Ibrahimović déterminé pour la Suède

Après des matches "catastrophiques" en septembre, Zlatan Ibrahimović sonne le rappel suédois pour une place en barrages.

Le Suédois Zlatan Ibrahimović lors de la défaite 1-0 à Moscou en septembre
Le Suédois Zlatan Ibrahimović lors de la défaite 1-0 à Moscou en septembre ©AFP/Getty Images

Le moral n'est certainement pas au beau fixe après un mois de septembre misérable qui a vu les hommes d'Erik Hamrén s'incliner 1-0 face à la Russie à Moscou avant de subir une défaite 4-1 à domicile contre l'Autriche en éliminatoires de l'UEFA EURO 2016.

S'ils avaient gagné ces deux matches, les Suédois seraient qualifiés pour la phase finale. Mais à l'heure de se retrouver à Stockholm pour les deux dernières journées, la troisième place (synonyme de barrages) reste l'objectif le plus réaliste. Le capitaine Zlatan Ibrahimović reconnaît que son équipe n'a pas été au niveau contre la Russie et l'Autriche. "Ils ont eu raison de nous critiquer après ces matches", a-t-il dit. "Nous sommes des professionnels. Je ne suis jamais content après une défaite, parfois même après une victoire. Ces deux matches ont été catastrophiques."

Depuis, celui qui est devenu le meilleur buteur de l'histoire du Paris Saint-Germain dimanche espère faire meilleure figure contre le Liechtenstein et la Moldavie, deux rencontres lors desquelles la Suède sera archi-favorite. Mais attention, le Monténégro a dû se contenter d'un nul 0–0 à Vaduz tandis que la Russie n'a pu obtenir qu'un nul 1–1 face à la Moldavie à Moscou. S'ils sont pratiquement sûrs d'avoir la possession du ballon, les Suédois parviendront-ils à le mettre au fond ?

Suède 1-4 Autriche
Suède 1-4 Autriche

Pour répondre à cette question, lundi à l'entraînement, les joueurs se sont concentrés sur la vitesse en phase offensive. À la réception des centres des arrières latéraux se trouvait John Guidetti, l'un des cinq joueurs du groupe suédois à avoir remporté le Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA cette année.

Le joueur arrivé au Celta Vigo cet été, et notamment buteur contre Barcelone dans la récente victoire 4-1 des Galiciens, ne faisait pas partie du groupe suédois contre l'Autriche, mais a regardé le match à la télé. "C'était triste à voir", dit-il. "Mais il y a toujours d'autres matches, c'est ce qui est bien dans le football." Espérons pour la Suède que les scores des prochains soient en leur faveur.

Haut