EURO 2016, le meilleur des barrages

L'Ukraine qui brise une malédiction, la Suède remercie sur son fils prodigue, Gábor Király remet le pantalon de jogging à la mode.

Gábor Király célèbre la qualification de la HOngrie
©AFP/Getty Images

Joueur : Gábor Király (Hongrie)
Il aura 40 ans le 1er avril et Király, le gardien de la Hongrie, sera l'une des attractions du tournoi en France, avec son survêtement porte-bonheur venu tout droit des années 1990 et le dégagement qu'il emprunte aux année 1950, l'homme aux 100 sélections est l'un des symboles de la Hongrie, qui accès à une grande phase finale depuis 30 ans.

Équipe : notre sélection des barrages : Király (HUN) ; Shevchuk (UKR), Cesar (SVN), Keogh (IRL), Fedetskiy (UKR) ; Yarmolenko (UKR), McCarthy (IRL), Forsberg (SWE), Seleznyov (UKR); Walters (IRL), Ibrahimović (SWE).

But : Zlatan Ibrahimović (Suède)
À 34 ans, l'attaquant du PSG a été l'artisan de la qualification de la Suède dans la double confrontation la plus attendue de ces barrages, contre le Danemark. Il a notamment inscrit au retour un superbe coup franc. "Un moment fantastique", décrit son sélectionneur Erik Hamrén. "Il est comme un membre de ma famille. Je l'aime."

Le chiffre : 6
Après cinq échecs en barrages, dont le premier contre la Slovénie, en 2000, l'Ukraine a retrouvé cet adversaire pour briser la malédiction. Après une victoire 2-0 à Lviv, les joueurs de Mykhailo Fomenko ont assuré le nul 1-0 au retour.

La phrase : "Nous n'avons pas mérité quoi que ce soit au vu de nos performances. Qui sait si on aura un jour à nouveau la chance de nous qualifier pour l'EURO ?"
Edin Džeko ne cache pas sa déception après l'élimination de la Bosnie-Herzégovine face à la République d'Irlande, lundi.

Photo : Dick Redmond, le magasinier de l'Irlande, avait sorti son costume de super héros pour célébrer la qualification...

©Sportsfile
Haut