La formation de futsal entre de bonnes mains

Des spécialistes de 21 grandes nations d'Europe ont assisté à un stage pilote pour les formateurs d'entraîneurs de futsal de l'UEFA.

L'observateur technique de l'UEFA Javier Lozano, Jorge Braz (Portugal), Venancio Lopez (Espagne), Sergey Skorovich (Russie) et Roberto Menichelli (Italie)
L'observateur technique de l'UEFA Javier Lozano, Jorge Braz (Portugal), Venancio Lopez (Espagne), Sergey Skorovich (Russie) et Roberto Menichelli (Italie) ©FACR

Le mois de juillet 2014 marque le lancement de la nouvelle licence d’entraîneur UEFA B conçue spécialement pour fournir une qualification reconnue à l’international aux techniciens travaillant dans le football de cinq contre cinq. La licence de futsal a été présentée à toutes les associations membres lors de stages pilotes, le dernier en date étant une réunion entre entraîneurs et formateurs à Prague la semaine dernière.

L’événement de quatre jours a été l’occasion de réunir des spécialistes de futsal de 21 grandes nations européennes de futsal, parmi eux les sélectionneurs qui, trois mois plus tôt, avaient dirigé leur équipe nationale au Championnat d’Europe de futsal de l’UEFA 2014 à Anvers.

Comme l'a expliqué Ioan Lupescu, responsable technique de l'UEFA, lors de la première journée, "le but de ce stage est de mettre en avant les éléments clés de cette nouvelle licence 'B' et d'indiquer clairement que l'UEFA a la volonté d'offrir un soutien personnalisé aux associations membres qui pensent pouvoir profiter d'un savoir-faire extérieur pour renforcer leurs structures de futsal."

La plupart des associations membres de l'UEFA a annoncé son intention d'organiser le nouveau stage pour entraîneurs de futsal de l'UEFA rapidement, le reste souhaitant le faire dans un avenir proche.

"C'est un grand pas en avant", se réjouit Petr Fousek, deuxième vice-président de la commission de futsal et de beach soccer de l'UEFA, à la tête de l'équipe de la Fédération tchèque de football (FAČR), l'hôte de l'événement. "Nous travaillons dans ce sens depuis longtemps et cela ouvre de nouvelles perspectives."

Le programme du stage pilote reposait sur des sujets spécialisés intéressant fortement les formateurs d'entraîneurs qui aident à la mise en place de la licence de futsal UEFA. En revanche, la séance de la deuxième matinée aurait plu à n'importe quel amoureux de futsal : une table ronde sur l'EURO 2014 avec les sélectionneurs des quatre meilleures équipes de la phase finale à Anvers – Jorge Braz (Portugal) ; José Venancio López (Espagne, 3e) ; Sergei Skorovich (Russie, 2e) ; et Roberto Menichelli (Italie, vainqueur). Les quatre entraîneurs ont été questionnés par Javier Lozano, le double vainqueur espagnol de la Coupe du Monde de futsal de la FIFA et triple champion d'Europe qui était présent à Anvers en tant qu'observateur technique de l'UEFA.

Le stage était aussi l'occasion de réaliser des présentations théoriques et pratiques avec des joueurs d'équipes de jeunes de République tchèque. Le contenu du stage était plutôt dense, avec divers sujets comme la transmission des connaissances de futsal aux joueurs ; les systèmes de jeu et les options tactiques ; la rapidité des transitions ; l'art de jouer avec (ou contre) des goals volants ; les concepts de condition physique pouvant être appliqués au futsal ; les méthodes de création et de gestion de séances d'entraînement au futsal ; le développement et l'application de compétences individuelles ; et les attributs du gardien de but de futsal qui diffèrent radicalement de ceux du gardien à 11.

Hors du terrain, Lozano et Venancio ont apporté leurs connaissances sur les méthodes d'entraînement dont les formateurs d'entraîneurs auront besoin pour dominer le jeu ; ou encore les compétences tactiques, de gestion des hommes et de leadership dont les entraîneurs en herbe devront disposer pour diriger une équipe de cinq contre cinq.

"Cet événement prouve que l'UEFA montre l'exemple à suivre", a déclaré Lozano lors de la dernière journée. "C'était une excellente opportunité de partager nos connaissances. La licence futsal UEFA est positive et démocratique dans le sens que cela permettra d'ouvrir ce sport et de le rendre vraiment universel car l'UEFA a la volonté d'aider toutes les associations nationales à se hisser au niveau des meilleurs pays."

Haut