UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

EURO de futsal 2022, les tendances tactiques de la phase de groupes

Le Kazakhstanais Higuita a donné matière à réflexion à l'équipe technique de l'EURO de futsal 2022.

Le gardien du Kazakhstan Higuita au Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA 2022
Le gardien du Kazakhstan Higuita au Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA 2022

Les observateurs techniques du Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA 2022 se penchent sur les principaux enseignements de la phase de groupes.

La première phase de groupes du Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA à 16 équipes a été un succès, explique Miguel Rodrigo : « Toute expansion concernant le nombre d'équipes engagées soulève toujours des questions quant à une éventuelle baisse de qualité. Mais les quatre nouveaux venus – la Bosnie-Herzégovine, la Finlande, la Géorgie et la Slovaquie – ont fait très bonne figure, ici, aux Pays-Bas. Ils ont joué avec courage, prêts à faire face et à prendre des risques, plutôt qu'attendre et se concentrer sur la défense. »

Qu'est-ce que le futsal ?

Le futsal est le football joué en salle de petite taille reconnu par la FIFA (le mot est une contraction de l'espagnol « fútbol sala », football en salle). Il se joue entre deux équipes qui ont chacune cinq joueurs sur le terrain à tout moment, avec une rotation de remplaçants et un ballon plus petit qu'au football, plus dur et moins rebondissant.

En plus d'être un sport professionnel à part entière, avec des championnats nationaux et internationaux, il est également considéré comme un outil de développement pour le football à onze.

Au cours de la phase de groupes, ils ont débattu du rythme élevé des matches (impliquant une plus grande prévalence du marquage individuel) ; de la polyvalence des équipes, avec ou sans pivot comme point de fixation de leur attaque ; ou encore d'une tendance à exécuter les coups de pied arrêtés avec moins de touches de balle.

Ces dernières années, le Kazakh Leonardo Leite, alias Higuita, a été une exception spectaculaire à la règle générale qui veut que les gardiens se concentrent exclusivement sur leur ligne ou à la protection de leur défense. Sa capacité à changer le cours des matches en effectuant des courses vers l'avant du terrain et en déclenchant des tirs puissants à longue distance a créé une nouvelle tendance, comme l'a montré le tournoi aux Pays-Bas.

« Les équipes mettent en place différents systèmes utilisant le gardien comme un joueur de champ », explique Stanković. « L'objectif est de surprendre l'adversaire et de perturber son rythme. Dans le même temps, le défi est de le faire aussi simplement que possible et de minimiser les risques. »

Le risque de laisser le but vide a ajouté du piment à la phase de groupes. La perte de la possession du ballon par la Bosnie-Herzégovine alors que le gardien se trouvait en attaque a permis à la Géorgie d'égaliser et de changer le cours du match.

Higuita lui-même, souvent autorisé à délaisser son but alors que ses adversaires défendent, a été pressé et dépossédé, ce qui a permis à Denis Totošković de donner l'avantage à la Slovénie (1-0) lors du premier match du Groupe B. Il s'est ensuite racheté en effectuant une course dont il a le secret et en marquant un but puissant pour ramener le Kazakhstan à 2-2 contre la Finlande, débutant à ce niveau.

C'est l'un des sujets qui retiendront l'attention des observateurs à l'approche des matches à élimination directe. Il figurera dans le rapport technique de l'UEFA qui sera rédigé au lendemain du Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA 2022.

Programme officiel de l'EURO (en anglais)