Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

La Belgique prête à accueillir l'EURO

Même si la Belgique reste sur une série de défaites avant d'accueillir l'EURO de futsal de l'UEFA, Alain Dopchie estime que ses hommes sont prêts.

Alain Dopchie, le sélectionneur de la Belgique
Alain Dopchie, le sélectionneur de la Belgique ©Sportsfile

Même si la Belgique reste sur une série de défaites avant d'accueillir le Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA 2014, dont la phase finale débutera le 28 janvier, Alain Dopchie estime que ses hommes sont prêts alors que le tirage au sort de vendredi à Anvers se profile à l'horizon.

La mise en jambe débutait au mois d'octobre dernier avec un résultat nul 4-4 contre les Pays-Bas, qui ont décroché leur billet pour la phase finale cette semaine, suivi d'un nouveau nul trois mois plus tard, cette fois 2-2 contre la France. Le mois suivant, les Belges se rendaient en Roumanie, nation qui sera également présente à la phase finale, pour y perdre 5-2 et 4-3.

Alain Dopchie, le sélectionneur belge qui était l'adjoint de Benny Meurs lors de la dernière qualification des Diables Rouges en 2010, demeurait tout de même optimiste : "Je n'ai jamais vu mon équipe aussi bien jouer que lors de la première période (du deuxième match). Il ne faut pas oublier que la Roumanie est mieux classée au classement mondial que nous."

En août, les Belges visitaient le Brésil et s'inclinaient 5-1 puis 6-1 devant les champions du monde. Puis cette semaine, ils allaient défier les champions d'Europe en titre espagnols à Ceuta, pour à nouveau repartir avec deux revers, 5-2 et 8-2, dans leurs valises.

En Espagne, Dopchie donnait du temps de jeu à des joueurs arrivés récemment au sein de son effectif, comme Karim Bali, Betinho, Ilias El Attabi et Gil Claes. "C'est positif de donner à ces joueurs l'opportunité d'apprendre au plus haut niveau", déclarait le sélectionneur. "L'EURO n'est pas encore tout de suite, mais l'effectif au complet travaille déjà très dur avec ce tournoi en tête car nous voulons être très fort une fois le jour venu. Nous voulons également montrer que le futsal se porte très bien en Belgique."

"C'est une opportunité unique, un évènement que personne ne voudra manquer sous aucun prétexte. En tant que pays hôte qualifié d'office, nous avons désormais la chance de nous mesurer aux meilleures équipes européennes. Cela sera également une opportunité unique de promouvoir notre sport."

Haut