Dobovičnik veut le soutien des Slovènes

La Slovénie a hérité du groupe le plus redoutable, avec l'Espagne et l'Ukraine, mais le sélectionneur Andrej Dobovičnik mise sur la proximité de Zagreb.

La Slovénie vise une première victoire à l'EURO
La Slovénie vise une première victoire à l'EURO ©NZS

Au cours de ses précédentes participations au Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA, en 2003 et 2010, la Slovénie a enregistré cinq défaites. Cette édition ne s'annonce pas plus facile, au sein d'un Groupe B qui la verra affronter l'Espagne tenante du titre, le 31 janvier à Zagreb, puis l'Ukraine deux fois finaliste.

Pourtant, son sélectionneur Andrej Dobovičnik déclare à UEFA.com qu'il aborde le tournoi sans pression et espère qu'autant de supporteurs que possible feront le court déplacement jusqu'à la capitale croate.

UEFA.com : Un match d'ouverture contre l'Espagne, est-ce l'entame la plus difficile possible ?

Andrej Dobovičnik : C'est certain. Toute autre équipe aurait été plus facile à jouer. Comme je l'ai dit aux joueurs, on prépare ce tournoi relaxés et sans pression, donc tout peut arriver. L'Espagne est une équipe fantastique.

UEFA.com : Que pensez-vous de l'Ukraine ?

Andrej Dobovičnik : Leur équipe est uniquement composée de joueurs professionnels. C'est vrai que notre dernière rencontre avec eux date un peu. Mais dans les éditions précédentes, ils ont prouvé qu'il fallait compter sur eux.

UEFA.com : Êtes-vous satisfait de jouer à Zagreb, qui est relativement proche de la Slovénie ?

Dobovičnik : Il y a des points positifs à ce tirage, à commencer par le fait que nous jouerons à Zagreb, ce qui fera un déplacement plus court pour nos supporteurs. On peut donc s'attendre à être soutenus par le public. Nous en aurons bien besoin, surtout dans le deuxième match : j'espère qu'ils viendront en nombre et que nous réussirons quelque chose de grand ensemble. L'autre aspect positif, c'est que si nous parvenons à dépasser le premier tour, ce qui sera très difficile, nous affronterons une équipe probablement moins forte que l'Ukraine.

Les supporteurs peuvent nous apporter un surplus de force et de motivation pour les joueurs, pour les pousser à se dépasser. J'espère que nous préparerons ensemble une belle surprise. Je crois en cette équipe, et j'estime que ce tournoi représente un défi relevé mais agréable.