Première défaite pour la France

Deux jours après son superbe nul 4-4 contre l'Espagne, la France a payé ses efforts contre l'Azerbaïdjan, l'un des favoris du tournoi, qui jouera les quarts après sa victoire 5-3.

Le poing rageur de Bolinha
Le poing rageur de Bolinha ©Sportsfile

Comme contre le champion en titre, la France a mené lors de son deuxième match, confirmant son exploit d'il y a deux jours. Mais elle est tombée sur un roc nommé Bolinha, auteur de trois buts, à la tête d'une formation expérimentée qui s'est qualifiée pour les quarts de finale en s'imposant 5-3.

Djamel Haroun a été une nouvelle fois très présent
Djamel Haroun a été une nouvelle fois très présent©Sportsfile

Les Bleus se faisaient cueillir à froid par le diablique Bolinha qui marquait après avoir obtenu trois occasions franches. Acculée sur son but dans les premiers instants, l'équipe de Pierre Jacky réussissait à reprendre pied et à égaliser sur une frappe magnifique de Landry N'Gala. Le héros des barrages contre la Croatie était astucieusement servi par Azdine Aigou sur une touche.

Triplé de Bolinha

On ne jouait que depuis cinq secondes quand Abdessamad Mohammed surgissait pour donner l'avantage à la France contre toute attente. Mais c'était sans compter sur Bolinha, qui marquait les deux buts suivants et réalisait le triplé avant la reprise de Cardoso sur un corner. Le ballon du break passait entre les jambe d'Haroun.

La France a tenté ensuite de réduire l'écart mais sans succès. Elle a joué un Power Play a deux minutes de la fin pour se faire punir par Eduardo pour le 5-2. Souheil Réduisait le score sur la fin, entretenant l'espoir d'une qualification après le dernier match du groupe, dimanche, entre l'Espagne et l'Azerbaïdjan.

Haut