UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Mondial, tout reste à jouer

Si l'Italie et les Pays-Bas ont validé leur ticket pour le Brésil, 29 équipes sont encore en lice pour décrocher une place à la Coupe du Monde.

Mondial, tout reste à jouer
Mondial, tout reste à jouer ©AFP/Getty Images

Si l'Italie et les Pays-Bas ont d'ores et déjà validé leur ticket pour la phase finale de la Coupe du Monde de la FIFA qui se déroulera l'été prochain, il reste encore 15 places à décrocher pour le Brésil : sept pour les vainqueurs de leur groupe et huit pour les barragistes. Alors que les éliminatoires européens prendront fin vendredi et mardi prochains, UEFA.com se penche sur les chances des 29 équipes toujours en lice pour décrocher le précieux sésame.

Les neuf nations qui termineront en tête de leur poule seront automatiquement qualifiées pour la phase finale à 32 équipes qui se déroulera du 12 juin et 13 juillet au Brésil. Les huit dauphins ayant obtenu les meilleurs résultats contre les premiers, troisièmes, quatrièmes et cinquièmes de leur groupe devront disputer les barrages en novembre. Le tirage au sort ces matches aller-retour aura lieu le 21 octobre à Zurich. Les quatre pays les mieux placés selon le classement mondial FIFA du 17 octobre seront désignés têtes de série pour les rencontres des 15 et 19 novembre.

Le tirage au sort de la phase finale de la Coupe du Monde aura lieu le 6 décembre à 17h HEC, à Bahia

Équipes qualifiées : Brésil (hôte), Argentine, Australie, Costa Rica, Iran, Italie, Japon, Pays-Bas, Corée du Sud, États-Unis

Équipes assurées de disputer au moins les barrages UEFA : Belgique, Allemagne

Équipes assurées d'obtenir une des deux premières places : Bosnie-Herzégovine, Croatie, France, Grèce, Espagne (tenante du titre)

Équipes susceptibles de remporter leur groupe : Angleterre, Islande, Israël, Monténégro, Pologne, Portugal, Russie, Slovénie, Suède, Suisse, Ukraine

Équipes susceptibles d'atteindre les barrages : Albanie, Arménie, Autriche, Bulgarie, République tchèque, Danemark, Hongrie, Norvège, République d'Irlande, Roumanie, Turquie

Groupe A
Seules deux équipes sont encore en mesure de se qualifier directement, mais la Belgique possède cinq points d'avance sur la Croatie et n'aura besoin que d'un match nul à Zagreb vendredi pour passer. De leur côté, les Croates devront l'emporter en Écosse quatre jours plus tard et espérer une défaite des Belges à domicile contre le Pays de Galles pour éviter les barrages.

Groupe B
La victoire de l'Italie sur la République tchèque à Turin a permis aux Azzurri de prendre sept points d'avance sur leur adversaire du jour et de composter leur billet pour le Brésil. Dans la foulée, l'entraîneur tchèque Michal Bílek a annoncé sa démission. Actuellement deuxième à un point du Danemark et quatre de la République tchèque et de l'Arménie, la Bulgarie affrontera les Arméniens chez eux avant de recevoir les Tchèques. De son côté, le Danemark tentera de battre l'Italie et Malte pour espérer une place en barrages.

Groupe C
L'Allemagne possède cinq longueurs d'avance sur la Suède, auteur d'un impressionnant come-back qui lui a permis d'assurer le point du match nul (4-4) à Berlin en octobre dernier et de conserver ses chances de qualification. Toutefois, au vu de sa confortable différence de buts, le point du match nul contre la République d'Irlande devrait suffire à la Mannschaft même si la Suède bat l'Autriche puis l'Allemagne lors de ces deux derniers matches. Les Autrichiens comptent trois unités de retard sur les Scandinaves, mais possèdent une meilleure différence de but. Une victoire lors de leur confrontation directe suivie d'un succès contre les Îles Féroé devrait donc leur suffire à décrocher la deuxième place. L'Irlande, reléguée à trois points de l'Autriche, devra battre l'Allemagne et le Kazakhstan et espérer deux défaites de la Suède ainsi qu'un revers autrichien aux Îles Féroé pour arracher la deuxième place à la différence de buts.

Groupe D
Les Pays-Bas n'ont laissé filé que deux points, le 7 septembre, lors du match nul 2-2 contre l'Estonie, mais se sont ensuite imposés 2-0 à Andorre pour se qualifier directement alors que la Roumanie s'est inclinée à domicile contre la Turquie, un résultat qui permet aux Néerlandais de compter huit points d'avance sur leur premier poursuivant. Tombeuse de l'Estonie 5-1, la Hongrie est pour l'instant deuxième à un point de la Turquie et de la Roumanie. Les Magyars se déplaceront aux Pays-Bas vendredi avant de recevoir Andorre. La Turquie de Fatih Terim, qui possède une meilleure différence de but que ses deux adversaires directs, est donc encore susceptible de briguer la deuxième lors de son déplacement en Estonie suivie de la réception des Pays-Bas. Enfin, la Roumanie peut coiffer Hongrois et Turcs sur le poteau à l'occasion de ses matches contre Andorre et l'Estonie. 

Groupe E
La victoire 2-0 de la Suisse en Norvège a été décisive dans un groupe où seule Chypre est d'ores et déjà éliminée. Les hommes d'Ottmar Hitzfeld comptent cinq points d'avance sur l'Islande tandis que la Slovénie et l'Albanie se suivent à un point d'écart. Par ailleurs, les Helvètes possèdent une différence de huit buts minimum sur leurs poursuivants et devront récolter deux points contre l'Albanie et la Slovénie pour se qualifier automatiquement. L'Islande quant à elle, sait que des victoires face à Chypre et à la Norvège lui assureront la deuxième place. Vendredi, la Slovénie affrontera la Norvège tandis que l'Albanie se déplacera à Chypre quatre jours plus tard pour conserver ses chances.

Groupe F
Après une confrontation très disputée, la Russie a pris un point d'avance sur le Portugal et six sur Israël, ce qui lui permet d'être encore en mesure de se qualifier. Les Russes se déplaceront au Luxembourg et en Azerbaïdjan tandis que le Portugal se recevra Israël et le Luxembourg, revigoré par une victoire contre l'Irlande du Nord qui lui permet de s'extirper de la dernière place. De son côté, Israël accueillera les Nord-Irlandais mardi après son déplacement au Portugal.

Groupe G
La Grèce compte désormais le même nombre de points que la Bosnie-Herzégovine en tête du groupe après les rencontres de septembre, mais cette dernière reste aux commandes au profit d'une meilleure différence de buts après son succès 2-1 en Slovaquie, enterrant définitivement les espoirs des locaux. Une première qualification historique bosnienne est plus que probable en cas de victoire contre le Liechtenstein et en Lituanie, sauf si la Grèce domine la Slovaquie et le Liechtenstein assez largement pour remonter 15 buts aux leaders.

Groupe H
Le résultat nul 0-0 de l'Angleterre à Kyiv laisse les Anglais en tête du groupe avec un point d'avance sur l'Ukraine et trois unités devant le Monténégro et la Pologne. Des succès à Wembley contre le Monténégro et la Pologne enverraient les Trois Lions au Brésil. L'Ukraine, qui possède une meilleure différence de buts que le Monténégro, accueille la Pologne et se rend à Saint-Marin. À l'occasion de la dernière journée, le Monténégro affronte la Moldavie pour une rencontre qui pourrait s'avérer décisive en cas de succès à Londres quatre jours plus tôt.

Groupe I
L'Espagne devance la France à la différence de buts, mais il reste deux rencontres au programme de la Roja, contre une seule pour les Bleus. Les tenants du titre valideraient leur qualification en décrochant quatre points lors des visites du Belarus et de la Géorgie, alors que la France accueillera la Finlande, éliminée de la course à la deuxième place suite à la victoire française au Belarus mardi, pour le compte de la dernière journée mardi.