Ricardinho, sa magie n'a pas suffi

Portugal 2-6 Espagne
L'Espagne a réussi une performance parfaite en quarts de finale pour accéder au dernier carré.

Watch Spain's quarter final show
  • L'Espagne a viré en tête à la pause avec trois buts d'avance pour atteindre les demi-finales
  • Ricardinho a marqué les deux buts du Portugal, dont un pur bijou de plus. Il aura marqué six fois dans cette phase finale serbe
  • L'Espagne rencontrera l'Italie ou le Kazakhstan en demi-finales, à 21 heures, jeudi

L'Espagne a toujours atteint le dernier carré dans le Championnat d'Europe de futsal et reste invaincue dans le championnat d'Ibérie face au Portugal. Elle a livré encore une partition parfaite à Belgrade devant plus de 11 000 personnes restées après la victoire de la Serbie, un peu plus tôt dans la soirée.

Très vite, les Espagnols ont pris les commandes de cette rencontre quand le penalty de Miguelín était suivi des buts de Mario Rivillos, servi par Ortiz, et d'Alex.

Ricardinho, se jouant de la défense adverse, a un temps remis en cause avec sa magie l'hégémonie espagnole. Mais le Portugal n'a pas pu hausser le niveau d'un cran de plus, qui lui aurait permis d'accrocher réellement son adversaire.

Réactions
José Venancio López, Espagne, sélectionneur
Je suis vraiment content de notre performance. Ce fut un grand match et j'éprouve de la fierté à l'égard de cette équipe. Je dois dire bravo au Portugal, en particulier à Ricardinho. C'est un joueur qui vient d'une autre galaxie, mais je ne sais pas où elle se trouve. C'est dommage que le Portugal doive plier bagages et rentrer à la maison. Une demi-finale entre l'Espagne et le Portugal aurait été une très bonne demi-finale, mais je pense que dans l'ensemble nous étions un cran au-dessus. Plus les choses sont difficiles, mieux notre équipe réagit. Cette équipe a du caractère et de la solidarité à revendre. Nous sommes une équipe qui adore cette discipline équivaut à faire grandir. Nous avons style offensif, alors c'est une très grande victoire.

Jorge Braz, Portugal, Sélectionneur
L'Espagne était un cran au-dessus de nous, nous avons commis trop d'erreurs, c'est très difficile de battre l'Espagne si vous commettez beaucoup d'erreurs, autant que nous en avons commises. Nous nous sommes procurés des occasions, nous avons marqué mais avec un tel déchet, contre l'Espagne, voici ce qui arrive. Le résultat est totalement mérité. Je dois dire merci aux supporters serbes qui nous ont soutenus. Bravo également à tout le peuple serbe. Il est évident que ce peuple cultive une passion pour notre sport.

Haut