Deschamps dans la continuité

Le sélectionneur de l'équipe de France n'a pas pris de risque pour convoquer le groupe qu'il entend mener en Coupe du Monde en Russie.

Didier Deschamps, il ne pense "même pas" à l'élimination
Didier Deschamps, il ne pense "même pas" à l'élimination ©Getty Images

À la réception du Belarus le 10 octobre, trois jours après un voyage périlleux en Bulgarie, la France aura la possibilité de terminer en tête du Groupe A des éliminatoires de la Coupe du Monde et de réserver son billet pour la Russie sans passer par les barrages.

Pour ces échéances décisives, le sélectionneur Didier Deschamps n'a pas retenu de nouveau joueur, faisant confiance au groupe qui occupe la première place avec un point d'avance sur la Suède. Nabil Fekir, toutefois, n'est pas appelé, alors que le Lyonnais l'avait été pour les deux rencontres de septembre. Dimitri Payet et Moussa Sissoko font leur retour en revanche, alors que Paul Pogba est blessé.

 

"Nous sommes proches de la ligne d'arrivée", rappelle Deschamps, "nous savons ce qui nous attend. Notre destin est entre nos mains et surtout entre nos pieds. Nous sommes à la meilleure place. Il ne dépend que de nous d'y rester et d'atteindre notre objectif. On ne doit pas se dire que ce sera insurmontable ou compliqué. Il faut se mettre en condition et tout faire pour arriver à atteindre cet objectif."

Deschamps a abordé plusieurs sujets, dont la liste est ci-dessous :

Georgi Kostadinov (Bulgarie) face à Dmitry Aliseiko (Belarus)
Georgi Kostadinov (Bulgarie) face à Dmitry Aliseiko (Belarus)©AFP/Getty Images

La Bulgarie
"C'est une équipe qui a deux visages, elle est moins performante à l'extérieur, mais quand elle est chez elle, elle gagne pratiquement tous ses matches. Elle a battu la Suède, les Pays-Bas... Elle nous avait causé du souci ici au Stade de France. Mais à l'extérieur ils ont du mal à avoir de bons résultats. Est-ce que c'est le fait d'être chez eux, avec l'environnement, cette identité nationale ? Ils mettent beaucoup d'intensité, d'agressivité. Il y a beaucoup de duels. Il y a aussi beaucoup de bons joueurs. Je ne veux pas parler de la Bulgarie que comme d'un football de combat. C'est une équipe qui est très réaliste et efficace."

Réminiscence de 1993
Je n'en dors pas la nuit (sourire). Il y en a qui croient aux fantômes. Il y a une histoire. C'était il y a très longtemps, dans un autre contexte. Oui, il y a un joueur qui s'appelle Kostadinov, mais ce n'est pas ça qui va hanter mes nuits. J'ai beaucoup de respect pour cette équipe de Bulgarie. Pour ce qu'elle a fait jusqu'à maintenant. Je sais que nous n'aurons pas un match simple et facile. Mais je ne vais pas perdre mon énergie en partant dans des pensées noires.

Laywin Kurzawa
"Je ne vis pas sur des a priori. Je considère aujourd'hui que cette affaire est du domaine privé. À ce titre, j'ai pris la décision de le sélectionner."

Adrien Rabiot
"Il est dans la continuité. Il avait fait une très bonne saison, l'année dernière. Il est très bien parti cette année. Il fait partie des joueurs importants du PSG, qui enchaîne les bonnes performances, individuelles et collectives. Il est à l'image de son club, sur une pente ascendante. Il continue à progresser, s'aguerrir aussi, il joue dans des registres et des systèmes un peu différents parfois. Il reste très performant."

Kylian Mbappé
"En attaque, il peut jouer à tous les postes. S'il y avait un bémol, c'était sur son utilisation à droite après seulement un an au plus haut niveau. Sur ce qu'il fait depuis le début de saison avec Paris, il est surtout utilisé à droite, cela ne l'empêche pas d'être très performant et efficace. Je l'avais utilisé comme cela contre le Luxembourg. Il avait fait de très bonnes choses aussi. Il s'adapte bien avec ses qualités. Il le dit lui-même. C'est une force aussi. Il peut jouer à plusieurs postes, à condition qu'il ne soit pas cantonné dans un rôle ou dans une zone. Il faut qu'il ait une certaine liberté que je lui laisserai de toute façon pour pouvoir balayer tout le front de l'attaque."

Alphonse Aréola, le n°3 français au poste de gardien
Alphonse Aréola, le n°3 français au poste de gardien©AFP/Getty Images

Alphonse Aréola
"Alphonse ne savait pas sur quel pied danser. Il ne partait peut-être pas pour être numéro un. Il l'a été avec une certaine pression. Efficace, sobre, il dégage beaucoup de tranquillité. Il a la qualité. Il a la confiance en lui-même, ce qui est le plus important."

Moussa Sissoko
"Il revient parce qu'entre la sélection du mois dernier et aujourd'hui, ce n'est pas la même chose. Il enchaîne les matches à différents postes. C'est une option supplémentaire. Il a été cadre de cette équipe. Par rapport à la qualité de l'adversaire et au combat qu'on aura à mener aussi. Lorsqu'elle joue chez elle, cette équipe bulgare met beaucoup d'intensité, c'est du haut niveau. Il y aura un match engagé en Bulgarie."

Dimitri Payet
"Pour la sélection de septembre, il était blessé. Il est revenu. Il est plutôt performant. Je n'oublie pas tout ce qu'il a réalisé avec nous. Aujourd'hui, la concurrence est forte dans les postes offensifs. Mais à partir du moment où il retrouve des performances de qualité et son niveau, il me semble logique qu'il revienne avec nous."

Blaise Matuidi
Blaise Matuidi©AFP/Getty Images

Blaise Matuidi
"Il a connu un transfert tardif (à la Juventus). Ils vient d'un très grand club, Paris, il faut parfois un peu de temps pour s'adapter à la langue et à la culture. Blaise enchaîne les matches. La Juventus n'avait peut-être pas ce style de joueur. C'est aussi lié à la blessure et l'absence de joueurs dans ce secteur de jeu. À Paris, c'était devenu un peu compliqué pour lui. Il aurait pu partir il y a un an, cela ne s'est pas fait. Il retrouve le plaisir d'être un joueur important dans son équipe."

Nabil Fekir
"Les postes sont au minimum doublés. Il mériterait d'y être, mais j'ai des choix faire sur des profils et des joueurs de qualité différente. Cela ne concerne pas que Nabil. C'est valable pour tous les joueurs."

Ben Yedder, sa réaction après son triplé en Champions League
Ben Yedder, sa réaction après son triplé en Champions League

La Coupe du Monde
"Ne pas se qualifier ? Je n'y pense pas. J'ai un objectif qui est clair, je fais tout pour y arriver."

Hiérarchie des gardiens derrière Hugo Lloris
"Il y a numéro deux et un numéro trois. Avant de vous le dire, j'ai averti d'abord les principaux intéressés. Steve (Mandanda) est n°2 et Alphonse est n°3. J'ajouterais Benoît (Costil) qui est à un très bon niveau aussi."

Wissam Ben Yedder
"Il fait partie, évidemment, des joueurs que nous suivons. Il le sait, il est à un poste où il y a beaucoup de monde et beaucoup de concurrence. Le match d'hier (triplé en Champions League avec Séville) le met en valeur. Oui, il a une chance. Tout le monde a une chance. Il fait partie des présélectionnés."

©Getty Images

Thomas Lemar
"Il a fait un excellent match contre les Pays-Bas. Sur le deuxième, il a été un peu moins performant. C'est un jeune joueur. Il a de très, très grandes qualités. Il a ensuite été blessé. Il a fait un match de reprise après un mois d'arrêt. Remettre la machine en route est difficile. Il a subi, comme l'équipe de Monaco a subi face à Porto. Il a les qualités, je sais ce dont il est capable."

Corinne Diacre
Elle a une légitimité évidente, par-delà sa carrière de joueuse qui a été très bonne. Elle a un vécu, une connaissance du football féminin, même si ces dernières années elle est dans le football masculin où elle a plutôt très bien réussi. Elle est à présent dans un environnement qu'elle connaît encore mieux du fait de sa première vie, quand elle était joueuse. Elle a deux ans pour préparer cette Coupe du monde. Je lui souhaite beaucoup de courage et surtout de réussir dans cette aventure.

Olivier Giroud
Ce n'est pas idéal. Mais cela fait un petit moment qu'il a un statut à Arsenal un peu compliqué, avec un temps de jeu qui peut être réduit parfois. Par le fait qu'Arsenal joue l'UEFA Europa League, il joue. Je ne lui enlèverai pas ce qu'il a fait avec nous. Il fait des prestations qui sont très bonnes, même s'il n'a pas marqué sur les trois derniers matchs. C'est un joueur important. Je préférerais qu'il joue la quasi-totalité des matches, mais ce n'est pas le cas. Il a voulu rester à Arsenal, c'est son choix. Cela peut avoir des conséquences, comme pour tout autre joueur.

Haut