UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Dans la Zone, les tendances tactiques de l'EURO 2022 de futsal

L'équipe des observateurs techniques de l'EURO 2022 de futsal s'est penchée sur le cas des pivots offensifs et sur les remplacements.

Les observateurs techniques de l'UEFA Futsal EURO 2022 partagent les tendances tactiques du premier EURO à 16 équipes.

L'un des aspects qui a animé les observateurs techniques de l'UEFA lors de l'UEFA EURO 2020 était l'efficacité d'un faux 9 par rapport au traditionnel avant-centre. Lors de l'UEFA futsal EURO 2022 aux Pays-Bas, les observateurs techniques de l'UEFA Miguel Rodrigo et Mato Stanković ont soulevé un point de débat similaire. Le 1-4-0 sans attaquant était-il moins efficace que le 1-3-1 avec un pivot comme point de fixation en attaque ? « Je ne dirais pas qu'un système est intrinsèquement meilleur que l'autre », a déclaré Rodrigo. « Presque toutes les équipes que nous avons vues à cet EURO ont joué dans les deux systèmes. Pour l'entraîneur, le point essentiel est de savoir quand et comment les utiliser pour avoir une influence sur le déroulement du jeu. »

L'EURO 2022 en un coup d'œil

Vainqueur : Portugal
Finaliste : Russie
Troisième : Espagne
Quatrième : Ukraine

Joueur du tournoi : Zicky Té (Portugal)

« Nous avons vu des équipes jouer en 1-4-0 à plat », ajoute Stanković. « L'entraîneur peut faire cela pour permettre à certains joueurs de souffler ou pour casser le rythme en monopolisant le ballon. Mais je n'ai pas vu beaucoup d'occasions importantes lorsque les équipes utilisaient ce système. »

Le Portugal, qui a réussi le triplé de deux EURO et d'une Coupe du monde de la FIFA, en est un bon exemple. Son 1-4-0 était utilisé par défaut dans une équipe qui ne comptait qu'un seul véritable pivot offensif – Zicky, 20 ans, le joueur du Sporting CP, dont l'impact sur les performances de l'équipe lui a valu le titre de Joueur du Tournoi de l'UEFA.

Dans la Zone, le collectif portugais
Dans la Zone, le collectif portugais

 

Le jeu sans attaquant des champions en 1-4-0 cochait toutes les cases : circulation du ballon à un rythme élevé ; passes précises ; agressivité sans le ballon, assez d'habileté pour gérer un fort pressing. Le Portugal avait tout ce qu'il fallait, sauf le tranchant que la présence de Zicky ajoutait aux mouvements offensifs.

Même s'il ne jouait en moyenne que 15 minutes par match, les statistiques d'après tournoi révèlent que 60 % des buts portugais ont été marqués lorsqu'il était sur le terrain.

« Le Portugal, ainsi que l'Espagne - et aussi la Russie lorsqu'elle utilisait Artem Antoshkin - utilisait le système 1-4-0 avec une plus grande liberté », explique Rodrigo. « Mais lors de ce tournoi, nous avons également constaté que les mouvements coordonnés de certaines équipes dans cette formation sont devenus prévisibles et beaucoup plus faciles à défendre. Stanković a approuvé, ajoutant : « Surtout si les adversaires défendent de manière zonale, lorsqu'il devient très difficile de trouver des espaces derrière eux. »

Remplacements

Vous êtes l'entraîneur. Vous avez une douzaine de joueurs de champ à gérer sur et hors du terrain pendant les 40 minutes. Comment gérez-vous cela ?

Lors du tournoi, la Finlande et le Kazakhstan, quart de finalistes, ont offert des réponses contrastées. Mićo Martić, l'entraîneur de la première, a choisi de changer tous les joueurs pratiquement toutes les minutes : Kaká a fait exactement le contraire, en gardant les joueurs clés du Kazakhstan en action le plus longtemps possible.

Lors de la défaite 5-3 contre l'Ukraine, le joueur vedette Douglas Junior est resté sur le terrain pendant 37'02 et a joué la deuxième mi-temps dans son intégralité. Stanković : « On peut se demander si, après avoir joué une trentaine de minutes dans chacun des matches de groupe, il n'était pas usé contre l'Ukraine lorsque Tynan et Edson, qui le soutiennent habituellement, étaient suspendus. Mais, personnellement, j'aime utiliser mes meilleurs joueurs autant que possible et je n'aime pas le système des plans préétablis pour aligner différents quatuors. »

Dans la zone, Zicky face à l'Ukraine
Dans la zone, Zicky face à l'Ukraine

« Il y a du pour et du contre », ajoute Rodrigo. « Si vous avez le temps de préparer votre équipe, les joueurs doivent être physiquement présents pour rester sur le terrain pendant plus d'une minute. D'un autre côté, j'ai du mal à imaginer qu'un seul joueur puisse rester sur le terrain pendant pratiquement tout le match et maintenir un niveau très élevé. C'est un point dont nous pourrons discuter longtemps. »

Ces questions, ainsi que d'autres sujets tactiques tels que les un contre un, les méthodes de marquage ou les techniques des gardiens de but, seront abordées plus en profondeur dans le rapport technique à venir prochainement sur l'UEFA Futsal EURO 2022.

Les tendances après les groupes