Deschamps : "Une Suède plus collective"

Désormais dépourvue de Zlatan Ibrahimovic, la Suède semble moins dangereuse mais Didier Deschamps et Hugo Lloris se méfient du collectif scandinave.

©AFP/Getty Images
  • La France et la Suède, 7 points après trois matches
  • Le vainqueur prendra la tête du Groupe A
  • Les Bleus n'ont jamais perdu en 3 matches à domicile contre la Suède (2v, 1n)
  • Première dans les 23 pour Rabiot et Lemar, Évra et Giroud de retour
  • Kurzawa, Areola, Umtiti et Coman ont déclaré forfait

Composition probable : Lloris - Sidibé, Varane, Koscielny, Évra - Pogba, Matuidi - Sissoko, Griezmann, Payet - Giroud (ou Gameiro)

Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France
Sur Thomas Lemar
J'aime bien les jeunes, le talent n'a pas d'âge. Beaucoup jouent dans de grands clubs, sont performants. Après, je ne prends pas un joueur par rapport à sa date de naissance. J'ai pris Thomas parce qu'il a des qualités, il progresse encore, il peut jouer ses deux côtés et au milieu, même s'il se stabilise sur un côté en ce moment.

Zlatan avait brillé lors du France-Suède disputé à l'UEFA EURO 2012
Zlatan avait brillé lors du France-Suède disputé à l'UEFA EURO 2012

Moins forte la Suède post-Zlatan ?
Elle est différente, on sait l'importance de Zlatan dans toutes les équipes dans lesquelles il joue, il a été très efficace en sélection. Maintenant, ils s'appuient un peu plus sur leur collectif. Avec Zlatan, la Suède était plus compétitive mais les joueurs aujourd'hui ont beaucoup de qualités, ils sont bien organisés et connaissent bien leurs systèmes de jeu.

Gameiro ou Giroud ?
Les entraînements sont importants, on a fait plus de récupération, ce n'est pas là-dessus que je vais baser mes choix. Qu'Olivier ne soit pas à 100 %, il le sait, je le sais. Mais ce n'est pas une orientation (sur la compo de vendredi), je sais ce qu'il peut faire, comme Kévin. J'ai une option en début de match, une autre en cours de match.

France-Pays-Bas, 3e journée, les temps forts
France-Pays-Bas, 3e journée, les temps forts

Hugo Lloris, capitaine de l'équipe de France
On a bien préparé ce match, il y a beaucoup de concentration et de la joie de vivre au sein de l'équipe, on a tous conscience de l'importance de ce match pour passer l'hiver au chaud. La Suède est une équipe en reconstruction mais avec beaucoup de talent, elle s'appuie sur une jeune génération championne d'Europe chez les Espoirs, elle s'adapte très vite.

L'objectif, c'est la première place du groupe mais il reste beaucoup de matches. Il faudra faire la différence face à nos concurrents directs. Ce sera important de gagner demain (vendredi) pour faire un pas de plus vers le Mondial. Il faudra montrer nos qualités et un état d'esprit exemplaire pour gagner ce match. On a un statut de favoris dans ce groupe, on doit l'assumer pleinement. Ça fait un moment qu'on a des bons résultats, il faut continuer sur cette dynamique. 

Haut