubs champions européens au Real Madrid, en 1960.©UEFA.com

La période précédant la Coupe du Monde 1954 organisée en Suisse par la FIFA à l’occasion de son 50e anniversaire a été déterminante pour la fondation d’une organisation faîtière du football européen. Au début des années 1950, un certain nombre de dirigeants du football visionnaires, dont l'ancien secrétaire et président de la Fédération italienne de football, Dr Ottorino Barassi, et ses homologues au sein de la Fédération Française de Football et de l'Union Royale Belge des Sociétés de Football Association, Henri Delaunay et José Crahay, voulaient former un bloc européen unifié. Cette idée s'est accélérée après que la FIFA a approuvé les bases juridiques de la création de confédérations continentales de football, en 1953.

Il était clair, au début des années 1950, que l’instance dirigeante du football mondial ne pouvait à elle seule superviser et gérer la croissance constante du football et que des autorités continentales étaient également nécessaires. Les discussions et propositions dans les coulisses ont finalement abouti à la convocation d'une réunion officielle le 15 juin 1954 à Bâle et à la fondation officielle de l'UEFA. Les premiers statuts de l'organisation ont été approuvés lors du premier Congrès de l'UEFA, à Vienne, le 2 mars 1955. À partir de cette date, l'UEFA a été à l’avant-garde de chaque étape décisive franchie par le football européen. Les premières figures de proue ont été Ebbe Schwartz (Danemark), qui est devenu président de l'UEFA le 22 juin 1954, et Henri Delaunay (France), qui a été le premier secrétaire général de l'UEFA de la réunion officielle de fondation de l’organisation au 9 novembre 1955. Son fils, Pierre Delaunay, lui a succédé, d'abord à titre intérimaire, puis officiellement le 8 juin 1956.

La Coupe des clubs champions européens de l'UEFA, la compétition phare du football interclubs en Europe ouverte aux champions nationaux, a été créée en avril 1955, tandis qu’une nouvelle compétition européenne pour équipes nationales, la Coupe d'Europe des Nations, a été introduite en 1958, après deux années de travail. En 1956, l'UEFA a pris la relève de la FIFA en 1956 pour l’organisation du Tournoi international de la jeunesse, une compétition qui se disputait depuis 1948.

L'URSS remporte la première Coupe d'Europe des Nations, en 1960
L'URSS remporte la première Coupe d'Europe des Nations, en 1960©UEFA.com

Ces premières étapes de l'UEFA en tant que parent du football européen ont été suivies d'une phase d'expansion à la fin des années 1950 et au début des années 1960. Au début, le Comité exécutif de l'UEFA était le seul organe de décision de l’UEFA, mais des commissions spécialisées ont été progressivement créées pour traiter les différents aspects du jeu, et le champ d’activité de l'UEFA a continué de s’élargir. Le président de l'UEFA Ebbe Schwartz a mené cette période d’expansion jusqu'en avril 1962, quand Gustav Wiederkehr (Suisse) lui a succédé. Par ailleurs, le 1er avril 1960, Hans Bangerter (Suisse) a succédé à Pierre Delaunay en tant que secrétaire général, un poste qu'il a occupé pendant près de trente ans.

Dans le même temps, le nombre de compétitions augmentait. La Coupe des vainqueurs de coupe de l’UEFA, renommée plus tard Coupe des vainqueurs de coupe européenne, ouverte aux vainqueurs de coupes nationales, a été organisée pour la première fois en 1960/61, et la première Coupe européenne/sud-américaine, mettant aux prises le champion d'Europe et celui d'Amérique du Sud, a eu lieu en 1960.

Les tâches et le rôle de l'UEFA se sont rapidement développés dans les années 1960. Outre la mise en place de nombreuses commissions spécialisées, l'UEFA s'est diversifiée tandis qu’elle prenait de l’ampleur, en promouvant un dialogue constant et une recherche permanente de l'amélioration du jeu européen. Des cours réguliers de formation pour les entraîneurs et les arbitres ont été introduits, et des conférences ont été organisées à l’intention des secrétaires généraux et des présidents des associations nationales. Des accords plus détaillés avec les médias et les organismes de diffusion sont devenus indispensables, en particulier concernant la réglementation de la retransmission télévisuelle des matches de football.

En 1968, la Coupe d'Europe des Nations a été rebaptisée « Championnat d'Europe de football de l'UEFA », juste à temps pour la phase finale de cette année-là. Un fort accent a été mis sur le développement des jeunes joueurs, ce qui a abouti au lancement d’une compétition pour équipes nationales des moins de 23 ans.

Le président de l'UEFA Gustav Wiederkehr (à gauche) avec l'équipe de Manchester United victorieuse de la Coupe des vainqueurs de coupe de l’UEFA, en 1968
Le président de l'UEFA Gustav Wiederkehr (à gauche) avec l'équipe de Manchester United victorieuse de la Coupe des vainqueurs de coupe de l’UEFA, en 1968©Hulton Archive

Dans les années 1970, le football connaissant un engouement important auprès du grand public, l'UEFA a suivi cette évolution. La Coupe des villes de foire, créée en 1955, a été rebaptisée Coupe UEFA en 1971 et placée sous le contrôle de l’UEFA. La Super Coupe de l'UEFA, opposant le vainqueur de la Coupe des clubs champions au vainqueur de la Coupe des vainqueurs de coupe a été lancée en 1973. Trois ans plus tard, la formule des moins de 21 ans a remplacé celle des moins de 23 ans et, en 1977, le nombre de participants au Championnat d'Europe de football de l'UEFA a doublé, passant de quatre à huit en vue de la phase finale 1980 en Italie.

Sur le plan administratif, des décisions importantes ont également été prises. Des recommandations contraignantes ont été émises sur le maintien de l'ordre dans les stades (1976). Par ailleurs, les instances disciplinaires (l'Instance de contrôle et de discipline et l'Instance d'appel) ont été séparées du reste de l'Administration de l'UEFA, et le statut indépendant de ces organes garanti (1972). Des règlements standard ont été adoptés pour toutes les compétitions interclubs de l’UEFA (1972), et des subventions ont été versées pour la première fois aux clubs accusant un déficit après leur élimination précoce dans les compétitions interclubs (1971). Le président de l'UEFA Gustav Wiederkehr est décédé subitement le 7 juillet 1972. L’Italien Artemio Franchi lui succède le 15 mars 1973.

Au début des années 1980, le Tournoi international de la jeunesse s’est transformé en deux compétitions distinctes (moins de 18 et moins de 16). Le football féminin a également commenc à se forger sa propre identité : la première compétition féminine a été lancée en 1982.

Jacques Georges (à gauche), président de l'UEFA, et Hans Bangerter, secrétaire général de l'UEFA pendant près de trente ans
Jacques Georges (à gauche), président de l'UEFA, et Hans Bangerter, secrétaire général de l'UEFA pendant près de trente ans©UEFA

Hors des terrains, l'UEFA n'a pas été moins active. Suite à la catastrophe du Heysel en Belgique en 1985, elle a mis l’accent sur l'amélioration de la sécurité lors des matches de football. Des exigences strictes en matière de sécurité et des dispositions selon laquelle seules des places assises doivent être proposées lors des matches de l'UEFA ont été introduites. L'UEFA a ainsi apporté une contribution clé au développement d'enceintes polyvalentes et modernes, dans lesquelles supporters peuvent regarder les matches de football dans le confort et la sécurité.

Après la disparition tragique d'Artemio Franchi, en 1983, dans un accident de voiture en Italie, le Français Jacques Georges a pris sa succession pour le reste des années 1980, une période marquée par des changements importants au sein du football européen qui a contraint l’UEFA à s’adapter aux défis futurs.

Années 1990 et nouveau millénaire

Dans les années 1990 et le nouveau millénaire, le football européen a connu une croissance et un développement considérables.  Des aspects tels que la télévision, les activités commerciales et financières, le marketing, le sponsoring et la communication mondiale ont changé la physionomie du jeu, alors que des bouleversements politiques ont modifié la carte de l'Europe.

Lennart Johansson a été le président de l'UEFA pendant 17 ans.
Lennart Johansson a été le président de l'UEFA pendant 17 ans.©UEFA.com

Une fois de plus, l'UEFA a pu rester en phase avec son temps, et a lancé toute une série de mesures innovantes ou y a participé. Les figures de proue au cours de cette période ont été le président de l'UEFA, Lennart Johansson (Suède), élu en 1990, et Gerhard Aigner (Allemagne), qui a succédé à Hans Bangerter (Suisse) en tant que secrétaire général de l'UEFA en 1989.

Pour la première fois, 16 équipes ont pris part à une phase finale du Championnat d'Europe de football de l’UEFA, en Angleterre en 1996. S'agissant des compétitions interclubs de l'UEFA, des changements en profondeur ont été apportés à la Coupe des clubs champions européens à partir de 1992. La compétition est devenue l'UEFA Champions League, la compétition interclubs la plus prestigieuse au monde.

Une autre étape visant à adapter ses compétitions interclubs à la nouvelle scène européenne du football a été la décision prise en 1999 de supprimer la Coupe des vainqueurs de coupe européenne de l'UEFA et d'élargir la Coupe UEFA. Dès la saison 2004/05, cette dernière a compris une phase de groupes et des tours à élimination directe. L'UEFA Champions League et la Coupe UEFA – rebaptisée UEFA Europa League en 2009 – ont montré qu'elles étaient des compétitions puissantes sur les plans commercial et sportif en générant non seulement des recettes pour le bien-être du football européen, mais aussi en suscitant l'enthousiasme des amateurs de football.

La Coupe des clubs champions européens devient l'UEFA Champions League, en 1992.
La Coupe des clubs champions européens devient l'UEFA Champions League, en 1992.©Getty Images

Le football féminin a réalisé de grands progrès : en 1982, la première compétition féminine européenne, pour équipes nationales, a été lancée, qui est devenue le Championnat d'Europe féminin de l'UEFA en 1989. Quant à la première compétition féminine européenne interclubs, elle a été lancée en 2001/02. Des compétitions de futsal pour équipes nationales et interclubs ont également été introduites dans cette période.

De nouveaux pays apparaissent en Europe orientale au début des années 1990, donnant naissance à de nouvelles associations, à de nouvelles équipes nationales et à de nouveaux clubs, et élargissant par conséquent la taille des différentes compétitions européennes. Cette croissance s'est traduite par l'introduction continue de nouvelles compétitions (l’UEFA Intertoto Cup en 1995, un championnat d'Europe féminin des moins de 18 ans en 1997/98, et la Coupe des régions de l'UEFA pour les footballeurs amateurs en 1999).

L'aspect commercial du football prenant une importance croissante, l'UEFA a mis un point d'honneur à ce que les fonds générés par ses activités soient réinvestis dans le jeu, à tous les niveaux. Hors des terrains, l’UEFA a toujours été proactive pour aider à forger le football européen de demain.
Suite à la catastrophe du Heysel en Belgique en 1985, l'UEFA a joué un rôle de premier plan pour améliorer la sécurité lors des matches de football. Des exigences et des dispositions de sécurité strictes ont été mises en place pour que tous les spectateurs soient désormais assis lors des matches de l'UEFA.

L'Allemagne célèbre sa victoire du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 1987-89.
L'Allemagne célèbre sa victoire du Championnat d'Europe féminin de l'UEFA 1987-89.©Bongarts

Durant les années 1990, le processus d'intégration au sein de l'Europe orientale a entraîné l'intensification des contacts entre l'UEFA et l'Union européenne (UE) sur une série de questions, notamment les retransmissions télévisuelles transfrontières. L'arrêt Bosman de la Cour de justice de l'Union européenne en 1995 a contraint l'UEFA (et le football européen dans son ensemble) à faire des changements de grande envergure dans les règlements et les directives concernant les transferts internationaux ainsi que sur l'alignement de joueurs étrangers par les clubs.

À partir de 1987, l'UEFA a connu une croissance spectaculaire en termes de personnel et de budget. Il a aussi fallu prendre la mesure d'une Europe sans frontières, en particulier d'un point de vue juridique, des questions de droits télévisuels et de l'apparition de techniques de marketing plus sophistiquées et plus agressives, de clubs de football cotés sur les marchés boursiers, de l’implication croissante d’instances politiques dans le football, et de la croissance de l’influence et du pouvoir des grands clubs de football d'Europe.

La croissance commerciale du football et les défis juridiques et politiques qui en résultent ont augmenté la pression sur l'UEFA, qui a dû s’adapter sans délai et mener une réflexion sur son rôle au sein des nouvelles réalités du football. En 1995, l'UEFA a pris l'importante décision de transférer son siège à Nyon, après trois décennies dans la capitale suisse, Berne. Le nouveau siège, la Maison du football européen, a ouvert ses portes sur les rives du lac Léman, à l'automne 1999.

En décembre 1999, le Comité exécutif de l'UEFA a décidé de poursuivre la réorganisation de l'instance dirigeante du football européen. L'Administration de l'UEFA a subi une refonte, de nouvelles priorités ont été fixées, et le secrétaire général de l'UEFA, Gerhard Aigner, a été nommé directeur général pour prendre la tête de l'Administration de l'UEFA, qui a continué à travailler avec les commissions et panels d'experts sur tous les aspects du football moderne.

Les droits TV ont été un élément clé de la croissance commerciale du football au cours des 20 dernières années.
Les droits TV ont été un élément clé de la croissance commerciale du football au cours des 20 dernières années.©Sportsfile

Durant cette période, il a également été reconnu que les clubs et les ligues professionnelles devaient bénéficier d’une plus grande représentation au sein des activités de l'UEFA. L'UEFA a poursuivi son intensification du dialogue avec les grands clubs et les ligues, tout en conservant ses liens de longue date avec ses associations membres. Il était évident que, pour maintenir sa crédibilité tant sur le plan sportif que commercial, l'UEFA devait représenter l'ensemble de la famille du football, y compris les clubs d’élite, qui génèrent des recettes considérables dans les grandes compétitions européennes.

En avril 2002, lors du Congrès de Stockholm, Lennart Johansson a été élu pour un quatrième mandat en tant que président de l'UEFA, et la nomination de Lars-Christer Olsson comme directeur général pour succéder au directeur général sortant, Gerhard Aigner, signifiait que deux Suédois étaient à la tête de l'UEFA au début de l'année 2004. Les deux Scandinaves ont ainsi célébré le 50e anniversaire de l'UEFA, en 2004. À cette occasion, un grand nombre d'événements et d'activités spéciales ont eu lieu, sur une année.

La période suivante a vu l'UEFA poursuivre sa quête d'une plus grande stabilité juridique du football et de la reconnaissance de la nature spécifique du sport dans le cadre de la future législation de l'UE, pour assurer le bien-être du football à l'avenir. Le dialogue avec l'UE s'est concentré sur des problèmes concrets que rencontre le football et sur la façon dont les institutions de l'UE, les États membres de l'UE et les autorités du football européen pourraient construire un cadre juridique global et solide pour le sport européen en général, et le football en particulier.

S'agissant des compétitions interclubs, l'UEFA Champions League, anciennement la Coupe des clubs champions européens, a célébré son 50e anniversaire, couronnée de succès tant sur le plan médiatique que marketing, et source de moments footballistiques mémorables. Une nouvelle formule a été introduite pour la saison 2003/04 : une phase de groupes et une phase à élimination directe à partir des huitièmes de finale. Parallèlement, le travail pour renforcer l'image de la Coupe UEFA s’est poursuivi, avec l'introduction d'une phase de groupes à 40 équipes, un grand pas en avant. S'agissant des compétitions pour équipes nationales, l'UEFA EURO 2004 au Portugal a battu tous les records, et a confirmé la glorieuse incertitude du football avec la victoire d’un outsider, la Grèce.

La Grèce crée la surprise à l'UEFA EURO 2004.
La Grèce crée la surprise à l'UEFA EURO 2004.©Getty Images

Au sein de l'UEFA, une filiale appartement entièrement à l’organisation, UEFA Euro 2008 SA, a été créée en vue de l'organisation de l'UEFA EURO 2008 en Autriche et en Suisse. La lutte contre le dopage a été renforcée, avec une nouvelle unité antidopage mise en place au sein de l'Administration de l'UEFA.

La procédure d'octroi de licence aux clubs de l'UEFA a été introduite à temps pour la saison 2004/05, l'objectif étant de fournir un cadre afin que les clubs se gèrent plus efficacement. Le système visait à améliorer les normes de qualité dans le football européen, y compris les capacités économiques et financières des clubs, grâce à la mise en place d'outils financiers appropriés ainsi qu'à l'adaptation des infrastructures sportives, administratives et juridiques des clubs afin de répondre aux exigences de l'UEFA.

L'UEFA a mené une campagne sans relâche dans divers domaines sociaux et humanitaires, notamment la lutte contre le racisme.
L'UEFA a mené une campagne sans relâche dans divers domaines sociaux et humanitaires, notamment la lutte contre le racisme.©Getty Images

L'UEFA a aussi déployé des efforts inlassables dans divers domaines sociaux et humanitaires, y compris dans la lutte contre le racisme. Des partenariats ont été noués avec d'autres organismes spécifiques, car l'UEFA est convaincue que le football peut être une force pour le bien-être de la société. Dans le nouveau millénaire, l'UEFA a suivi le développement rapide des nouveaux outils de communication avec la création, en 2001, d'une nouvelle filiale dédiée aux nouvelles technologies de communication, UEFA New Media SA, devenue ensuite UEFA Media Technologies SA, et avec le développement du site Internet UEFA.com.

Une nouvelle ère a commencé pour l'UEFA en janvier 2007, lorsque Michel Platini (France), l'un des meilleurs joueurs du monde dans les années 1980, a été élu président de l'UEFA lors du 31e Congrès ordinaire de l'UEFA, à Düsseldorf. Lennart Johansson a été nommé président d'honneur après 17 années de bons et loyaux services en faveur du football européen.

Haut