La Croatie défie l'ogre russe

Devant un public entièrement dévoué à sa cause, la Croatie s'apprête à défier la Russie de Sergei Skorovich pour une place en finale de l'EURO.

Le sélectionneur Mato Stanković, Saša Babić et Dario Marinović en conférence de presse à Zagreb
©Action Images

Devant un public entièrement dévoué à sa cause, la Croatie s'apprête à défier la Russie de Sergei Skorovich pour une place en finale du Championnat d'Europe de futsal de l'UEFA 2012, jeudi.

La tension monte avant la demi-finale entre le pays hôte, la Croatie, et la Russie. Pour l'occasion, l'Arena Zagreb pourrait accueillir plus de 10 000 spectateurs, ce qui serait le plus gros chiffre jamais enregistré dans l'histoire de la compétition. Mais le sélectionneur Mato Stanković sait que la tâche sera ardue face au vainqueur de l'édition 1999.

Tous les espoirs restent permis néanmoins : il y a un mois, à Novigrad, la Croatie avait fait match nul 1-1 en amical face aux hommes de Sergei Skorovich. Une rencontre que Stanković décrit comme son "meilleur match" depuis son entrée en fonction, en août 2010.

En se qualifiant pour les matches à élimination directe, les hommes au damier avaient déjà fait la Une des journaux nationaux. "Nous n'avons pas l'habitude d'être sous le feu des projecteurs, mais je suis fier de mes joueurs car ils l'ont bien mérité. Nous faisons partie des quatre meilleures équipes d'Europe", a déclaré le sélectionneur. Il espère pouvoir aligner son buteur fétiche, Dario Marinović, meilleur réalisateur de la Croatie avec 3 unités, victime de douleurs dorsales au début de la séance de tirs au but victorieuse face à l'Ukraine en quarts. "Ça ne s'annonce pas très bien", soupire Marinović. "Si la rencontre avait lieu aujourd'hui (mercredi), je ne pourrais pas jouer, mais avec l'aide du kinésithérapeute, espérons que ça passera demain."

Skorovich se méfie en particulier du gardien Ivo Jukić, auteur de trois parades aux tirs au but contre l'Ukraine, et de Jakov Grcić. Mais il rend avant tout hommage au collectif croate. "Je connais bien Mato Stanković. Il a su assembler un excellent groupe. Les joueurs sont prêts à se battre pour leur pays", a-t-il confié.

Autres contenus

Haut