La Russie revient sur son exploit

Les réactions des deux sélectionneurs, Sergei Skorovich et José Venancio López après la première défaite de l'Espagne en neuf ans dans le Championnat d'Europe de futsal contre la Russie.

La Russie revient sur son exploit
©UEFA.com

Sergei Skorovich, sélectionneur de la Russie
Les deux équipes se sont battues jusqu'à la dernière seconde. Nos adversaires nous ont empêchés de faire énormément de choses, tout ce que l'on avait prévu de faire. Il y avait beaucoup de tension pendant toute la durée de ce match. Mais lorsque vous battez l'Espagne, vous pouvez savourer. Nous respectons énormément cette équipe pour ce qu'elle a fait dans ce Championnat d'Europe de futsal.

Nous avons énormément travaillé pour arriver où nous en sommes aujourd'hui. C'est vraiment superbe mais le plus grand match du tournoi et va se dérouler samedi (lors de la finale contre l'Italie). Nous sommes venus ici pour jouer la finale et nous allons maintenant tenter de la gagner.

José Venancio López, sélectionneur de l'Espagne
 Un jour ou l'autre, la défaite doit arriver. C'est la première fois que la Russie nous bat. Cela donne une valeur supplémentaire à toutes ces années invaincu. Vous pouvez imaginer combien c'est difficile et combien nous avons réussi pendant toutes ces années.

Ce fut un grand match, un grand match pour ceux qui l'ont vu, il y avait tout dans ce match. Je suis également heureux parce que nous avons vu deux équipes qui voulaient jouer un bon futsal et cela fait du bien à notre discipline. Je pense que les gens dans les tribunes et devant leur télévision ont savouré un très beau spectacle. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu un match comme celui-là.

Les deux buts que nous avons concédés (en début de seconde période) sont arrivés coup sur coup. Le premier était un but spectaculaire sur lequel vous ne pouvez rien faire. J'avais étudié leur équipe et je savais qu'il allait tirer de cet endroit, mais c'était vraiment puissant de la part de Sergeev. Ensuite ils ont marqué à partir d'un coup de pied arrêté. Ce fut le point clé parce qu'à partir de là nous avons perdu le contrôle de la partie. Cependant, nous sommes parvenus à égaliser à deux reprises et nous sommes passés très proches de marquer pendant la prolongation. Pour leur part, ils n'ont pas raté la seule occasion qui se sont créés.

Haut