La Slovénie frétille avant l'Espagne

Andrej Dobovičnik se lèche les babines avant le choc face à l'Espagne, tenante du titre, pour le premier match de la Slovénie en deuxième phase.

La Slovénie frétille avant l'Espagne
©UEFA.com

Andrej Dobovičnik et la Slovénie se préparent pour "l'un des matches les plus importants de leur histoire". Il s'agit en effet du tout premier match de la Slovénie en deuxième phase du Championant d'Europe de futsal de l'UEFA. Rendez-vous est pris  mardi pour le quart de finale face à l'Espagne, tenante du titre et sextuple lauréate de la compétition.

En arrivant en Belgique en début de semaine dernière, la Slovénie n'avait encore jamais connu autre chose que la défaite en phase de groupes de l'EURO de futsal, avec sept défaites à la clé. Cela ne l'a pas empêché de battre l'Italie 3-2 en première journée du Groupe C avant de perdre 7-6 devant l'Azerbaïdjan deux jours plus tard après avoir mené 5-2.

La Slovénie a terminé deuxième de son groupe à la faveur de la monumentale claque 7-0 infligée par les Azzurri aux Azéris. Les troupes d'Andrej Dobovičnik doivent désormais en découdre avec l'Espagne, invaincue en 13 matches face à la Slovénie et qui n'a plus perdu depuis 2005 sur 40 minutes dans la compétition. Qu'importe l'ampleur du défi, Dobovičnik est heureux d'être encore en lice dans le tournoi.

"C'est un grand succès pour nous d'être parvenus en quart de finale", savoure le technicien. "On a marqué nos premiers points, mais surtout, notre jeu a progressé et cela se voit sur le terrain.

"La Slovénie n'a jamais obtenu de tels résultats et pour moi, le prochain match s'annonce comme l'un des plus importants de notre histoire."

Pour rêver du dernier carré, ses hommes sevront se surpasser : les deux équipes s'étaient affrontées à deux reprises il y a un mois et les Espagnols avaient remporté le second match 3-0 après avoir mené la première rencontre 3-0 puis concédé le nul 5-5.

De son côté, l'Espagne n'est pas certaine de pouvoir compter sur Miguelín et Lin, touchés aux adducteurs et au dos respectivement. Le capitaine Torras est quant à lui définitivement hors concours en raison d'une blessure au genou. Cela suffira-t-il pour que la Slovénie réalise l'exploit ?

Haut