Le meilleur des éliminatoires

Retour sur les meilleurs moments des éliminatoires de l'EURO, notamment avec un Robert Lewandowski en forme et des surprises.

1210_EQ_MD10_POLIRE_AMB
1210_EQ_MD10_POLIRE_AMB

Les éliminatoires de l'UEFA EURO 2016, c'est 260 rencontres au total. Vous pouvez regarder les temps forts de tous ces matches.

Lewandowski égale le record
Lewandowski égale le record

Le joueur : Robert Lewandowski (Pologne)
L'attaquant du FC Bayern München a terminé meilleur buteur de ces éliminatoires avec 13 réalisations, égalant le record établi sur une seule campagne par le Nord-Irlandais David Healy avant l'UEFA EURO 2008. Lewandowski a fait mieux, atteignant cette marque en disputant deux matches de moins.

La Pologne a terminé meilleure attaque des éliminatoires avec 33 buts, Arkadiusz Milik en signant six et terminant également co-meilleur passeur des neuf groupes, ses six passes décisives débouchant toutes sur des buts de Lewandowski.

La soirée historique de l'Albanie
La soirée historique de l'Albanie

L'équipe : Albanie
La phase finale étendue à 24 équipes verra plusieurs nations n'ayant jamais disputé un Championnat d'Europe participer à la phase finale en France. Mais alors que le Pays de Galles, l'Irlande du Nord et la Slovaquie ont déjà joué en Coupe du Monde de la FIFA, et que l'Islande a au moins disputé les barrages du Mondial en 2013, l'exploit de l'Albanie est encore plus inattendu.

Le résultat : Pays-Bas 0-1 Islande
Les résultats surprises ne sont pas rares en éliminatoires, les équipes étant recomposés après des phases finales et départs en retraite. Mais l'Islande a impressionné en battant les Pays-Bas, médaillé de bronze à la Coupe du Monde de la FIFA, en octobre dernier après des succès sur la Turquie et la Lettonie.

Mais il était encore plus improbable de voir les Islandais en tête du Groupe A s'imposer lors de leur déplacement à Amsterdam le mois dernier, un résultat qui allait priver les Oranje d'une place en phase finale pour la première fois depuis 1984.

L'Allemagne domine l'Écosse
L'Allemagne domine l'Écosse

Le but : İlkay Gündoğan (Allemagne)
L'Écosse a donné du fil à retordre à l'Allemagne en septembre, les champions du monde voyant les Écossais revenaient par deux fois au score avant la pause. Mais en début de seconde période, l'auteur des deux premiers buts allemands, Thomas Müller, était lancé par Emre Can.

L'attaquant du Bayern Munich combinait avec Gündoğan, dont la frappe assurait un succès 3-2 qui lançait l'Allemagne vers la phase finale et réduisait les espoirs écossais.

Fin de la série espagnole
Fin de la série espagnole

Le chiffre : 36
L'Espagne visera un troisième titre européen consécutif en France après être devenue le premier pays à défendre son trophée avec succès en 2012. Mais une série prenait fin en octobre dernier lorsqu'un but de Miroslav Stoch à la 87e minute offrait à la Slovaquie un succès 2-1 qui était la première défaite infligée à l'Espagne depuis 36 matches en éliminatoires, une série qui avait duré huit ans.

La phrase : "J'ai la cheville bleue, mais je ne me souviens plus de qui m'a donné un coup. Quand vous battez les champions du monde, vous ne sentez même pas la douleur."
Sebastian Mila, auteur du but du 2-0 de la Pologne face à l'Allemagne dans le Groupe D, revient sur la toute première victoire polonaise sur les champions du monde.

La photo : Arda Turan fête la qualification directe de la Turquie

©AFP/Getty Images