Le site officiel du football européen

Braz se méfie des adversaires du Portugal

Publié: Mercredi, 18 janvier 2012, 12.41HEC
Le sélectionneur du Portugal Jorge Braz s'est confié à UEFA.com avant d'affronter la Serbie et l'Azerbaïdjan à Zagreb à l'EURO de futsal.
par Nuno Tavares
Braz se méfie des adversaires du Portugal
Le sélectionneur du Portugal Jorge Braz ©UEFA.com
 

Photos

  • Bebe (Portugal) & Bebe (Spain)
  • Portugal v Spain - UEFA Futsal EURO 2018 Final
  • João Matos (Portugal)
  • Tunha (Portugal)
Publié: Mercredi, 18 janvier 2012, 12.41HEC

Braz se méfie des adversaires du Portugal

Le sélectionneur du Portugal Jorge Braz s'est confié à UEFA.com avant d'affronter la Serbie et l'Azerbaïdjan à Zagreb à l'EURO de futsal.

Finaliste du Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA 2010, le Portugal lance sa phase finale 2012 en Croatie le mois prochain sous les ordres de Jorge Braz qui vit là son premier tournoi majeur. Il s'est confié à UEFA.com.

UEFA.com : Vous connaissez bien vos adversaires, la Serbie et l'Azerbaïdjan...

Jorge Braz : Comme vous l'avez dit, ce sont deux équipes que nous connaissons, deux équipes que nous avons affrontées lors de la dernière édition. Mais ce sont deux équipes qui ont atteint les quarts et les demi-finales, ce sont donc des équipes avec beaucoup de valeur, de qualité et des caractéristiques légèrement différentes.

UEFA.com : Est-ce juste de dire que le Portugal est le grand favori pour remporter ce groupe ?

Braz : Nous l'assumons. Nous voulons disputer le tour suivant. La question de savoir si nous sommes favoris ou pas, cela dépend de la préparation, de la qualité avec laquelle nous nous préparons, c'est ce que je dis toujours. Il s'agit donc d'une question théorique, en se rappelant par exemple de la surprise créée par la Serbie victorieuse de la Russie en 2010, alors que personne ne s'y attendait, et [en 2007] qui a obtenu le match nul face à l'Espagne, alors que personne ne s'y attendait ; ce sont des équipes qui surprennent constamment, donc nous ne voulons pas laisser cela se produire, notamment contre la Serbie.

UEFA.com : Quelle confiance la finale de 2010 a-t-elle donnée aux joueurs ?

Braz : Je pense qu'ils sont désormais conscients que l'on ne peut atteindre un objectif qu'avec une implication totale. En club, dans le travail qu'ils fournissent au cours de la saison et lorsqu'ils sont ici.

UEFA.com : Pensez-vous que la marche gravie par l'équipe nationale du Portugal en 2010 a été importante dans le triomphe de Benfica en Coupe de futsal de l'UEFA cette année-là et la finale disputée par le Sporting en 2011 ?

Braz : Je dirais même que l'équipe nationale reflète le travail accompli par les clubs. Le plus gros volume de travail est effectué dans les clubs, et ce mérite revient essentiellement à Benfica et au Sporting pour la qualité de leur travail, la qualité de leurs joueurs, la qualité de leurs structures de futsal ; les clubs méritent un grand coup de chapeau. Et puis nous essayons ici de tirer profit de ce potentiel.

Mis à jour le: 04/10/12 23.40HEC

En relation

Profils des entraîneurs

http://fr.uefa.com/futsaleuro/news/newsid=1742419.html#braz+mefie+adversaires+portugal