La France a tout tenté à Borisov

Belarus 0-0 France Les Bleus sont montés en puissance tout au long du match, mais ils butent sur la détermination adverse.

Les finalistes de l'UEFA EURO 2016 n'ont pas réussi à trouver la faille à Borisov, face à une équipe du Belarus qui a passé de longs moments dans ses 30 mètres.

Avec le retour de Moussa Sissoko dans l'entre-jeu, la France, qui a dominé pendant la majorité du match, n'a pas eu la partie facile dans la première période. Au milieu de celle-ci, le centre de Kalachev, le capitaine du Belarus, n'était pas loin de trouver la tête plongeante de l'un de ses attaquants, le ballon filant miraculeusement devant le but de Steve Mandanda.

Cela allait être la plus belle occasion du match pour le Belarus. La France prenait peu à peu les commandes : Olivier Giroud (reprise sur longue ouverture de Raphaël Varane) loupait la plus belle occasion pour les Bleus dans la première période.

Alors que les joueurs de Khatskevich faisaient bonne figure juste après la reprise, ils devaient s'en remettre à l'état de grâce de leur gardien Andrei Gorbunov qui s'interposait une deuxième fois sur un coup franc de Griezmann, sur une tête de Giroud, puis devant Paul Pogba à bout portant. Sa barre venait même à son aide.

Promise par des stats à sens unique, la délivrance n'allait pas venir pour les vice-champions d'Europe qui perdent leurs premiers points dans un groupe corsé.

 

Réactions
Didier Deschamps, sélectionneur de la France : "Nous avions été très efficaces jeudi, on avait fait une très bonne seconde période. Là, on leur a laissé très peu de choses, mais à partir du moment où on ne marque pas, on ne débloque la situation. On a eu les situations, les occasions, mais nous n'avons pas été efficaces.

©Getty Images

"Je suis forcément déçu. On veut gagner tous les matches. Concernant le contenu, nous avons eu pas mal d'occasions. Malheureusement, nous n'avons pas eu cette efficacité qui nous aurait permis de marquer et de gagner."

Moussa Sissoko, milieu de terrain de la France : "On a fait un très bon match en Italie (victoire 3-1, jeudi). Beaucoup nous voyaient gagner ce soir. L'entraîneur nous avait prévenu que cela allait être un match compliqué. C'est une équipe qui prend peu de buts. On l'a vu ce soir. C'est dommage car, on a eu pas mal d'occasions. On aurait pu marquer à plusieurs reprises. On a eu un manque de réussite. Maintenant, on va essayer d'analyser ce que nous aurions dû mieux faire pour rebondir".

La suite ?

Rappel : Les premiers de chacun des neuf groupes se qualifieront directement pour la phase finale tandis que les huit deuxièmes présentant les meilleurs résultats face aux équipes ayant terminé première, troisième, quatrième et cinquième du groupe disputeront les barrages.

L'allocation des places pour les autres confédérations s'établit comme suit : Confédération asiatique de football (AFC) 4,5 places, Confédération africaine de football (CAF) 5 places, Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique Centrale et des Caraïbes (CONCACAF) 3,5 places, Confédération de football d'Amérique du Sud (CONMEBOL) 4,5 places, Confédération océanienne de football (OFC) 0,5 place, et une place réservée à la Russie, pays organisateur. Les nations qualifiées seront réparties en huit groupes de quatre équipes, les deux premiers de chaque groupe se qualifiant pour les 8es de finale à élimination directe.

©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©AFP/Getty Images
©Getty Images
Haut