Solskjær croit en la Norvège

L'ancienne légende norvégienne Ole Gunnar Solskjær a décrit le match des éliminatoires de l'UEFA EURO 2012 de mardi face au Portugal comme un "gros test".

Ole Gunnar Solskjaer s'est entretenu avec UEFA.com
Ole Gunnar Solskjaer s'est entretenu avec UEFA.com ©UEFA.com

Les hommes d'Egil Olsen espèrent poursuivre sur leur bonne lancée dans le Groupe H. La Norvège, menée au score, a finalement battu l'Islande 2-1 vendredi, mais l'enjeu sera plus grand à Oslo, et Solskjær sait qu'il faudra prendre tous les points possibles dans un groupe incluant également le Danemark et Chypre.

"Cela va être un gros test pour les gars", a déclaré Solskjær à UEFA.com. "Il y en a trois ou quatre qui jouent à l'étranger, mais la plupart jouent en Norvège, et ils sont capables d'élever leur niveau de jeu. On aura peut-être qu'une occasion ou deux. On a un groupe difficile, c'est sûr. Le Portugal est l'une des meilleures équipes du monde. On connaît nos chances. Je pense que le Portugal remportera le groupe, mais on a une bonne chance de finir deuxièmes. On a bien débuté cette saison avec une victoire face à la France en amical. Il faut être positifs."

Et Solskjær est très positif. Il se rappelle de ses victoires face au Brésil à la Coupe du Monde de la FIFA 1998 et à l'Espagne à l'UEFA EURO 2000. "Quand on bat le Brésil en phase de groupes de la Coupe du Monde... c'est un grand moment dans une carrière", a-t-il dit. "On a battu l'Espagne à l'EURO 2000. C'était un mardi, mon fils est né le vendredi, j'ai dû rentrer en Angleterre. Noah est né et je suis revenu en Belgique pour jouer contre l'Espagne et on a gagné 1-0."

C'est le sélectionneur Egil Olsen qui avait déjà mené ses troupes vers la victoire contre le Brésil. "Egil est fantastique pour motiver ses joueurs et les persuader qu'ils peuvent y arriver", a expliqué l'actuel entraîneur de l'équipe réserve de Manchester United. "Sa manière d'entraîner une équipe est différente des autres managers. Il est très spécifique. Il a été très critiqué, mais son palmarès parle de lui même."

Haut