Mombaerts vise les six points

Le sélectionneur français M21 Erick Mombaerts vise les six points pour ses deux prochaines rencontres en éliminatoires de l'EURO Espoirs 2011 en Belgique et à Malte.

Erick Mombaerts, le sélectionneur des moins de 21 ans français
Erick Mombaerts, le sélectionneur des moins de 21 ans français ©AFP

Le sélectionneur français Erick Mombaerts vise les six points pour ses deux prochaines rencontres en éliminatoires du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA 2011 face à la Belgique, leader du Groupe 8, et à Malte, lanterne rouge.

Cinq changements
Avec quatre points en deux rencontres, les Bleuets occupent la troisième place de leur groupe, avant de disputer deux matches en l'espace de cinq jours. Mombaerts a dû faire appel à cinq nouveaux joueurs pour le déplacement de vendredi au stade du Canonnier de Mouscron situé à 500 m de la frontière française. Garry Bocaly, l'arrière droit de l'Olympique de Marseille, et Dorian Dervite, le défenseur du Tottenham Hotspur FC n'ont pas été retenus en raison d'un trop faible temps de jeu, alors que le capitaine Moussa Sissoko (retenu à nouveau an A), Yohan Thuram-Ulien et Darryl Herold Goulon (blessés) sont également absents.

Temps de jeu
Franck Tabanou (Toulouse FC) et Jonathan Biabiany, l'ailier prêté au Parma FC par le FC Internazionale Milano, font en revanche partie de la liste. "L'équipe de France Espoirs ne peut pas se passer d'un garçon qui est titulaire en Serie A", plaide Mombaerts sur le site de sa Fédération à propos de Babiany, qui a disputé six matches, cette saison. "Il y a peu d'ailiers de 21 ans qui ont autant de temps de jeu que lui et qui ont son dynamisme."

La patience est une vertu
Malgré les deux points perdus sur la Belgique lors du nul 2-2 avec l'Ukraine le mois dernier, Mombaerts est satisfait de la prestation de ses joueurs. "Le résultat était frustrant", concède-t-il. "Mais pas la manière. Quatre points [si l'on inclut la victoire 3-1 en Slovénie] sur six, c'est un bon démarrage. On s'attend à deux matches différents : un match où on va dominer l'équipe maltaise et où il va falloir être patient. L'équipe belge est une équipe redoutable, qui défend très bien et base son jeu sur la récupération du ballon. On doit avoir la qualité pour gagner ces deux matches."

Une philosophie de l'attaque
Si la France n'a pas réussi à se qualifier pour la phase finale de 2009 - battue sur le fil en barrage par l'Allemagne, qui allait rafler le trophée en Suède - cela n'a pas empêché la construction d'une équipe solide, dans la ligne de ce que souhaite le directeur technique national Gérard Houllier. "[Nous voulons] transmettre une philosophie de jeu commune à toutes les sélections et responsabiliser les joueurs", a déclaré l'ancien sélectionneur des Bleus. "On souhaite que nos sélections nationales pratiquent un jeu dynamique, offensif, tourné vers l'avant avec des prises de risque. Attention ! On n'est pas des romantiques, on veut bien sûr gagner." Dès vendredi soir au stade Ta'qali, à La Valette.

Haut