Les Pays-Bas, un rendez-vous "important"

L'équipe de France s'apprête à affronter les Pays-Bas lundi, l'adversaire qui semble désormais le plus dangereux pour la première place du Groupe A.

©Getty Images

Comme le capitaine Hugo Lloris qui s'attend à une "grosse bataille" lundi soir à l'Amsterdam Arena contre les Pays-Bas, le sélectionneur Didier Deschamps pense vivre une soirée différente de celle de vendredi qui a vu ses Bleus s'imposer tranquillement contre la Bulgarie (4-1).

Les Pays-Bas ont battu le Belarus 4-1 vendredi
Les Pays-Bas ont battu le Belarus 4-1 vendredi

Troisièmes de la Coupe du Monde 2014, les Oranje ne s'étaient pas qualifiés pour l'UEFA EURO 2016 en France mais ils ont bien commencé leurs éliminatoires pour le Mondial 2018 en Russie avec quatre points (comme l'Équipe de France) dans le Groupe A après deux matches. C'est une sélection qui doit prouver que l'absence à l'EURO était une erreur et dont se méfie Deschamps.

"C'est important pour nous mais aussi pour eux. Il restera sept matches derrière donc ce n'est pas décisif mais tous les matches sont importants. Celui-là l'est car sur le papier, les Pays-Bas et la France seront peut-être les deux candidats à la qualification directe", a-t-il affirmé dimanche en conférence de presse à la veille de ce rendez-vous.


"On a fait de très bonnes choses vendredi, il faudra être capable de les répéter trois jours après face à une équipe qui a un profil et des qualités différents. Le haut niveau, c'est être bon et continuer à être bon, c'est avoir de la continuité", poursuit le patron des Bleus, précédé donc par son gardien titulaire et capitaine devant les journalistes, un Hugo Lloris lui aussi sur ses gardes avant de retrouver les Néerlandais.

"Pas de garantie"

"On aborde tous les matchs avec la volonté de gagner", a clamé le gardien des Spurs de Tottenham. "Ensuite, il faut s'adapter à la physionomie du match. Ce sont des grands matches. Ce n'est que du plaisir d'évoluer face à de grandes nations, dans un stade qui sera certainement plein. Il faut s'affirmer. Notre statut de vice-champions d'Europe ne nous donne aucune garantie, à part face aux médias".

VOIR MAINTENANT...




Gameiro-Griezmann, duo d'enfer contre la Bulgarie
Gameiro-Griezmann, duo d'enfer contre la Bulgarie
Hugo Lloris en conférence de presse à Amsterdam
Hugo Lloris en conférence de presse à Amsterdam©AFP/Getty Images

Haut