UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Les Européens débarquent au Brésil

Des nouveaux venus bosniens au champion espagnol, UEFA.com tire le portrait des 13 pays européens engagés au Mondial.

Les Européens débarquent au Brésil
Les Européens débarquent au Brésil ©UEFA.com

Des nouveaux venus bosniens au champion espagnol, UEFA.com tire le portrait des 13 nations européennes engagées dans la Coupe du Monde de la FIFA 2014 à partir de jeudi.

Groupe A : Brésil (pays organisateur), Croatie, Mexique, Cameroun
Croatie

Avec le Brésil dans le groupe, la Croatie espère terminer deuxième, avec une équipe amoindrie mais qui pourra compter sur un trio talentueux : Luka Modrić, Ivan Rakitić et Mario Mandžukić. La Croatie s'était qualifiée aux dépens de l'Islande en barrages.

Groupe B : Chili, Australie, Pays-Bas, Espagne (tenante)
Pays-Bas
Les finalistes 2010 n'ont laissé filer que deux points en éliminatoires sous la direction de Louis van Gaal, qui n'avait pas joué de phase finale il y a 12 ans. Celui qui entraînera le Manchester United FC après le Brésil a fait confiance aux anciens : Robin van Persie, Arjen Robben et Wesley Sneijder devant. Sa défense fournit moins de certitudes.

Espagne
Vainqueur de la Coupe du Monde pour la première fois il y a 4 ans, l'Espagne défendra son titre avec un optimisme prudent, surtout après le 3-0 pris l'an dernier face au Brésil en Coupe des Confédérations FIFA.

Giorgios Samaras au Brésil
Giorgios Samaras au Brésil©AFP

Groupe C : Colombie, Côte d'Ivoire, Grèce, Japon
Grèce
"La Grèce a hérité d'un tirage délicat dans un groupe où tout le monde peut finir premier", avait estimé Fernando Santos après sa récente victoire 2-1 face à la Bolivie. Le Portugais hésite encore sur sa compo pour le premier match face à la Colombie, surtout au milieu entre Giannis Fetfatzidis et Panagiotis Kone. Son objectif : sortir des poules.

Groupe D : Uruguay, Angleterre, Costa Rica, Italie
Angleterre
Les Anglais font profil bas pour une fois : finies les ambitions de victoire, une qualification pour la phase à élimination directe suffira. Roy Hodgson ne tire aucun plan sur la comète pour sa seconde phase finale : "Nous pensons que les joueurs, s'ils sont au meilleur de leurs capacités et ont un peu de chance, vivront une belle coupe du Monde". Les "Three Lions", sortis des éliminatoires invaincus, comptent sur Raheem Sterling et Ross Barkley pour créer la surprise.

Italie
Les finalistes de l'UEFA EURO 2012, connus pour démarrer comme des diesel, n'ont pas brillé dans leurs matches de préparation, mais Cesare Prandelli ne semble pas inquiet, surtout vue la forme de ses jeunes (Matteo Darmian, Marco Verratti, Lorenzo Insigne et Ciro Immobile).

Groupe E : Honduras, Équateur, France, Suisse
France
Après le 2-0 de son barrage aller face à l'Ukraine, la France s'estime déjà heureuse d'être là. Mais la présence de jeunes talents comme Paul Pogba, Antoine Griezmann et Raphaël Varane fait monter l'excitation dans l'Hexagone.

Suisse
La Suisse n'a pas perdu un match en éliminatoires. Son sélectionneur, Ottmar Hitzfeld, qui tirera sa révérence après le tournoi, loue "la discipline tactique et la créativité en attaque" de ses joueurs, mais "survivre à la phase de groupes serait un exploit" selon lui. De ambitions modestes pour un groupe talentueux composé, entre autres, de Valentin Stocker, Josip Drmić et Xherdan Shaqiri.

Groupe F : Argentine, Bosnie-Herzégovine, Iran, Nigeria
B
osnie-Herzégovine
Les Dragons sont arrivés au Brésil en passant par Sarajevo et les États-Unis, où ils ont battu la Côte d'Ivoire (2-1) et le Mexique (1-0). Safet Sušić peut compter sur un groupe au complet pour le premier tournoi majeur de la Bosnie-Herzégovine.

Groupe G : Allemagne, Ghana, Portugal, États-Unis
Allemagne

Après de jolis parcours pour leurs quatre dernières phases finales et qualifiés avec le carton plein moins deux points, l'Allemagne a toutes ses chances. Mais les blessures de Philipp Lahm, Sami Khedira, Bastian Schweinsteiger et Manuel Neuer font planer le doute, même si Joachim Löw peut compter sur les qualités offensives de ses milieux.

Portugal
"Sortons déjà des groupes, ensuite on verra." Ces mots prudents de Paulo Bento reflètent l'état d'esprit général : optimisme modéré et réalisme. Les éliminatoires n'ont pas été plus brillantes que la qualification en barrages face à la Suède, où Cristiano Ronaldo, revenu de blessure, a tout de même brillé.

La Belgique qualifiée
La Belgique qualifiée©AFP/Getty Images

Groupe H : Belgique, Algérie, Corée du Sud, Russie
Belgique
La Belgique a joué sa dernière phase finale en 2002, avec Marc Wilmots sur le terrain. Son équipe a traversé les éliminatoires sans perdre, signe qu'une décennie de formation réussie a porté ses fruits, avec des jeunes désormais au top, comme Vincent Kompany, Eden Hazard et Romelu Lukaku.

Russie
Absente des deux dernières coupes du monde, la Russie a les crocs. Elle s'est qualifiée avec brio devant les Portugais, demi-finalistes de l'UEFA EURO 2012. La Russie sera la seule à aligner 23 joueurs jouant tous dans leur championnat.