Le site officiel du football européen

Espagne - Italie, le grand classique

Publié: mercredi, 8 février 2012, 17.46HEC
La deuxième demi-finale à Zagreb va offrir aux fans un nouvel épisode du feuilleton Espagne - Italie, le grand classique du futsal européen.
par Paul Saffer, Francesco Corda et Gonzalo Aguado
de Zagreb
Espagne - Italie, le grand classique
L'Espagne devra se défaire de son plus grand rival sur la scène européenne ©Action Images
  
Publié: mercredi, 8 février 2012, 17.46HEC

Espagne - Italie, le grand classique

La deuxième demi-finale à Zagreb va offrir aux fans un nouvel épisode du feuilleton Espagne - Italie, le grand classique du futsal européen.

Lors du Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA 2010, quelque chose d'incroyable s'était produit : l'Espagne et l'Italie ne s'étaient pas rencontrées. Les deux rivaux se retrouvent jeudi dans la deuxième demi-finale à Zagreb.

Après son élimination en quarts de finale de la dernière édition, l'Italie avait manqué les retrouvailles avec son meilleur ennemi pour la première fois depuis 2001. Lors de l'EURO 2007 et de la Coupe du Monde de Futsal 2004, l'Espagne avait écarté l'Italie avant de remporter le trophée, puis s'était imposée en demi-finale de l'épreuve mondialiste en 2008.

Inversement, l'Italie demeure la dernière équipe à avoir battu la Furia Roja sur une rencontre officielle de 40 minutes : c'était en phase de groupes de l'EURO 2005. Deux années plus tôt, l'Italie avait privé l'Espagne du titre continental en s'imposant en demi-finale pour ensuite rafler le titre.

Si l'Espagne a connu un parcours sans faute jusqu'ici, inscrivant toujours quatre buts minimum, l'Italie a été tenue en échec par la Russie avant de se ressaisir en dominant le Portugal 3-1 en quart de finale. Le capitaine italien, Marcio Forte, s'est confié à UEFA.com : "Je suis absolument convaincu que notre chemin ne va pas s'arrêter là. Je pense à la finale et nous voulons nous qualifier".

En face, l'Espagne est invaincue sur un match de 40 minutes depuis l'arrivée de José Venancio López sur le banc en 2007. Ce dernier se méfie particulièrement des Azzurri. "Contre le Portugal, l'Italie a été largement au-dessus et méritatit de se qualifier. Outre ses qualités techniques, l'Italie se distingue par sa mentalité. C'est une équipe de compétiteurs qui n'a pas besoin de jouer de manière exceptionnelle pour s'imposer. C'est ce qui la rend si dangereuse."

L'Espagne sera privée d'Álvar, touché au mollet, mais pourra compter sur Kike, qui avait été laissé au repos en deuxième période contre l'Ukraine.

Mis à jour le: 08/02/12 18.58HEC

En relation

Joueurs
Profils des entraîneurs
Équipes
Match associé

https://fr.uefa.com/futsaleuro/season=2012/matches/round=2000148/match=2008818/prematch/preview/index.html#litalie+peut+elle+faire