La Biélorussie avant la Russie ?

La France affronte le Belarus mardi soir pour valider son ticket pour la Coupe du Monde, une compétition "sacrée" pour Didier Deschamps.

Olivier Giroud et Kylian Mbappé associés pour cette soirée décisive ?
Olivier Giroud et Kylian Mbappé associés pour cette soirée décisive ? ©AFP/Getty Images

Les Bleus sont à un match de la Coupe du Monde 2018, une victoire à domicile contre le Belarus enverra les hommes de Didier Deschamps. Tout autre résultat et la qualification dépendra de la Suède, en déplacement aux Pays-Bas. Mais la France, victorieuse 1-0 en Bulgarie samedi, a son destin en main en vue d'une sixième phase finale consécutive, une 15e dans son histoire. 

  • Le parcours de la France
  • Important : La France est assurée de prendre l’une des deux premières places et prendre au mois autant de points que la Suède face au Pays-Bas pour terminer première et donc se qualifier directement.

Trois jours après la Bulgarie, Didier Deschamps effectuera plusieurs changements dans son équipe. "On a perdu "NG" (N'Golo Kanté) blessé mais aujourd'hui, je n'ai pas toutes les données, on a encore un entraînement 'light', certains joueurs qui ont joué samedi seront ménagés. Sans rentrer dans le détail, j'apporterai un peu de fraîcheur mardi", a annoncé le sélectionneur en conférence de presse.

Retour sur le match aller au Belarus
Retour sur le match aller au Belarus

Le onze est donc encore inconnu, logiquement, mais la qualification sera attendue car "une Coupe du Monde, c'est sacré", clame DD, qui a brandi le trophée dans ce même Stade de France, un certain 12 juillet 1998. "Ils (les joueurs) peuvent jouer au plus haut niveau, dans les plus grands clubs, mais il n'y a rien de plus beau que de jouer la Coupe du Monde." 

Pas de joueur providentiel

Mardi, devant le public dyonisien qui sera encore présent en nombre, il faudra s'imposer contre une équipe du Belarus qui avait posé des problèmes aux Bleus au match aller, le premier match officiel post EURO 2016 (0-0). "C'est un match à ne pas rater, rien n'a été fait encore. Le plus important est de se qualifier. L'objectif doit être atteint, c'est ce qu'on va essayer de faire", a insisté le capitaine Hugo Lloris conforté par son sélectionneur. "Demain (mardi), c'est notre dernier match, on s'est offert la possibilité de se qualifier directement, faisons en sorte que ce soit fait."

Le but capital de Matuidi à Sofia
Le but capital de Matuidi à Sofia

Pour gagner, il faudra donc marquer au moins un but, les joueurs offensifs seront scrutés de près après un match loin d'être abouti à Sofia (hormis la première demi-heure) mais Deschamps et Lloris ne mettent la pression sur personne en particulier et surtout pas sur Kylian Mbappé, ce phénomène à seulement sept apparitions en Bleu. "Kylian reste un jeune joueur, il est très talentueux mais il ne porte pas toute la responsabilité. Il a le temps de franchir les paliers mais il peut faire la différence grâce à son talent. En tout cas, il n'est pas du tout inhibé", affirme le gardien français. 

Giroud de retour en pointe ?

"Ce n'est pas une bonne chose de parler d'homme providentiel", confirme Deschamps. Antoine (Griezmann) a été décisif, Olivier (Giroud) a du vécu, Kylian a énormément de qualités mais il n'était qu'à sa quatrième titularisation, il a 18 ans.
Ce qu'il a vécu samedi (pas son meilleur match) va lui servir, mais c'est un jeune joueur, malgré toutes ses qualités. Ça ne se fait pas du jour au lendemain."

Giroud a marqué 27 buts en 67 sélections avec les Bleus
Giroud a marqué 27 buts en 67 sélections avec les Bleus©AFP/Getty Images

Olivier Giroud est mentionné par le sélectionneur pour son vécu, son expérience, son efficacité avec le maillot national. Alexandre Lacazette lui a été préféré pour la Bulgarie mais il n'est pas exclu de le voir titulaire mardi pour cet ultime rendez-vous pour la France dans le Groupe A. "Il a des qualités, c'est un joueur d'appui, de fixation, avec un très bon jeu de tête. C'est un joueur très efficace même si ça n'a pas été le cas sur ses derniers matches. Olivier, il est là, j'ai pris une option différente samedi. L'envie est là comme tout le monde, j'aurais préféré que les trois (de devant) aient été très bons. Chaque match a sa vérité. Je n'ai pas fait ce choix samedi, le plus important était que l'équipe gagne."

Haut