Le site officiel du football européen

Torras, garant de la continuité espagnole

Publié: Mercredi, 15 janvier 2014, 9.07HEC
Si l'Espagne remporte son cinquième titre d'affilée à l'EURO de futsal, Torras aura été présent à chaque fois. Il est impatient de commencer à Anvers.
par Paul Bryan
Torras, garant de la continuité espagnole
Torras porté en triomphe en 2012 ©Action Images
 

Photos

  • Bebe (Portugal) & Bebe (Spain)
  • Portugal v Spain - UEFA Futsal EURO 2018 Final
  • João Matos (Portugal)
  • Tunha (Portugal)
Publié: Mercredi, 15 janvier 2014, 9.07HEC

Torras, garant de la continuité espagnole

Si l'Espagne remporte son cinquième titre d'affilée à l'EURO de futsal, Torras aura été présent à chaque fois. Il est impatient de commencer à Anvers.

Mercredi, l’Espagne tentera de remporter un cinquième Championnat d'Europe de futsal de l’UEFA de suite. Torras, le joueur du FC Barcelona âgé de 34 ans, était des quatre campagnes victorieuses (2005, 2007, 2010 et 2012), en plus des sacres en Coupe du Monde de futsal de la FIFA 2004. Il a aussi remporté le Soulier d’Or adidas en 2012. Suite à la retraite internationale de ses amis Luis Amado, Kike and Álvaro, Torras est le dernier des “Mohicans” à disputer l’EURO de futsal 2014 à Anvers, où l’Espagne va croiser la Croatie et la République tchèque dans le Groupe D. Il évoque le passé et l’avenir pour UEFA.com.

UEFA.com : Que signifie pour vous cette phase finale en Belgique ?

Torras : Quand un joueur dispute un tournoi comme celui-ci, il sait qu’il s’agit du très haut niveau. Se qualifier pour un EURO n’est pas chose facile, surtout qu’on a beaucoup de pression quand on évolue avec l’Espagne. En gros, on est favoris puisqu’on a remporté les quatre derniers Championnats. On a pour objectif de continuer à gagner des titres. On sait à quel point c’est difficile mais, pour un joueur, c’est une compétition fantastique, la plus prestigieuse.

UEFA.com : Parlez-nous de votre sacre en Croatie en 2012.

Torras : On a réussi une bonne phase de groupes, on voulait faire du mieux possible pour gagner ce titre. On a eu droit à une demi-finale très serrée avec l’Italie mais je pense qu’on a mérité notre qualification. Et puis, il y a eu cette finale contre la Russie, où on a fait sortir notre gardien lors des dernières secondes parce qu’on était menés. Un titre pareil, c’est un vrai bonheur ! Et gagner de la sorte face à un adversaire comme la Russie, qui faisait pour moi partie des favoris, décuple encore la joie du titre.

UEFA.com : Les glorieux anciens sont partis, c’est vous qui êtes désormais le vieux sage de l’équipe...

Torras : Oui, je suis une sorte de meneur, mais il s’agit surtout d’aider et d’accompagner les autres, sur le terrain comme en dehors. Il faut garder son calme quand, par exemple, il faut accepter certaines décisions, et il faut aider tous ses coéquipiers quand ils traversent des choses que vous connaissez, des choses que vous avez apprises auprès de joueurs comme Kike, Luis Amado ou Julio. On a ainsi l’impression d’être un leader et d’aider les autres dans des moments difficiles, y compris lors des camps d’entraînement, des matches amicaux, pour conserver l’ambition et la soif de vaincre.

Mis à jour le: 25/01/14 9.22HEC

En relation

Joueurs

http://fr.uefa.com/futsaleuro/news/newsid=2044336.html#torras+garant+continuite+espagnole